Sasha, l’Arabe israélienne qui rend la Burqa sexy

5
37

Sasha Nassar est créatrice de mode, née à Jaffa, une ville mixte – Juifs, Musulmans, Chrétiens – au sud de Tel Aviv. C’est là qu’elle passe son enfance et son adolescence jusqu’en 2009, date où elle décide de quitter Israël pour l’Europe.Arabe israélienne, elle étudie dans un lycée libéral de la ville, une école qui, selon elle, lui apprend la tolérance et le vivre ensemble.

Le bac en poche, elle passera par Milan dans la célèbre école de Mode « Istituto Marangoni » pour ensuite continuer ses études à Londres et à Paris.

Lors d’une rencontre exclusive avec une bloggeuse de coolisrael, Sacha dépeint son passé. Fille et petite-fille de couturière, elle passera la plupart son temps libre à tricoter. Mais c’est lors d’un voyage en Italie qu’elle est « tombée amoureuse du monde de la mode ». C’est là qu’elle dessine son premier porte-folio et apprend l’italien.

« D’autres, et plus intelligents que moi, ont déjà tout dit sur la mode » Fascinée par les tissus, elle croit profondément en la mode un moyen, pour chacun, d’exprimer sa diversité et sa liberté.

Tout en suivant de près les turbulences du Printemps Arabe, elle a réalisé l’importance, pour les femmes, d’avoir eu leur propre « Printemps Personnel ». C’est à partir de cela qu’elle a conçu cette collection de 6 tenues qui vont défiler à la Fashion Week de Paris.

Ses six créations ont repris les codes musulmans et européens du vêtement, en passant de la burka à la robe sensuelle en dentelle.

Sasha raconte : « Quand j’étais petite, je répétais bêtement à mes amies que le style « oriental » était un style « arabe » dont la signification et le sous-entendu réelle pour moi était « moche ». Aujourd’hui, la jeune créatrice comprend que cela était un apriori raciste.

Elle ajoute : « Il temps d’être fière de ce que nous sommes, des femmes arabes. » Le monde arabe, y compris la culture arabe d’Israël, comprend la valeur de l’esthétisme, de belles mosquées avec de grands et beaux motifs à l’intérieur « Pourquoi cela ne serait pas le cas quand on parle de mode ? »

La collection

La collection se compose de deux Burqas et quatre robes. Elle utilise de la dentelle blanche et de la mousseline, imprimée avec mes tirages originaux. Elle combine les deux tissus à la main.

Deux Burqas transparentes avec des motifs aux formes géométriques inspirées de l’art et de la culture islamique. Une Burqa sans manches pour illustrer « le manque de liberté de la femme arabe ». Les tissus des Burqas sont transparents pour redonner sa place au corps féminin. Sur l’une des deux Burqas, apparaît la date du début du Printemps arabe.


Photo par : Patrice stable

La troisième collection de robe est inspirée par le style moderne et contemporain. La quatrième robe, elle, est inspirée par le Keffieh et la cinquième robe est en dentelle et composée de formes géométriques.

Ma dernière robe est faite à base le tissu moderne et attrayant, et en haut, j’ai choisi d’utiliser des formes géométriques pour donner à la robe un style moderne liés tout de même à la culture musulmane.

Les Colliers et bracelets que les modèles portent sont des perles de prière musulmanes (Sabha ) .

Fashion Week

Consacrée lundi 3 juin, la candidate a séduit le jury avec son défilé intitulé « Printemps personnel », traitant d’un sujet d’actualité : les conflits culturels contemporains. Ses six créations ont repris les codes musulmans de la burka à la robe sensuelle en dentelle. Sasha Nassar obtient un contrat de production avec Muuse, une boutique en ligne de créateurs et sa collection sera présentée à la Fashion Scout de Londres ainsi qu’à la Semaine de la mode de Paris.

Sasha confie qu’elle rêve de revenir à Jaffa, sa ville natale. Elle voudrait créer sa propre ligne dans l’endroit qui l’inspire le plus.

Elle présente sa collection (Dans le cadre de la Fashion Week de Paris dans le showroom de « Muuse » jusqu’au 3 octobre – 23 rue Du Roi de Sicile, Paris 75004


Photo par : Jan Joseph cohen

coolisrael.fr Article original

TAGS : Jaffa Sasha Nassar Fashion Week Mode création

Paris Milan Tel-Aviv Muuse Dentelle

5 COMMENTS

  1. La burqa montre que la femme chez eux reste une esclave, et qu’elle est inférieur à l’homme alors ne venez pas nous dire que c’est sexy…
    SVP ayez de la retenue….

  2. Mais bon je parle des pays comme la France , après certains pays il faudra plus de temps pour que les mentalités évolue , si déjà ils arrivent à faire la paix ça sera pas mal . De toute manière l’art et la religion c’est un non sens à l’expression de la créativité , puisque justement souvent les artistes de toutes sortes cassent les tabous pour faire évoluer les mentalités , la politique , comme la religion est un contre art qui ne devraient pas intervenir , on doit déjà les supporter suffisamment comme ça dans ce monde , entre la haine , la guerre et les extrémistes de tout genre . Si ces femmes étaient vraiment libre comme ils veulent nous le faire croire , après tout chacun ses choix , mais en s’informant un peu de plus prés ce n’est pas toujours le cas . Voilà je suis pour la liberté de chacun mais quand se ne sont pas des fausses libertés en apparence . J’ai de la chance d’être née dans le bon pays et de la bonne religion et en disant cela se n’est pas une attaque envers les autres religions mais sur certains qui font appliqués des lois stupides , alors qu’ils pourraient faire évoluer leur mentalité , enfin je suis juive et j’ai eu cette chance d’être dans une famille laïque , ouverte d’esprit et qui ne mets pas membres féminin en cage !

  3. Comment peut on défendre un tel symbol que ce vêtement qui est la soumissions des femmes , je n’approuve pas la féministe que je suis n’aime vraiment , une femme ne doit pas se cacher mais au contraire être tout se quelle veut , non régit par des hommes sexistes qui les prives de toutes ses possibilités de s’émanciper ! Trop souvent certaines de ces femmes sont obligées ça c’est une réalité . Se n’est pas une attaque contre cette créatrice mais désolé je ne comprends pas qu’on puisse faire l’apologie alors que beaucoup de ces femmes ne sont pas libre , certaines font se choix librement mais c’est rare ! Cela peut -être pris pour du racisme , alors que c’est le féminisme et dans tout se que cela implique , les retours en arrières sont très néfaste pour toutes celles qui se sont battues pour obtenir leur libertés , l’avortement , le droit de vote , libération sexuelle , le travail etc… donc pour moi se symbol est une régression , je ne suis pas muslman donc cela ne me concerne pas , sauf que la féministe que je suis ne reste pas indifférente à ces femmes qui elles ne sont libres .

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here