Réouverture de l’aéroport israélien d’Eilat, fermé brièvement

0
9

Après une alerte, l’aéroport d’Eilat rouvre

Après une courte fermeture pour des raisons de sécurité, l’aéroport d’Eilat a repris son activité normale jeudi en début de soirée; a-t-on appris auprès de l’armée israélienne.En fin de journée; l’armée avait ordonné la fermeture de l’aéroport de Eilat, ville frontière avec l’Egype et le Sinai, évoquant des raisons sécuritaires sans détails supplémentaires.

Tous les vols au départ et à l’arrivée avaient été annulés. Désormais le trafic va reprendre son cours normal.

La décision de fermer l’aéroport, mesure relativement rare, intervient alors que l’instabilité perdure en Egypte, et que les activités terroristes dans la peninsule du Sinaï se sont intensifiées depuis plus d’un mois, après la destitution du président Mohamed Morsi, issu des Frères musulmans.

Interrogé sur la chaine I24 News, un haut gradé de l’armée israélienne a souligné jeudi soir qu' »il y avait une conjonction d’éléments terroristes dans toute la région », mentionnant notamment la situation en Egypte et en Syrie.

Eilat, ville frontalière; a été en 2011 la cible d’attaques de terroristes qui s’étaient infiltrés depuis le désert du Sinaï. Craignant un regain d’activités terroristes l’armée israélienne a déployé en juillet une batterie anti-missiles Iron Dome à Eilat. La presse israélienne avait alors expliqué que ce déploiement visait à protéger la station balnéaire, où la saison touristique bat son plein, d’éventuels tirs liés aux opérations de l’armée égyptienne dans le Sinaï.

Parallèlement, l’Egypte a déployé en juillet des forces supplémentaires dans le Sinaï pour lutter contre les groupes radicaux armés qui y ont multiplié les attaques, essentiellement contre les forces de l’ordre, depuis la destitution par l’armée du président islamiste Mohamed Morsi le 3 juillet.

Mercredi, l’armée égyptienne a annoncé y avoir tué « 60 terroristes ».

La péninsule du Sinaï est majoritairement peuplée de bédouins aux relations depuis longtemps difficiles avec le pouvoir central, et des groupes islamistes radicaux en ont fait leur base arrière pour lancer des attaques contre Israël.

08-08-2013/ I 24 News Article original

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here