Syrie: 12 miliciens pro-régime tués à Homs

0
7

Douze membres d’une milice pro-régime ont
été tués dans des combats avec des rebelles dans la nuit de jeudi à vendredi à
Homs, dans le centre de la Syrie, a rapporté l’Observatoire syrien des droits
de l’homme (OSDH).Les miliciens ont été tués dans les combats engagés par les forces
loyalistes pour s’emparer de quartiers rebelles leur échappant dans le centre
de Homs, a précisé l’OSDH, qui s’appuie sur un large réseau de militants et de
sources médicales et militaires à travers le pays.
« Douze membres des comités populaires ont été tués dans les combats avec
les forces rebelles à la lisière du quartier de Khaldiyé », tenu par les
insurgés, a affirmé l’OSDH.
Outre l’armée, le régime s’appuie de plus en plus sur des supplétifs pour
combattre les rebelles.
Par ailleurs, au sud-est de Damas, un responsable de l’administration du
mausolée de Sayidé Zeinab a été tué par la chute d’un obus dans l’enceinte de
ce lieu de pèlerinage chiite, a indiqué l’Observatoire.

Dans le nord-est de la Syrie, à Hassaka, un jihadiste du Front al-Nosra
s’est fait exploser près d’un quartier général des comités de protection du
peuple kurde (YPG), la milice proche du Parti des travailleurs du Kurdistan
(PKK), considéré comme « terroriste » en Turquie. Le kamikaze est décédé mais
l’attentat n’a pas fait de victime.
Dans cette région, les accrochages continuaient entre les jihadistes et les
combattants kurdes qui ont réussi à s’emparer du village de Tall Alou dans
l’est de la province de Hassaka, selon l’OSDH.
A Tartous (ouest), trois dirigeants du parti de l’action communiste
(interdit) et membres du comité de coordination pour le changement national et
démocratique (CCCND), opposition de l’intérieur, ont été arrêtés vendredi à un
barrage des services de sécurité politique à l’entrée de la ville.
Il s’agit selon un communique du CCCND, du peintre chrétien Youssef
Abdelki, 62 ans, de l’alaouite Toufic Omrane et du druze Adnane al-Debes.

Le chef du parti d’action communiste, Abdelazziz al-Khayer, est un alaouite
de Kardaha. Il a été arrêté en septembre 2012 à son retour de Chine.
Jeudi, les violences ont fait au moins 135 morts à travers la Syrie, selon
un bilan établi chaque matin par l’OSDH.

BEYROUTH, 19 juil 2013 (AFP)

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here