Qatar : des travailleurs risquent la famine

2
17

Amnesty International a attiré l’attention sur le cas de dizaines de travailleurs migrants laissés sans salaire depuis près d’un an par leur employeur au Qatar et qui ont du mal à se nourrir.Dans un communiqué publié aujourd’hui, l’organisation de défense des droits de l’Homme a appelé les autorités à intervenir pour résoudre ce cas, alors que le Qatar est déjà sous le feu des critiques pour les mauvaises conditions des travailleurs immigrés sur les chantiers du Mondial 2022.

Amnesty a appelé ces autorités à “trouver une solution à la situation critique des employés” de la compagnie Lee Trading and Contracting (LTC), plus de 80 ouvriers du bâtiment de différentes nationalités, en majorité des Népalais.

“Cela fait maintenant plus d’un mois qu’on a rendu visite à ces hommes et constaté leur désespoir mais leur épreuve n’a pas pris fin”, a déploré le responsable d’Amnesty dans le communiqué. Ces travailleurs, qui ont effectué les finitions aux 38 et 39ème étages d’une tour appelé Al-Bidda Tower, qui abrite les bureaux de plusieurs organisations liées football.

18-12-2013/ Le Figaro.fr/AFP Article original

2 COMMENTS

  1. Ce n’est pas grave, tout nos dirigeants étaient en Afrique du sud pour un dernier hommage au combat contre l’esclavage et puis aujourd’hui il sont occupés à faire pression sur Israël et à emmerder la Russie pour les JO de Sotchi…et on devrait avoir confiance à une telle bande de bourricots arabisés jusqu’au trognon?
    Quand les droits de l’homme et du citoyens dégénèrent “en droit du zob et du mitoyen” voilà à quoi on peut s’attendre.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here