Stupéfiant : Edwy Plenel accro à l’usage de faux antisioniste.

6
19

Les valeurs selon le gauchiste Edwy Plenel.

Plénel

Chacun connaît le propagandiste d’extrême gauche et directeur du site Médiapart, Edwy Plenel. Un individu doté de la certitude de la culpabilité de l’Etat d’Israël en ce qui concerne le conflit proche-oriental.

Gageons que le jour où ce pays arrivera à vivre en paix avec son voisinage, celui-ci trouvera bien d’autres accusations à porter à son encontre ! On ne peut donc être étonné d’entendre dans sa chronique matinale sur France culture intitulée « Le Monde selon Edwy Plenel » (1) Article original une ode à la gloire de Nelson Mandela devant, nécessairement, desservir l’Etat juif.

Un monde où l’inversion de la réalité devient un modèle à suivre et l’utilisation de faux légitime!

C’est depuis la Jordanie que, dans sa diatribe journalière, celui-ci affirme qu’il se bat « pour la valeur de notre métier » (!), le journalisme, « et donc pour la valeur de la démocratie ». Chaque quidam est, en conséquence, à l’écoute de ce combat annoncé !

Nelson Mandela a dit, pour justifier ses actes violents passés, nous relate Plenel, que « la lutte armée est parfois nécessaire , c’est toujours l’oppresseur non l’opprimé qui détermine la forme de lutter. Si l’oppresseur utilise la violence, l’opprimé n’aura d’autres choix que de répondre par la violence »

Si bien sûr l’oppresseur est, dans l’esprit de Plenel, l’Etat d’Israël, comment explique t-il alors l’oppression exercée sur ce pays à la date de sa création ? N’est-ce pas du refus de sa renaissance sur une petite partie de sa terre ancestrale par le monde musulman qu’est né ce conflit ? N’est-ce pas par la guerre de légitime défense de 1967 qu’est né, à son tour, le problème ‘’palestinien’’ ? L’opprimé juif de 1948 et de 1967 avait-il d’autres choix que de répondre par la violence à la guerre pratiquée et professée contre lui ?

Sauf à se suicider, bien sûr que non !

A ces menues questions Edwy Plenel n’y répondra pas car les réponses seraient contraires à sa doctrine malodorante. Il ne dialoguera pas plus sur le refus, encore actuel, de l’Autorité palestinienne d’admette que l’Etat d’Israël soit le pays du peuple juif. L’exigence du retour de millions de « réfugiés palestiniens » en son sein étant le ‘’juste droit’’ devant cacher l’objectif de son éradication.

Un ‘’humanisme’’ que, semble t-il, il partage, au vu de son silence assourdissant sur le nœud du conflit !

La valeur du journalisme et de la démocratie recherchée, paraît-il, par ce journaliste ne le poussera donc pas jusqu’à la quête de LA vérité. Pas même à respecter la déontologie du métier.

C’est ainsi qu’il a utilisé, malgré son expérience du métier incontestable, dans cette même chronique matinale, une fausse lettre de Nelson Mandela datée de 2001 et écrite par le journaliste Arjan el-Fassed (2) Article original.

Correspondance qui aurait été envoyée au journaliste Thomas Friedmann du New York Times et qui conclurait, après d’autres absurdités, évidemment à la similitude entre l’état juif et le régime sud-africain raciste : « Israël ne pense pas à un état mais à une ‘’séparation’’ avec guillemets qui renvoie à apartheid ».

Une conclusion rêvée pour cet idéologue et justifiant la poursuite de l’antisionisme, ce paravent si pratique dissimulant, le mieux, l’antisémitisme de beaucoup.

Avec de tel ‘’professionnel’’ arrangeant la réalité selon ses besoins et utilisant des combines malsaines pour atteindre ses objectifs, nul doute ne subsiste quant au danger grandissant sur la qualité de nos démocraties et au décès de la valeur du journalisme.

Un « Monde selon Plenel » devenant de plus en plus réel et qui fait froid dans le dos !

Victor PEREZ ©

Liens :

(1) : http://www.franceculture.fr/player/reecouter?play=4757246 Article original

(2) : http://arjansweblog.blogspirit.com/mandela_memo Article original

Analyse librement reproductible impérativement accompagnée de la mention de l’url suivante : http://victor-perez.blogspot.co.il/2013/12/les-valeurs-selon-le-gauchiste-edwy.html Article original

——————————

Ce n’est, évidemment, pas tout et deux jours plus tard, l’offensive de récupération de “l’héritage” mandélien reprenait chez Plenel, qui s’excuse de l’impair, pour mieux revenir à l’attaque contre Israël, de même que son compère Bôle-Richard :

Michel Bôle-Richard et Edwy Plenel tels de vulgaires Dieudonné


Michel Bôle-Richard, à qui on donnerait le Bon D.ieudonné des opprimés sans confession.

C’est dans la rubrique « idées » du quotidien Le Monde que le ‘’journaliste’’ Michel Bôle-Richard (MBR) a lancé son ‘’cri d’alarme’’ :

« Nelson Mandela est mort mais l’apartheid est toujours vivant » (1). Non pas en Afrique du Sud mais…en Israël. Quand celui-ci a une idée, il ne la lâche pas. Il faut dire qu’il a un livre à vendre à ce sujet, et toute publicité gratuite se prend, quand bien même au mépris du respect et de l’image d’un pays démocratique qui fait envie. Il est vrai qu’il n’a pas beaucoup d’effort à faire, le terreau anti-israélien étant très bien implanté en France. Un terreau qui s’adonne dorénavant à l’antisémitisme et qui tente de le dissimuler derrière la condamnation d’une politique.

L’article le sait et satisfait tous les critères requis pour une large diffusion !

« L’apartheid vit toujours sous une forme non codifiée, non légalisée mais bien réelle, notamment en Israël ». « Qui peut nier qu’il ne s’agit pas d’une réalité en Israël actuellement ? Depuis des années, les dirigeants occidentaux exigent régulièrement qu’il soit mis fin à la colonisation, aux destructions des maisons palestiniennes, aux brutalités de l’armée, à la fin du blocus de Gaza, à la libération des prisonniers politiques sans obtenir le moindre écho des autorités israéliennes ».

Des imputations graves, mais qu’en est-il réellement ?

– « fin de la colonisation » N’est-ce pas là le geste qu’a fait en 2005 l’état juif dans la bande de Gaza ? La suite chacun la connaît, sauf apparemment cet idéologue gauchiste si avide à blâmer le juif !

– « destructions des maisons palestiniennes » évidemment construites illégalement sur des terres administrées par le droit israélien ou les accords d’Oslo et décidées par la cour de justice du pays. Des signes patents et incontestables de tout système régit par l’apartheid !

– « brutalités de l’armée » que bon nombre de peuples à travers la planète échangeraient bien avec celles qu’ils subissent en leur chair .

– « fin du blocus de gaza » que l’Onu juge dans un rapport interne légitime et qui, concrètement, empêche le Hamas, groupe terroriste reconnu comme tel, de s’armer pour tuer du juif ou abriter des Jihadistes contre l’armée d’Egypte”>Article original. Encore un détail pour le journaliste.

– « prisonniers politiques » qui n’existent pas en Israël. Les milliers de prisonniers ‘’palestiniens’’ le sont pour raison de terrorisme et nullement pour leur opinion. Seule l’opinion malsaine de MBR les a transformés en prisonniers politiques.

En somme des accusations gratuites !

« Le gouvernement de Benyamin Netanyahou poursuit la mise en place du plan Prawer visant à sédentariser les Bédouins du Néguev qui, depuis des temps immémoriaux vivent en nomades, afin de faire de la place aux colons ».

Apparemment l’aménagement du territoire n’est pas un droit régalien de l’Etat d’Israël. Et les habitants juifs de ce pays sont et resteront des « colons », quand bien même ils souhaitent se développer sur leur territoire tracé par les « frontières de 1967 ». Des limites encore reconnues par la gauche fétide si l’en en croit sa propagande. Mais le Juif… a-t-il réellement le droit à un territoire ? Qui douterait que MBR est pour le « droit au retour » de millions de « réfugiés » au sein même de l’état juif ?

Cela, évidemment, uniquement au nom de la justice !

« Que faut-il conclure de la toute récente enquête de l’OCDE qui souligne qu’un Arabe sur deux vit sous le seuil de la pauvreté alors que le pourcentage est de un sur cinq pour les Juifs ». La conclusion est certainement qu’il faut lever la quasi interdiction faite aux femmes arabes de travailler et l’encouragement aux Juifs religieux (Haredim) à étudier moins . Dans les deux cas les autorités israéliennes sont conspuées dès lors qu’elles s’immiscent dans ces affaires de traditions. Jouer alors de ces mentalités pour illustrer un rapport défavorable à la communauté arabe prouve uniquement l’hostilité de l’auteur à l’encontre de l’Etat d’Israël, du Sionisme et des Juifs, tel un Dieudonné condamné à maintes reprises pour antisémitisme.

« Depuis 1948, date de la création d’Israël, aucune ville ni village arabe n’ont été construits alors que la population a été multipliée par dix et que 600 municipalités juives ont été créées ». Où s’est donc réfugié le surplus de cette population qui s’est accrue ? Soit leurs communes se sont agrandies, soit ils cohabitent paisiblement dans les 600, et plus, municipalités qui ont été crées ! Chacun doutera fort qu’il y ait actuellement plus d’un million de sans abri ! Pas même le journaleux n’osera cette affirmation stupide !

Ni celle d’assurer que les ‘’victimes arabes’’ de cet « apartheid » dénoncé se sont expatriés !

« Plus d’une trentaine de lois-cadres ‘’discriminant directement ou indirectement les citoyens palestiniens d’Israël’’ ont été répertoriées par Adalah, une organisation de défense des droits de l’homme ». Des lois-cadres jamais citées, leurs évocations devant suffire, et des israéliens de confession musulmane d’office affublés de la nationalité ‘’palestinienne’’. Méthode qui effarera tout gauchiste, MBR en tête, si quelque quidam se permet d’affubler les musulmans français de, par exemple, « citoyens algériens de France » !

Faut-il en rajouter ?

Autre compère mais même hostilité systématique contre l’état juif. Edwy Plenel (2) a reconnu s’être trompé en attribuant une fausse lettre à Nelson Mandela qui conclue à l’apartheid israélien. Dans son article explicatif (3), il n’en innocente pas moins les « Palestiniens, lesquels, dans cette histoire dramatique dont l’origine est le génocide européen contre les Juifs, ne sont pas les agresseurs, mais bien plutôt les opprimés ».

Exit pour le besoin de sa cause fétide, Théodore Herzl, les décisions de la SDN du début du vingtième siècle, les différentes immigrations juives avant la seconde guerre mondiale et le refus obtus de la communauté musulmane de tout pays pour le peuple juif ! Les ‘’Palestiniens’’ ayant pris part à ce refus resteront, ad vitae aeternam, des OP PRI MES !

On pourrait écrire plus sur ces textes hideux inspirés par une idéologie mortifère de gauche, mais cela ne démontrerait guère plus les idées noires qui emplissent la réflexion de beaucoup, dès lors qu’il s’agit du juif. La haine de celui-ci est tenace et est devenue le fer de lance de la propagande instillée, jour après jour, par les journalistes des médias nationaux français, mais pas seulement. Une hostilité systématique justifiant l’emploi de mensonges, de mystifications, de contre-vérités, d’omissions…dès lors qu’ils nuisent à l’état juif !

L’antisémitisme n’est plus la chasse gardée de l’extrême droite ! Chaque jour qui passe apporte la confirmation de ce constat.

Victor PEREZ ©

Liens :

(1) : http://www.lemonde.fr/idees/article/2013/12/12/nelson-mandela-est-mort-mais-l-apartheid-est-toujours-vivant_4333270_3232.html?xtmc=michel_bole_richard&xtcr=1 Article original

(2) : http://victor-perez.blogspot.co.il/2013/12/les-valeurs-selon-le-gauchiste-edwy.html Article original

(3) : http://blogs.mediapart.fr/blog/edwy-plenel/141213/mandela-et-la-palestine-une-erreur-et-quelques-rappels Article original

Analyse librement reproductible impérativement accompagnée de la mention de l’url suivante : http://victor-perez.blogspot.co.il/2013/12/michel-bole-richard-et-edwy-plenel-tels.html Article original

6 COMMENTS

  1. Non mais quelle honte d’avoir chez nous de tels énergumènes…
    Franchement, l’existence d’Israël l’emmerde tant que ca ?

    Qu’il reste bien chez lui en exil, en France, en Jordanie où il veut, qu’il se convertisse à sa nouvelle identité culturelle, qu’il abandonne son appartenance au peuple Juif et qu’il s’occuppe des petits et grands problèmes de son nouveau peuple d’adoption…il y a du boulot

  2. “Une plainte déposée a son encontre par un ex-président français au motif de Faux et Usage de faux.”

    Edwy Plenel et ses compères gauchistes ont publié ce faux grossier en avril 2012, en pleine campagne présidentielle, faisant un tort irréparable au candidat. Invoquant un « préjudice considérable », l’ancien président a ajouté : « C’est pour moi un problème fondamental pour notre démocratie que de publier un faux, de salir l’honneur d’une personne à 8 jours du deuxième tour, d’arguer ensuite du secret des sources et de la liberté d’informer – n’est-ce pas en réalité la liberté de désinformer ? »

    Mabrouck Djomode Elie Guetty, qui a servi de source à Mediapart pour certaines enquêtes consacrées à la dictature libyenne et assure avoir prévenu les journalistes du site que le document relatif à la campagne de Nicolas Sarkozy était un faux. TOUS les protagonistes mentionnés dans la note suspecte ont démenti son authenticité. Les experts des services de renseignement français qui, après la diffusion de la fameuse note par Mediapart, ont jugé qu’il s’agissait vraisemblablement d’un document trafiqué – « une traduction du français en arabe et non l’inverse », en 2012. Malgré tout ça, Edwy “Staline” Plenel persiste et signe.

  3. Edwy Plenel ressemble à Staline, après une cure d’amaigrissement.
    Même ses positions journalistiques sont inspirés du stalinisme.

  4. Il semble que cet individu soit coutumier du fait. il est actuellement à l’affiche des médias ;

    Une plainte déposée a son encontre par un ex-président français au motif de Faux et Usage de faux.

    L’on ne se refait pas

  5. Ce Plenel est un clown aveuglé par son idéologie
    la haine des juifs transpire, mais on s’en fiche de ce cretin qui croit détenir la sainte vérité
    alors que sa vérité n’est autre q’un e idéologie gauchiste , dépassée, destructrice de liberté!

    Un Robespierre du 21eme!

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here