Rick Santorum , le messie de l’ Amérique créationniste

0
13

Plusieurs Etats votent aujourd’hui lors du «Super Tuesday». Rick Santorum, porté par la droite religieuse, y a ses fidèles. Jusqu’au Musée de la création, dans la banlieue de Cincinnati.Michael Furstenberg et son épouse, Dianne, ont fait 800 kilomètres pour venir voir le Musée de la création, dans l’Etat du Kentucky, aux portes de Cincinnati (Ohio).

Pour le couple de retraités du Wisconsin, cette visite dans une institution qui prône la vision d’un monde créé en six jours est importante pour réaffirmer sa foi.

«On assiste depuis des années à une érosion des valeurs chrétiennes aux Etats-Unis», déclare Michael Furstenberg dans le hall du musée, où les visiteurs sont accueillis par des dinosaures mécaniques côtoyant paisiblement un enfant en résine.

«Soit on croit complètement la Bible, soit on n’y croit pas du tout.»

Pour l’homme qui possédait un laboratoire spécialisé dans les analyses de la qualité de l’eau, «les problèmes économiques des Etats-Unis sont faciles à régler si on a des valeurs morales».

Il enchaîne: «Car si on croit et on respecte Dieu, il nous aidera.» A ses côtés, son épouse acquiesce: «Barack Obama est plutôt diabolique.

Il ne respecte pas la voie tracée par Dieu. Il est en faveur de l’avortement.»

Pour les Furstenberg, Rick Santorum semble être le garant d’un retour aux valeurs morales traditionnelles.

A l’époque où il était encore sénateur de Pennsylvanie en 2001, ce dernier avait en vain tenté de faire passer un projet de loi sur l’enseignement du créationnisme dans les écoles.

En campagne, le politicien ultraconservateur critique le droit à l’avortement, la contraception, le mariage homosexuel ainsi que la séparation entre l’Eglise et l’Etat.

Ces prises de position ont fait de lui le champion incontesté de la droite évangélique américaine et lui ont donné une chance de revendiquer l’investiture républicaine pour l’élection présidentielle de novembre face à Barack Obama.

Il est légèrement en tête dans les sondages dans l’Ohio, l’un des dix Etats qui votent aujourd’hui à l’occasion du Super Tuesday (supermardi), malgré des moyens financiers nettement moins importants que ceux de son rival Mitt Romney.

Le Musée de la création a déjà accueilli plus de 1,5 million de visiteurs depuis son ouverture il y a cinq ans, mais pas Rick Santorum.

Patrick Marsh, l’homme qui a conçu les attractions du musée, ne s’en étonne pas: «Les politiciens connus n’osent pas venir ici, car le créationnisme a mauvaise presse.

Rick Santorum est très courageux de mettre en avant ses valeurs chrétiennes et de se faire attaquer à cause d’elles.»

Le producteur ne cache pas son désir de voir un jour un président qui défendrait les valeurs chrétiennes.

«Barack Obama les a énormément affaiblies avec son programme socialiste.»

Après avoir conçu les attractions des Dents de la Mer et de King Kong au parc des studios Universal à Orlando (Floride) et avoir passé dix ans au Japon, Patrick Marsh a choisi de suivre l’appel de Ken Ham, l’apôtre du créationnisme aux Etats-Unis.

Il a élaboré un parcours divertissant à travers les époques bibliques pour défendre une lecture de la Genèse au pied de la lettre.

Le visiteur traverse notamment la végétation luxuriante du Jardin d’Eden, dans lequel des représentations plus vraies que nature d’Adam et Eve côtoient des dinosaures inoffensifs.

L’atmosphère change radicalement après le péché originel. Et des films mettent en scène le nazisme, l’avortement, la pornographie.

Patrick Marsh travaille sur le prochain grand projet de Ken Ham.

Il est en train de concevoir une reconstitution géante de l’arche de Noé qui doit ouvrir d’ici à 2015 à 60 kilomètres du Musée de la création:

«J’ai en quelque sorte le rôle de Noé», admet-il en riant.

Jean-Cosme Delaloye

Petersburg (Kentucky)Petersburg (Kentucky)(TDG)

Mardi 06.03.2012

http://www.tdg.ch/monde/ameriques/retour-messie-amerique-creationniste/story/29121506

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here