Saisie d’une cargaison chimique suspecte

0
10

Des produits chimiques pour la production d’armements saisis par les Turcs près de la frontière syrienneLes autorités turques ont intercepté à la frontière syrienne une quantité importante de produits chimiques pouvant être utilisés dans la production d’armements et interpellé un suspect, a annoncé dimanche soir l’armée turque.

La saisie a été effectuée samedi dans la localité de Reyhanli, dans le sud-est de la Turquie, frontalière de la Syrie, où un convoi de trois véhicules a tenté illégalement de franchir la frontière, a précisé l’état-major dans un communiqué.

Les gendarmes n’ont pu arrêter les véhicules qu’après avoir fait usage de leurs armes en visant leurs pneus, poussant les trois conducteurs à prendre la fuite vers la Syrie.

L’un d’eux a été arrêté, a ajouté l’armée, sans préciser sa nationalité.

La cargaison saisie, composée de souffre et d’une substance non identifiée, est en cours d’examen par les spécialistes de l’armée, selon le communiqué.

La Turquie soutient les rebelles dans le conflit qui les oppose depuis le printemps 2011 au régime du président Bachar el-Assad mais a toujours nié leur fournir des armes.

Jeudi dernier, l’Organisation pour l’interdiction des armes chimiques (OIAC) a annoncé que les armes chimiques connues détenues par l’armée syrienne étaient désormais sous scellés et leurs sites de production déclarés inutilisables.

L’OIAC est chargée de superviser ce démantèlement à la suite d’une résolution des Nations unies qui a éloigné la menace d’une frappe américaine envisagée après une attaque chimique meurtrière le 21 août près de Damas imputée au régime, qui l’a toujours niée.

04-11-2013/ I 24 NEWS Article original

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here