SUR UN DELUGE DE PROBLEMES

0
14

Chaque jour et son problème petit ou grand enflé démesurément par les médias gauchistes ou étouffé à sa convenance. Tellement de problèmes se sont accumulés que je propose un examen aussi succinct que possible.

1-Le Pont des Maghrebins : en dehors du Mont du Temple (dont l’appartenance peut être contestée … à tord) le pont des Maghrebins qui se trouve en territoire israélien incontesté ne présente plus la sécurité exigée par les normes. Pourquoi doit-on tenir compte de l’avis des Jordaniens ou autres Musulmans étrangers? Pourquoi publie-t-on nos intentions de le reconstruire? Pourquoi ne fait-on pas ce qu’il y a à faire sans publicité des médias israéliens qui se portent toujours volontaires pour déclencher un scandale?

2-Séparation hommes-femmes : dans la mesure où le principe de séparation des sexes permet de protéger les femmes de harcèlements sexuels comme dans les écoles à partir de l’âge de 11/12 ans (de plus le niveau augmente: au lieu de s’occuper de sexe, les jeunes étudient!), ou dans les bus,… les féministes (en général des femmes, de gauche en grande majorité mais également de droite, ayant atteint souvent de hauts postes) devraient applaudir. Or c’est le contraire! Elles veulent le mélange et… crient quand il y a ‘tentative’ qualifiée de harcèlement sexuel! Alors peut-être le raisonnement est le suivant: « Nous, femmes, nous consentons des dépenses considérables en temps et en argent pour attirer les regards (d’admiration et d’envie) des hommes et vous voulez nous séparer? Non! Messieurs, regardez, désirez, mais ne touchez pas, nous choisirons! »

En fait c’est la rabbanite Yocheved Grossman qui a lancé l’idée de séparation pour donner plus de liberté à la femme sans risque d’attouchement masculin volontaire ou non ou de regards désagréables. Ainsi elles ont choisi l’arrière des autobus (comme dans d’autres pays). Certains chefs (Admorim) ultra religieux (haridim) ont adopté l’idée et poussent cette séparation très loin, trop loin, en réaction peut-être à la permissivité de certaines femmes qui ‘s’exposent’ de plus en plus et à l’exploitation honteuse du corps de la femme dans les affiches, revues, publicités des médias,… Des féministes de tout bord, dont l’action devient de plus en plus prépondérante et néfaste (comme celle de Tsipi Livni, dont les propos révèlent la haine qui l’anime), ont fait une erreur monumentale dans la traduction d’un mot hébreu: « adara » qui a plusieurs sens splendeur et rejet. La rabbanite a agit en vue du premier sens c’est-à dire la beauté qu’il faut protéger, les féministes, très puissantes, car elles dominent les médias, ont vu une action découlant du deuxième sens c’est-à-dire exclusion, discrimination. Tout comme les initiatrices, les hommes qui ont adopté l’idée est-ce par mépris ou simplement pour éviter tout contact et pensée malfaisante? Cependant la règle devenue tellement absolue ne va-t-elle à l’encontre des besoins naturels des êtres humains, ne crée-t-elle pas des déviations interdites? Ainsi les dirigeants, qui ont senti le danger de la « splendeur », n’obtiennent-ils pas, par une application poussée à l’extrême du « rejet », un résultat inverse du point de vue de la morale?

Les femmes ne devraient-elles pas retourner aux principes de chasteté et de respect de soi pour aider à limiter les ‘murs’ de séparation, de protection, au minimum utile et raisonnable?…

Les proportions démesurées qu’a prises cette affaire confinée à un quartier de Beit Shemesh et de Jérusalem, l’ont transformé en affaire nationale et même internationale, à cause des médias. Les femmes accèdent à toutes les fonctions, les plus élevées et les plus viriles mais combattent et enflent tout ce qui apparaît à leurs yeux comme une ségrégation. Un problème à résoudre localement provoque des déclarations du Président et du Premier Ministre. Face aux féministes qui combattent non pour l’égalité mais pour dominer, ne faut-il pas créer des associations de « hoministes » défendant l’égalité et combattant les nominations de femmes au nom d’une injustice inexistante à leur égard?

Des problèmes locaux exigent des solutions locales avec les décisionnaires qui entraînent des foules! Sans bruit et dans un esprit d’union et de compromis.

Certaines femmes et les modérés apportent la lumière au monde, mais les féministes et les extrémistes ne s’efforcent-ils pas de rétablir l’obscurité?!

3-Les lois récentes proposées par la droite : des lois sont proposées pour la limitation du mensonge dans les média, pour l’interdiction des « dons étrangers » destinés à fournir des renseignements qui délégitiment l’Etat d’Israël, pour l’application de la règle: un accusé est innocent jusqu’au jour de son jugement qui peut-être le confirmera en tant que tel… Les médias gauchistes se révoltent amenant aux micros des personnalités… gauchistes qui viennent défendre le droit de tromper le peuple, le droit de trahir le pays, le droit de salir la réputation de citoyens peut-être victimes d’une erreur… et ainsi remplir des heures d’émission malfaisantes. La dictature de la gauche dans de très nombreux domaines ne piétine-t-elle pas la démocratie, le droit des gens à vivre, les sentiments patriotiques,…?

4-Action brutale de jeunes extrémistes de droite (« le prix à payer »): incendier une mosquée en activité ou non (seules quelques traces de noir de fumée apparaissent car en général il n’y a rien à brûler), entrer dans une base militaire et blesser son commandant, arracher des arbres appartenant à des Palestiniens,… sont des actes (de représailles!) inadmissibles et condamnables, et ils sont qualifiés ‘d’actes terroristes’ (n’est-ce pas exagéré à comparer au terrorisme arabe?). Mais, comme pour l’assassinat de Rabin, il y a une interdiction formelle de poser la question: Pourquoi? Ou dire: ils ont fait une action condamnable, mais… (sur cette base le doute sur le ou les responsables de l’assassinat de Rabin n’a jamais été levé). Ainsi on ne résout aucun problème… difficile et gênant pour les gauchistes qui peuvent ainsi poursuivre leurs forfaits. Ainsi aux Accords d’Oslo, a succédé le ‘désengagement’, ‘imposé’ à Sharon par Aaron Barak en échange d’oubli d’actes d’accusation; Sharon, trahissant la volonté du peuple par sa politique de gauche, dut s’entourer de nombreux garde du corps de peur de subir le sort de Rabin. L’action inadmissible des jeunes ‘des hauteurs’ n’est qu’une conséquence non moins inadmissible de destructions de villas, synagogues, et autres constructions dans les dits territoires qui appartiennent au Peuple Juif suivant tout critère juridique que les médias gauchistes veulent ignorer. En quoi les titres de propriété des Palestiniens accordés par des envahisseurs jusqu’à 1922, date du mandat britannique, doivent-ils être reconnus? Certaines fois la justice israélienne (la Haute Cour de Justice) accorde des droits sur ‘la bonne foi’ des gens! Alors dernièrement sur la pression des jeunes « extrémistes » a été décidé de trouver d’autres solutions que de détruire: déplacer les constructions, acheter le terrain,…! Pourquoi ne pas annuler officiellement tous les titres de propriété donnés généreusement par les envahisseurs?

Ainsi les médias israéliens ont trouvé un sujet pour combattre pendant des dizaines d’heures d’émission les « colons » (mitnahalim) et leur ‘extrémisme’. Mais consacrent-ils plus que quelques secondes à la synagogue brûlée « probablement par les Arabes du village proche » avec des centaines de livres, au point qu’il faut la reconstruire, à un père de 25 ans et à son bébé assassinés par des jets de pierre sur la route 60, à un soldat blessé dans un autobus agressé, au vol de dizaines de milliers de dounam par les Bédouins du Néguev et au traitement de ce problème par l’Etat qui leur offre pour les brider et les apaiser dons de terres et indemnités, au kidnapping de dizaines de jeunes filles juives par des Musulmans,…? Ne doit-on pas exiger que les mêmes lois soient appliquées aux Juifs et aux Musulmans?

Ne faut-il pas ajouter que l’ancien responsable direct de l’action anti mitnahalim, le général Nitsan Alone, a été promu commandant de la Zone centrale qui inclut tous les territoires de Judée-Samarie: cette nomination d’un gauchiste avéré ne révèle-t-elle pas le gauchisme extrémiste d’Ehoud Baraq et Béni Gantz et… l’impuissance du Chef du Gouvernement?!

5-Les pourparlers avec les Palestiniens gelés : La construction dans les territoires, dont la responsabilité incombe au gouvernement israélien, est évoquée comme cause du gel des pourparlers par la gauche (les Palestiniens ont-ils consentis à des pourparlers pendant dix mois de gel?) et Kadima par la voix par exemple de Roni Bar-one déclare: « Nétanyahou parle de deux pays pour deux peuples, et il bloque toute négociation »! En fait, au vu du développement des constructions, depuis de très nombreuses années les Arafat et Abou Mazen auraient dû courir et négocier: plus le temps passe, plus des constructions s’élèvent, plus Israël déplace sa frontière éventuelle et proposera en échange des territoires éloignés (du reste pourquoi en échange? Les Palestiniens ne devraient-ils pas être punis en perdant des territoires pour tant d’années de terrorisme?). Le gel des pourparlers découle de la volonté exprimée clairement par Ismahil Hanyieh qui reflète la politique de la Ligue Arabe: combat jusqu’à la victoire sur Israël et sa disparition. Abou Mazen qui rencontre la meurtrière du jeune Ophir Nahoum, Amana Mouna, n’est-il pas un terroriste au même titre qu’Hanyieh mais en cravate? Et ne poursuit-il pas le même but? Ce qui justifie son refus de négocier.

6-L’échec de la reconnaissance de l’Etat Palestinien à l’ONU : des commentaires infinis très alarmants pour Israël ont été diffusés par les médias israéliens pendant des mois à propos de la reconnaissance possible de l’Etat Palestinien à l’Assemblée générale de l’ONU de septembre 2011; ils exigeaient la reprise des pourparlers (à tout prix!) immédiatement pour bloquer cette reconnaissance. Mais l’échec de la demande palestinienne à l’ONU fut à peine signalé!… Cet échec ne découle-t-il pas de l’impossibilité de Hanyieh et Abou Mazen de s’unir? Même l’ONU, qui est toujours prête à satisfaire les volontés Arabes (par une majorité automatique), comment pouvait-elle reconnaître un Etat avec deux gouvernements?

7-L' »explication » israélienne (asbara) : qui a entendu dans les médias israéliens qu’un candidat important à la fonction de Président des Etats Unis, l’historien Newt Gingrich, avait proclamé que le dit « Peuple Palestinien » était une invention? Qui a entendu les vidéos du vice ministre des Affaires Etrangères, Danny Ayalon, exprimant les vérités que l’on aurait dû dire et répéter tous les jours et dans toutes les langues depuis plus de 60 ans? Pour délégitimer l’Etat Israël, les médias crient: « Présents »! Non pour le défendre!

8-L’incendie du Carmel : on sait que les médias gauchistes présentent tous les actes de Binyamine Netanyahou comme des catastrophes (sans même savoir de quoi il s’agit!): et l’on soutient les Dani Rozen, qui lançait des propos venimeux (il était l’Ami de Ahouva Tomer décédée dans l’incendie; il s’est excusé pour ses propos déplacés un an après!), les Daphni Life, qui exigeaient la démission de Netanyahou et tous les gauchistes qui considèrent que le pouvoir est volé aux élites qui en fait imposent leur dictature sur le pays puisqu’ils détiennent les pouvoirs dans tous les organismes de l’Etat. Alors vient la commémoration annuelle des victimes de l’incendie du Carmel et le présentateur se plaît à rappeler pendant quelques secondes l’action positive de Binyamine Netanyahou. Horreur!… Peut-être une telle présentation n’avait-elle pas sa place dans cette cérémonie, bien qu’elle n’exprimait que des faits, mais delà à en discuter pendant des heures pour critiquer, qui? Bien sûr Binyamine Netanyahou!…

9-Le but de la France et des autres : la France s’est mise aux cotés des Palestiniens et les soutient sans limites: versements de fonds périodiquement, critique proclamée hautement sur les constructions décidées à Jérusalem-est, construction à Gaza d’un centre culturel, demande de libération de Salah Hamouri, qui voulait assassiner le Rav Ovadia Yossef sans vérifier s’il en est digne (en fait, à sa sortie de prison il a affirmé qu’il était prêt à recommencer et a exprimé son extrémisme). Elle participe au financement de l’UNRWA, émanation de l’ONU pour soutenir les réfugiés palestiniens depuis plus de 60 ans (!), qui permet de libérer de nombreux hommes pour le terrorisme. La France a reconnue la position d’Etat aux Palestiniens qui ont été admis à part entière à l’UNESCO. Comment la fille ainée du Catholicisme reconnaîtrait-elle Jérusalem comme capitale de l’Etat d’Israël? D’autre part ne courtise-t-elle pas sa population musulmane montante et menaçante? Les pays européens Angleterre, Portugal, Allemagne et France, appellent Israël officiellement à geler les constructions à Jérusalem, à freiner la terreur juive, à rétablir l’égalité homme-femme… Mais il faut dire que les critiques internes sur Nétanyahou, un de nos meilleurs Premiers Ministres, la disproportion des critiques sur la ‘terreur’ juive organisée par quelques dizaines de jeunes, la disproportion des critiques sur la « ségrégation », organisées par la gauche, les féministes et les médias, portent leur fruits puisque, vue de l’extérieur, Israël est responsable de la paralysie du processus de paix, Israël est un Etat terroriste au niveau du Hamas et Israël est un Etat qui pratique la ségrégation comme les Etats où se pratique la Sharia.

10-Trahison : qui trahit, la député Hanine Zoabi ou le Conseiller du Juridique du Gouvernement, Yehouda Weinstein, qui ferme son dossier? Il a probablement raison: elle est d’abord Palestinienne, ennemie d’Israël! Mais alors pourquoi détient-elle la nationalité israélienne et pourquoi est-elle député à la Knesset? De façon générale nous avons montré que trahir est le sport israélien préféré: toute la gauche se situe au bord de la trahison des intérêts de l’Etat. Certains tombent dans la trahison reconnue juridiquement comme Vaanounou, Anat Kam,… mais quand le système judiciaire peut les protéger, il n’y manque pas comme Ori Bélau (qui a peut-être vendu des secrets d’Etat à l’étranger).

Retournons au sujet du paragraphe 9: quand le Ministre des Affaires Etrangères réagit vertement aux critiques des Européens qui se lient aux Palestiniens, les Ehoud Baraq, Shaoul Mofaz, Ehoud Olmert,… ne se livrent-ils pas à la critique du gouvernement, permettant à nos ennemis de les citer pour justifier leur politique venimeuse à l’égard d’Israël? N’est-ce pas une forme de trahison?

11-Conclusion : La gauche constitue un grand malheur pour Israël! Les critiques et attaques des pays étrangers découlent de ses médias anti juifs, antisionistes anti israéliens: ainsi des problèmes mineurs, comme celui des jeunes extrémistes (dont les gauchistes portent la responsabilité) ou celui de la séparation hommes-femmes (dont des femmes portent une part de responsabilité), sont enflés démesurément au point que les étrangers peuvent croire qu’ils frappent l’ensemble de l’Etat d’Israël. Ils s’en emparent et poussent à la dé-légitimation de l’Etat. L’action de la gauche est guidée probablement par la haine qu’elle porte à « l’Etat Juif » qu’elle tente avec les Arabes de détruire, voulant ignorer qu’elle scie la branche sur laquelle elle est assise.

Le 23-10-2011 je diffusais un article « Une guerre de religions » et ci-dessous un résumé de la conclusion portant sur l’Islamisme à l’échelle du monde :

– Si les pays Chrétiens ne réagissent pas à l’islamisation, la civilisation Judéo-chrétienne disparaîtra.

– Si les pays Chrétiens réagissent à l’islamisation, la civilisation Judéo-chrétienne survivra au prix d’un bain de sang.

– « Une solution pacifique est possible: les Islamistes arrivent à être convaincus que Muhammad ne peut être considéré comme prophète que par eux puisqu’il les a tirés du paganisme et que son œuvre, le Coran, ne peut être élevée au rang de Livre Saint que très difficilement par eux-mêmes. L’Islamisme disparaîtra! Seul subsistera un Islam humble et non violent! »

Il est possible de répéter cette conclusion à propos des gauchistes qui remplacent les Islamistes à l’échelle d’Israël :

– Si la droite ne réagit pas à la dictature gauchiste, la gauche entraînera tout Israël vers le précipice.

– Si la droite réagit à la dictature gauchiste, une guerre civile risque d’éliminer la gauche, et Israël, « l’Etat Juif », survivra.

– Si la gauche prend conscience qu’elle trahit Israël, que l’ennemi n’est pas à l’intérieur constitué par ceux qui veulent d’un Etat Juif, mais à l’extérieur, alors Israël aura une seule politique extérieure et la gauche s’identifiera avec la défense des travailleurs.

Les développements du problème de l’islamisation du monde faciliteront-ils la gauche à comprendre?

Est-ce utopique d’espérer que les solutions logiques qui conduisent à la Paix à l’échelle du monde et d’Israël soient susceptibles de se réaliser?…

DAVID BENTATA

תשע »ב ב בטבת

28-12-2011

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here