Quatre personnes tuées par la chute d’obus à Damas

0
9

Quatre personnes, dont trois femmes, ont été tuées mardi par la chute d’obus dans le centre de Damas et dans le quartier de Barzé, situé dans le nord de la capitale, a rapporté l’Observatoire syrien des droits de l’homme (OSDH).”Les mortiers sont tombés sur la place Tahrir, rue Bagdad et à Barzé, tuant trois femmes et un homme”, a indiqué cette organisation, qui s’appuie sur un large réseau de militants, de sources médicales et militaires à travers le pays.

L’agence officielle Sana a confirmé la chute d’obus “tirés par des terroristes” et a fait état de trois morts. Le mot “terroriste” désigne les rebelles dans le vocabulaire officiel.

Depuis des mois, des obus tombent quotidiennement sur la capitale, notamment sur les quartiers à la majorité chrétiens comme Bab Touma et Qassar, poussant des habitants à la fuite.

Il y a quelques semaines, Jean, qui tenait un petit commerce à Bab-Touma, a ainsi quitté Damas avec sa femme et ses deux enfants pour son village de Wadi al-Nassara, par crainte des obus. “Les obus tombaient quotidiennement sur ce quartier, je préfère vivre loin et tranquille. Ma femme ne voulait plus sortir tellement elle avait peur”, a-t-il dit à l’AFP par téléphone.

Dans la province de Damas, trois personnes ont par ailleurs péri mardi dans des raids aériens dans la région de Qalamoun, proche de la frontière libanaise, que l’armée tente de reprendre aux rebelles, selon l’OSDH.

De violents combats ont également lieu dans les environs de la base du bataillon 22 près de Douma, dans la province de Damas. Les rebelles tentent de desserrer l’étau de l’armée qui empêche leur approvisionnement en armes et munitions.

26-11-2013/AFP

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here