Syrie : au moins 25 morts dans l’attentat suicide à Damas (TV)

0
6

Au moins 25 personnes ont été tuées et 46 autres blessées dans l’attentat suicide qui s’est produit vendredi dans le quartier historique de Midane, au coeur du Vieux Damas, a indiqué la télévision publique syrienne.
« Dix personnes ont été tuées et des restes des corps d’au moins quinze autres personnes ont été retrouvés. 46 autres ont été blessées », a affirmé la télévision dans un premier bilan précisant qu’il s’agit en majorité de civils.

« L’attentat a eu lieu dans un quartier populaire près de l’école Hassan al-Hakim, dans un lieu bondé », au moment de la prière, a précisé la télévision qui a diffusé les premières images des lieux de l’explosion.

« Selon les premiers éléments, il s’agit d’un attentat suicide qui s’est produit devant un feu rouge, faisant des dizaines de morts et de blessés, pour la plupart des civils », selon la télévision.

« L’attentat terroriste a visé les habitants. L’explosion a été puissante et les ambulances se dirigent vers le quartier », a-t-elle ajouté.

Des images crues diffusées par la télévision ont montré des restes de corps, des gravats jonchant le sol, des flaques de sang et plusieurs voitures calcinées aux vitres brisées.

La télévision privée Dounia, proche du pouvoir, a indiqué qu’une équipe d’observateurs arabes s’est rendue sur le lieu de l’explosion mais qu’aucun d’entre eux n’a fait de commentaires.

Cet attentat survient alors qu’une cinquantaine d’observateurs de la Ligue arabe sont déployés en Syrie pour surveiller la situation dans ce pays secoué par une révolte populaire depuis la mi-mars.

Mais les militants pro-démocratie et les opposants syriens ont lancé des appels à l' »internationalisation » de la crise syrienne par son transfert à l’ONU, après avoir constaté « l’échec » de la Ligue arabe à faire cesser la répression sanglante du mouvement de contestation.

Le 23 décembre, 44 personnes avaient été tuées et 166 blessées dans deux attentats suicide à la voiture piégée à Damas, les autorités syriennes les imputant à Al-Qaïda, alors que l’opposition accusait le régime.

Par ailleurs, des milliers de Syriens ont commencé à manifester dans plusieurs villes du pays à l’appel des militants pro-démocratie sous le slogan « nous demandons l’internationalisation ».

Deux civils ont été tués par les troupes qui dispersaient ces manifestations à Hama, selon l’Observatoire syrien des droits de l’Homme (OSDH). A Homs (centre), un homme de 36 ans a été tué par les forces de sécurité alors qu’il se trouvait au balcon de sa maison.

L’agence syrienne officielle Sana a annoncé qu' »un groupe terroriste » a fait exploser vendredi un oléoduc entre les villes de Hama (centre) et d’Idleb (nord ouest), sans donner d’autres précisions.

DAMAS, 6 jan 2012 (AFP)

=====================

Syrie : des dizaines de morts et de blessés dans un attentat-suicide à Damas
(TV)

Un attentat-suicide qui s’est produit vendredi dans le quartier historique de Midane à Damas a fait des « dizaines de morts et de blessés », a affirmé la télévision publique syrienne.

« L’attentat a eu lieu dans un quartier populaire près de l’école Hassan al-Hakim, dans un lieu bondé », a précisé la télévision qui a diffusé les premières images des lieux de l’explosion.

« Selon les premiers éléments, il s’agit d’un attentat suicide qui s’est produit devant un feu rouge, faisant des dizaines de morts et de blessés, pour la plupart des civils », selon la télévision.

« L’attentat terroriste a visé les habitants. L’explosion a été puissante et les ambulances se dirigent vers le quartier », a-t-elle ajouté.

Des images crues diffusées par la télévision ont montré des restes de corps dans un sac plastique noir, des gravats jonchant le sol, des flaques de sang et plusieurs voitures calcinées aux vitres brisées.

Le 23 décembre, 44 personnes avaient été tuées et 166 blessées dans deux attentats suicide à la voiture piégée à Damas, les autorités syriennes les imputant à Al-Qaïda, alors que l’opposition accusait le régime.

DAMAS, 6 jan 2012 (AFP)

=====================

Syrie/attentat : les Frères musulmans accusent le régime, veulent une enquête

Les Frères musulmans syriens ont accusé le régime de Bachar al-Assad d’être derrière l’attentat suicide sanglant commis vendredi à Damas et ont demandé l’ouverture d’une enquête internationale.

« Nous demandons une enquête internationale et arabe sur cette explosion avant que les criminels ne cachent les preuves de leur crime », a indiqué le porte-parole des Frères musulmans Zouheir Salem dans un communiqué.

« Nous faisons porter au régime, à ses services de sécurité et à ses gangs l’entière responsabilité de ce crime et nous les rendons responsables de toute goutte de sang versée sur le sol syrien », a-t-il ajouté.

L’attentat suicide dans le quartier Midane qui a fait au moins 25 morts, « désigne clairement -de par son timing, son lieu et ses résultats- l’identité de ses auteurs », selon M. Salem. « Les services secrets du régime, et ses gangs en sont les seuls bénéficiaires et les seuls à même de le commettre ».

Les Frères musulmans avaient déjà accusé le régime syrien d’avoir « fabriqué » les attaques suicide à la voiture piégée ayant visé le 23 décembre à Damas la Direction de la sûreté générale et un bâtiment de la sécurité militaire. 44 personnes y avaient été tuées et 150 blessées. Les autorités les avaient imputé à Al-Qaïda.

NICOSIE, 6 jan 2012 (AFP)

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here