Superman est juif, si, si…

0
17

« Vous êtes juif ? Comment, Salomon, vous êtes juif ? Salomon est juif ! Oh ! »
Avant de se métamorphoser en Rabbi Jacob, l’industriel Pivert, incarné par Louis de Funès, qui pensait que tout le monde était catholique, lance cette inénarrable réplique.Superman aussi, il est juif. « Comment, Superman, vous êtes juif ? Superman est juif ! » Vous ne le saviez pas ? Le site Forward vous en donne dix preuves.

1. Il a deux papas, Jerry Siegel et Joe Shuster, tous deux fils d’immigrés juifs. Jerry Siegel a reconnu que, obsédé par l’antisémitisme, il avait voulu créer, en juin 1938, un héros hors-norme dont Samson, le héros biblique à la force surhumaine, était le principal inspirateur.

2. Superman, sur sa planète Krypton, s’appelait Kal-El qui résonne avec Isra-El et les prophètes Samu-El et Dani-El. Kal est homophone du mot hébreu qui signifie à la fois « vaisseau » et « voix ».

3. Le superbébé Kal-El en rappelle un autre, Moïse. Pour échapper à la mort, il est aussi envoyé par ses parents dans un berceau. Intergalactique, le berceau. Kal-El et Moïse sont tous deux recueillis par des parents non juifs en mal d’enfant. Moïse par la fille de Pharaon, Kal-El par les Kent, un couple de fermiers du Kansas.

4. La narration de la mort de Krypton et de la fuite de Kal-El emprunte à la Genèse et à l’Exode.

5. La tâche de Superman est inspirée de la notion de « tikkoun olam » (réparation, en hébreu) qui occupe une place éminente dans la liturgie juive. C’est un concept recouvrant en grande partie la conception juive de la justice sociale. A chaque réalisation d’une prescription (« mitzvah »), un juif réalise un acte de « tikkoun olam », faisant graduellement revenir l’univers à la forme originellement voulue par Dieu. Ce qu’accomplit constamment Superman.

6. Superman est puissant comme le juif polonais Siegmund Breitbart, surnommé à l’époque « l’homme le plus fort du monde » et indestructible comme le Golem.


Homme d’acier israélite juste avant son envol.

7. Superman, nostalgique de Krypton et se vivant partout sur la Terre comme un étranger, est semblable aux juifs de la diaspora.

8. Si ses admirateurs n’ont pas perçu la judéité de Superman, le IIIe Reich ne s’y est pas trompé. En 1940, « Das Schwarze Korps », le journal des SS, fustigeait Jerry Siegel « physiquement et intellectuellement circoncis » et son héros Superman, au corps surdéveloppé et à l’esprit sous-développé.

9. Superman tente de s’assimiler sous les traits de Clark Kent. A l’instar de nombreux juifs, qui, arrivés aux Etats-Unis, changent de nom, voire de vie, il a une double personnalité, issue d’un Vieux Monde en conflit avec le Nouveau Monde.

10. Une évidence, pour l’auteur de l’article de Forward, Larry Tye, spécialiste de la diaspora juive : quand un homme a son nom de famille qui finit par « man », il y a de fortes chances qu’il soit juif.

Bon, je sais, ça se discute. Il y a d’ailleurs un site un peu monomaniaque, The Religious Affiliation of Comic Book Characters, qui recherche, recense, identifie la religion des superhéros. Et pour eux, Superman est méthodiste (le méthodisme est un courant du protestantisme). Ils estiment que Batman est épiscopalien (l’Eglise épiscopale des Etats-Unis est le nom qu’a pris l’église anglicane américaine), la Chose, l’un des Quatre Fantastiques, de son vrai nom Benjamin Jacob Grimm, connaît son kaddish (prière des morts dans la religion juive) par coeur.

Magneto, l’ennemi farouche des X-Men. De son vrai nom Max Eisenhardt, est né de parents juifs dans les années 1920 en Allemagne. C’est un survivant du ghetto de Varsovie et d’Auschwitz. Et si vous voulez tout savoir, Spiderman est protestant, de même que Captain America tandis que Hulk est catholique. Pour Iron Man, ils penchent plutôt pour « sans confession », laïque.

Donc, si les méchants sont sans le plus souvent sans foi ni loi, vous voyez que ce n’est pas le cas de vos superhéros favoris. Cela dit, est-ce que la Chose fait son shabbat, est-ce que Hulk va à la messe tous les dimanches ? Hum, non. Trop occupés.

Post-scriptum : ces révélations bouleversantes ont fait l’objet d’ une précédente chronique. Article original

Eric Azan/ Fait Religieux.com Article original

TAGS : Superman DC Comics USA Tikoun Olam X-Men Magneto

Moïse Siegmund Breitbart Jerry Siegel Golem Man of Steel

1 COMMENT

  1. Quand une personne sauve une autre personne , à mes yeux se n’est pas un Héros , c’est une personne qui à garder une part d’humanité , c’est là toute la nuance .

    Pendant la seconde guerre mondiale , des hommes et des femmes ont sauvé des vies , et ce sont ceux qui était les plus humble , c’est là toute la différence , entre la fabrication de héros narcissique , et des humains ayant eu du courage et de l’humanité .

  2. Ne pas oublier surtout que nous sommes petits fasse à D,

    les Héros sont souvent en psychologie , la créations de héros dans des sociétés sont souvent des indicateurs de mal être , hormis si se sont des jeunes ados c’est autres choses un processus naturel ,
    en se qui concerne ma foi , nul n’est au dessus de D , être humble le contraire de ses fabrications humaines narcissiques !

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here