SARKOZY – Le retour qui fait peur aux socialistes…

0
8

Le retour de Nicolas Sarkozy inquiète les socialistes. Tout va bien, Madame la marquise! Officiellement, les socialistes refusent de donner prise et font le dos rond devant le retour de Nicolas Sarkozy sur la scène politique. L’ancien président, qui rêve de prendre une revanche, se rendra cet après-midi au bureau politique de l’UMP pour évoquer la contre-attaque du parti après l’invalidation de ses comptes de campagne par le Conseil constitutionnel.

«Nicolas Sarkozy a toujours eu envie de revenir car il ne supporte pas que son parti se relève sans lui, relativise le député PS Carlos Da Silva. Mais s’il revient, il n’a aucune chance. L’Histoire ne repasse pas les plats.» Même sérénité affichée chez le député PS Jean-Christophe Cambadélis: «Sarkozy soude la droite autour de lui mais il mobilise les Français contre lui.»

Mais au-delà de l’apparente tranquillité, l’inquiétude est palpable à gauche, où l’on se délectait de la guerre des chefs à l’UMP. «Dire que Sarkozy est un méchant ne suffira pas, prévient la sénatrice PS Marie-Noëlle Lienemann. Il a fait 49 % au second tour de la présidentielle, alors que beaucoup croyaient qu’il ferait moins. Il ne faut surtout pas le sous-estimer.» Pour cette tenante de l’aile gauche du PS, l’ancien président est le seul capable de ressouder son camp et de prendre des voix à un Front national en pleine expansion. «Ce n’est pas le moment de démobiliser la base de la gauche», alerte Lienemann, qui préconise un report de la réforme des retraites. «La droite va mettre ses divisions sous le boisseau, poursuit-elle. Or, quand un camp est divisé et l’autre pas, c’est ce dernier qui gagne.»

«Ce retour, c’est la résolution de la crise de leadership qui minait la droite»
Malek Boutih

Le député PS Malek Boutih estime lui aussi que le retour de l’ancien président est une «donnée essentielle», un «fait majeur du quinquennat». «Ce retour, c’est la résolution de la crise de leadership qui minait la droite, analyse-t-il. L’UMP sera plus forte, plus dure. Pour la gauche, ce n’est pas une bonne nouvelle.» Si le retour de l’ex-président n’est «pas une surprise» pour le député PS Christophe Caresche, cela risque, selon lui, de compliquer le jeu pour François Hollande. «Sarkozy jouera la politique du pire, poursuit le député de Paris. Dans cette période de crise profonde, c’est quelqu’un de très clivant, qui fera feu de tout bois. C’est cela qui risque d’être compliqué pour la gauche au pouvoir.»

Pour le député Laurent Baumel, ce n’est pas tant le retour de Nicolas Sarkozy qui est inquiétant que «la déception des électeurs de gauche». «Si ça marche pour le pouvoir en place, l’adversaire a peu d’importance à court terme, analyse-t-il. Mais si les gens ne sont pas contents, il y a un espace qui s’ouvre, une alternance qui se profile. Aujourd’hui, le fait que l’expérience de la gauche au pouvoir se passe mal ouvre un espace à la droite que Sarkozy va remplir.»

Par Solenn de Royer – Le FIGARO.Fr Article original

Un “admirateur” se jette sur Sarkozy

L’ancien président Nicolas Sarkozy est arrivé lundi vers 17H00 au siège de l’UMP à Paris, où il doit participer à une réunion extraordinaire du bureau politique du parti après l’invalidation de son compte de campagne.

Bain de foule pour Sarko
Environ une centaine de sympathisants attendait l’ancien chef de l’État, arrivé en voiture suivi de nombreux motards de presse. Il a pris un bref bain de foule avant d’entrer au siège du parti.

Un homme trop enthousiaste
Un homme, qui voulait s’approcher de l’ex-chef de l’État pour lui manifester son enthousiasme, a été maintenu à l’écart, de manière musclée, par des membres de la sécurité. Jean-François Copé, le président de l’UMP, était sorti peu auparavant saluer la foule massée sur le trottoir en face du siège de l’UMP.

Sarkozy à l’UMP : un discours très politique

Pour la première fois depuis 2007, Nicolas Sarkozy s’est rendu au siège de l’UMP, lundi 8 juillet, afin d’apporter son “soutien” au parti après l’invalidation de ses comptes de campagne. L’ancien chef de l’Etat est arrivé peu après 17 heures pour assister à la réunion extraordinaire du bureau politique (BP), convoquée par le président de l’UMP, Jean-François Copé.

“Ceci n’est pas ma rentrée politique, a-t-il assuré en préambule devant ses troupes. Le jour où je reprendrai la parole, ce sera pour parler aux Français de la France.”

Il a très vite fustigé la décision du Conseil constitutionnel de rejeter ses comptes de campagne.

“Respecter les institutions, ce n’est pas en accepter toutes les décisions. La décision prise par le Conseil crée une situation grave et inédite. La question n’est pas celle de l’UMP mais celle du pluralisme.”

Il a toutefois accepté la “responsabilité pleine et entière” du rejet de ses comptes. “Quelqu’un qui a eu l’honneur de représenter la France pendant cinq ans a le devoir de prendre ses responsabilités”, a-t-il assuré.

“NOUS SOMMES LE SEUL PAYS QUI A PEUR DU PROGRÈS”

Mais sa prise de parole a rapidement viré au discours de politique générale. “On parle de crise économique, financière, politique…Il y a une crise qui me préoccupe beaucoup plus, c’est la crise des idées politiques, a-t-il affirmé. Nous avons changé de siècle, nous ne pouvons pas porter une grille de lecture du XXIe siècle avec les idéologies du XXe siècle. (…) Nous sommes le seul pays qui a peur du progrès.” M. Sarkozy a ensuite affirmé que “la solution, c’est l’Europe. Si l’euro explose, c’est l’Europe qui explose et la paix qui explose”.

Nicolas Sarkozy a conclu son discours en affirmant : “Vous pourrez compter sur moi à chaque fois qu’il y en aura besoin. Mais il y a quelque chose d’indécent à parler du rendez-vous de la présidentielle alors que les Français souffrent.” ” J’avais dit le 6 mai que je resterai parmi vous, a-t-il ajouté. Soyez fiers de ce que vous faites. Soyez fiers de ce que nous sommes. Et si je devais revenir… Je vous préviendrai !”

AFP

Bureau politique à l’UMP: “la famille” réunie autour de Sarkozy

Le bureau politique de l’UMP, réuni lundi au siège du parti pour évoquer l’invalidation des comptes de campagne de Nicolas Sarkozy à la présidentielle de 2012 et du renflouement des caisses du parti, a donné lieu à un retour politique en filigrane de l’ancien chef de l’Etat.

Il est de retour. La famille UMP se tenait en rangs serrés, lundi après-midi au siège du parti, pour discuter de l’invalidation des comptes de campagne de la présidentielle 2012, et évoquer la grande souscription lancée par Jean-François Copé et qui a déjà permis de rassembler 2,5 millions d’euros, selon les chiffres communiqués par le parti. Mais si les ténors du parti n’avaient que les mots “union” et “solidarité” à la bouche, les militants eux, n’avaient d’yeux que pour Nicolas Sarkozy.

Ainsi, s’il a évidemment été question des problèmes financiers du parti, cette réunion a surtout été marquée par la présence de l’ancien président.

Acclamé par la foule, à son arrivée, un peu précipitée en raison de la présence d’un admirateur un peu trop pressant, Nicolas Sarkozy a été remercié par les militants en délire à sa sortie de la réunion. Il a réussi là un faux-vrai retour en politique.

“Ceci n’est pas ma rentrée politique”

Réactivant pour l’occasion son compte Twitter officiel, resté muet depuis le 6 mai 2012, l’ancien chef de l’Etat en a profité pour assurer: “Ceci n’est pas ma rentrée politique. Le jour où je reprendrai la parole ce sera pour parler aux Français de la France.”

Parmi les ténors de l’UMP, chacun avait son mot à dire sur la présence de l’ancien chef de l’Etat. Les uns se réjouissant de voir “la famille” réunie au grand complet. Comme Nadine Morano, ravie: “il est normal que Nicolas Sarkozy soit là, au coeur de sa famille (…) s’il n’était pas là, nos électeurs ne comprendraient pas. Moi ça me fait plaisir”. Ou Patrick Balkany affirmant: “bien sûr qu’il manque à la famille. La famille lui manque peut-être aussi”.

Les autres précisant bien, comme Jean-François Copé, que “nous sommes les uns et les autres très attachés à lui, ce n’est pas pour autant, il l’a dit lui-même, un retour en politique”.

“Il y a un côté un peu rock-star chez Nicolas Sarkozy”, a évoqué Valérie Debord, racontant l’ambiance “survoltée” de la réunion. “Il y avait de la part des gens une envie de le voir, de se précipiter pour aller l’embrasser, le regarder”.

Nicolas Sarkozy est bel et bien de retour.

Magali Rangin – BFM-TV Article original


Retour de Sarkozy à l’UMP : "Nous avons besoin… par LeNouvelObservateur

1 COMMENT

  1. {{Quand SARKOZY est au ” service de la France ” , c’est pour se servir . Et quand il se plie c’est pour ramasser l’argent et le pouvoir .}}

  2. {{Israël accueillera cet été pas moins de 400 familles françaises qui ont décidé de rejoindre la terre de leurs ancêtres et qui deviendront israéliens. Retour à SION donc
    l’équipe d’Israël-Flash leur dit b’hrouhim abaim habayta, bienvenus à la maison.

    http://www.israel-flash.com/2013/07/israel-alyah-cet-ete-400-familles-francaises-message-de-bienvenue/#axzz2YrW1cfRO

    PS : Tous ces Juifs avaient voté Sarkozy , voilà le résultat . Ma cousine vient de m’annoncer qu’il y a des familles entières du Kremlin Bicêtre qui ont tout vendu et parties s’installer en Israël . La France est cuite . Une Jeanne d’Arc ne suffira plus .}}

  3. {{Vous avez raison , votez Sarkozy . Pendant qu’il vous serrera la main avec de grands sourires pour vous remercier il aura dans la poche une enveloppe avec un chèque à l’ordre de cette pourriture d’Abbas . Qu’a t il fait à Genêve au milieu de nos coreligionnaires qui l’ont payé plusieurs dizaines de milliers d’euros ? Eh bien il a critiqué Israël , il a pris le pognon et a quitté la salle avec un grand sourire en se disant je les ai bien baisé ces Juifs . Eh bien ceux ou celles qui aiment se faire baiser , qu’ils votent Sarko .}}

  4. Jean-Louis Debré est un proche de Jacques Chirac, à qui il voue une fidélité inconditionnelle. En février 2007, quelques semaines avant de quitter l’Elysée, Chirac le nomme à la tête du Conseil constitutionnel.

    “Les relations entre Nicolas Sarkozy et Jean-Louis Debré ont toujours été tendues”, affirme Isabelle Debré, sénatrice UMP des Hauts-de-Seine et belle-sœur du président du Conseil. “Jacques Chirac ne voulait pas que Nicolas Sarkozy soit élu,” explique un conseiller politique. En 2008, sur Canal+, Jean-Louis Debré avait manifesté des “réserves” sur le style présidentiel de Nicolas Sarkozy. Avant d’affirmer: “Je ne suis pas l’un de ses fans.”

  5. Les magouilles de la commission de controle des comptes de campagne: Le principal exemple, celui du meeting de Villepinte, qui a eu lieu avant le début de la campagne, et qui a couté 3 millions. La première partie servait à avaliser les différentes candidatures aux élections présidentielle et législatives. La deuxième partie était consacrée à un meeting de Nicolas Sarkozy devant 50.000 personnes. Le responsable des comptes de campagne avait décidé d’imputer la moitié à l’UMP et l’autre à la campagne de Nicolas Sarkozy (50/50), suivant en cela la jurisprudence du Conseil Constitutionnel concernant les comptes de campagne de Jacques Chirac en 1995.

    Badaboum, en 2012, ils changent la donne!!! La Commission des comptes de campagne a décidé qu’il fallait imputer 80% à la campagne de Nicolas Sarkozy et 20% à l’UMP, parce que, sans ça, IL N’Y AURAIT DE DEPASSEMENT DU PLAFOND DES DEPENSES!!! Si le Conseil constitutionnel et la CNCCFP n’avaient décidé que d’imputer 80% à la campagne, on aurait pu envisager alors de regarder avec sérénité l’avenir en sachant que les comptes n’auraient pas été refusés! La magouille du chiraqien Jean-Louis Debré et sa haine connue contre Sarkozy, c’est la cause principale du rejet des comptes de campagne. Le Conseil Constitutionnel avait toute la latitude de choisir un redressement au prorata (en enterinant 2.1% de dépassement du plafond officiel), pourquoi a-t’il décidé que ce serait tout, et rejeter la totalité des comptes? Là ça devient politique. Tout le monde connaît la détestation de J.L Debré et des chiraquiens envers Nicolas Sarkozy. Ne cherchez pas plus loin.

  6. Les Juifs qui votent socialiste me font honte depuis des lustres. Hollande fricote avec les islamistes et leur suppots partout dans le monde. Il n a à qu’a le voir au Qatar …

  7. {{@ marman68

    ” et si sarcko ne se représente pas, moi je voterai front national.”

    Hé cy ny l’ain ni l’ötre ne se prézenttes , tu vauteras pour Louis XVI ?

    }}

  8. les comptes de sarko ont été invalidés DONC FAUX et tout ce qu’on nous à raconter sur les comptes de nicolas sackosy on peut on conclure que cela était un mensonge depuis le départ, mais comme la gauche voulait, et veux toujours massacrer la droite, ils ont fait tout un flan à partir d’un mensonge, ET COMME LA CONCUBINE DE HOLLANDE EST JOURNALISTE JE PENSE QUE CELA A ETE TRES FACILE mais nous mentir ca c’est tout à fait le style de hollande ET DE LA GAUCHE : Menteur et Malhonnête.
    En tout cas j’espère qu’il va se représenté, car aux prochaines éléctions c’est soit sarko, soit le front national, et si sarcko ne se représente pas, moi je voterai front national.
    Car la gauche n’a jamais et ne saura jamais diriger un pays, la gauche il faut qu’elle reste dans l’opposition sinon c’est la merde LA PREUVE REGARDEZ AUJOURD’HUI OU ONT EN EST
    a part quelques éclats de chirac, avec le rmi qu’il a mis en place , mais si vous vous souvenez bien la aussi il y a eu des arnaques et des grosses, et malhonnêteté et compagnie ,magouilles et compagnie tout comme la gauche aujourd’hui, mais on l’a su qu’après, et toutes les magouilles de la gauche aujourd’hui on les sauras que APRES.
    Hollande et sa clic, ne savent pas diriger et encore moins gouverner un pays comme la France,
    Et si vous me dites que je mens : regarder le déficit qui se creuse, regarder la dette qui se creuse, regardez le chômage qui augmente, regardez sur ce même site le chiffre en MILLIONS POUR NE PAS DIRE MILLIARDS euros que hollande à offert à des pays musulmans, en France on n’arrive pas à s’en sortir financièrement, et lui va se promener au qatar, et lui : offre des millions et des millions d’euros à des pays musulmans, ne vous y trompez pas je n’ai absolument rien contre les pays musulmans, mais pour un président de la république française, la priorité ne devait-elle pas être la France ?????
    ET PUIS SOUVENEZ-VOUS…..Giscard d’esting ( la droite ) est partit les caisses était pleine,
    La gauche est arrivé et elle à vider les caisses, vieux souvenir me direz-vous !!!
    Mais nouvelle génération; nouveaux partit, nouveau crédit, mais au bout des comptes, c’est toujours les mêmes qui payent.
    Alors oui il a fait un gros coup d’éclat avec la vente des avions pour bien ce faire voir lui et son gouvernement, tout comme chirac avait fait un gros coup d’éclat avec le rmi
    Les gens se souviennent plus, de ce qui c’est passé, le peuple français est doté de grosses pertes de mémoire. Et les gens de la gauche gardent cet avantage : les pertes de mémoires du peuples

  9. {{Les Juifs qui ont voté Sarkozy en 2007 ont été cocus et ils le regrettent . Un faux cul qui s’est compromis avec Khaddafi et avec nos pires ennemis dont Abbas à qui il distribuait des chèques cadeaux de plusieurs millions d’euros et des sièges à l’ONU et à l’UNESCO (contre les intérêts d’Israël ) . Il faut arrêter le masochisme .}}

  10. C’est vrai que cela commence à devenir de l’acharnement. Tous les jours, l’actualité démontre qu’il y a du vrai dans le fait que ce soit Hollande qui mène la chasse à l’homme depuis l’Elysée. Hollande a meme fait fouiller dans les archives du président Nicolas Sarkozy (2007 – 2012) qui sont EXCLUSIVEMENT destinées aux Archives Nationales, et ne peuvent pas etre consultées avant un délais de carence! Il craint vraiment Sarkozy. Il a mis tous les juges rouges sur ses traces, et il siffle le hallali … depuis Tunis! La phrase « Tu ne le verras plus », prononcé par Hollande à la Foire de Paris n’était pas anodine et laisse l’ouverture à toutes spéculations. Je suis absolument persuadée que les ennuis judiciaires inventés contre Nicolas Sarkozy sont à porter au débit de François Hollande et la mère Taubira qui agit sur ordre.

    “Le problème est que cette décision qui frappe l’UMP au portefeuille, sera considérée par l’opinion comme le dernier avatar d’un acharnement judiciaire qu’il est difficile de contester. Et constitue un tremplin idéal pour le retour en politique active de Nicolas Sarkozy, et une occasion en or pour l’UMP, présentée en victime, de remobiliser ses troupes. Il est plus que probable que la souscription sera un succès….Le piège est refermé. Comment en est-on arrivé là ? Tout simplement en utilisant sans vergogne la machine judiciaire pour essayer d’éviter la perspective du retour de Sarkozy qui fait si peur à François Hollande. Consciemment ou inconsciemment, les dirigeants du PS savent qu’en 2012, ce n’est pas Hollande qui a gagné mais Sarkozy qui a perdu. La peur, combinée à un niveau politique, somme toute assez faible, conduit à multiplier les erreurs. Les seconds couteaux passent leur temps à répéter la phrase fétiche : « désormais la justice est indépendante ». Ouais. Le problème, c’est qu’elle apparaît, en ce qui concerne Nicolas Sarkozy, comme n’étant pas impartiale. Et cela, désolé, mais c’est meurtrier.”

    http://www.causeur.fr/nicolas-sarkozy-ump-campagne,23350

  11. ” « Dire que Sarkozy est un méchant ne suffira pas, prévient la sénatrice PS Marie-Noëlle Lienemann. Il a fait 49 % au second tour de la présidentielle, alors que beaucoup croyaient qu’il ferait moins. Il ne faut surtout pas le sous-estimer. » Pour cette tenante de l’aile gauche du PS, l’ancien président est le seul capable de ressouder son camp et de prendre des voix à un Front national en pleine expansion.”

    « Nous aurons à tirer toutes les leçons de ce scrutin », a dit Hollandouille sitôt connus les résultats de l’élection législative partielle de Villeneuve-sur-Lot, où le candidat socialiste était eliminé dès le premier tour et les électeurs socialistes votaient pour le candidat FN ….

    Exactement ce qu’il avait dit, comme premier secrétaire du PS, en 2002, quand Jean-Marie Le Pen a eliminé Lionel Jospin du second tour de l’élection présidentielle. Il n’a pas “tiré les leçons” ni il y 11 ans, ni maintenant. Arreter de nous rebattre les oreilles avec “FN, l’extrème droite”! La plupart des électeurs FN viennent de la gauche – une majorité d’ouvriers- et principalement du parti comuniste moribond. C’est pour ça que la marinepeniste speaks “social” 🙂 Le fait que les frontistes ont préferé Hollande en 2012, c’est la preuve éclatante des vases communiquants entre FN et PS!

    L’alliance du FN et PS est evidente. Le FN a toujours prosperé sous la férule socialiste de Mitterrand à Hollande en passant par l’ère Jospin. Aux élections de 2012 , la gauche totalisait 42% voix au premier tour. Les lepenistes ont voté Hollande au second tour et l’ont fait élire.

  12. {{Marguerite viens plus souvent sur JForum tu sauras ce que je pense de ton ” Holandouille ” . Naturellement , tout en excluant la gauche y compris le P.C , je n’ai pas voté De Gaulle ni Pompidou ni Giscard ni Mitterrand ni Chirac et enfin pas Sarkozy . Quant à Hollande , il n’a pas besoin des voix juives , 86% des arabes ont voté pour lui . C’est simple , je ne vote pour personne mais je me bats et me battrai toujours pour défendre la France que j’aime , Israël , le Peuple Juif et le sionisme . On s’est compris pas besoin d’un dessin .}}

  13. Il n’y a plus aucune chance qu’il puisse passer un jour. Il est déchu tout comme l’est l’UMP avec sa bande de magouilleurs a sa tête. Seuls les friqués ignares continuent de croire en lui mais avec hollande à la caisse ils sont en train tel des rats effarouchés, d’abandonner peu a peu le navire français. Mais l’essentiel: am Israël haï!

  14. {{Il est gonflé ce mec , non seulement il a ruiné l’UMP mais au lieu d’assumer il se tourne vers ses électeurs qui sont la plupart de condition modeste . Un arriviste puant dont son D. est l’argent surtout quand c’est celui des autres .}}

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here