Prince Al-Walid : «Nous sommes avec Israël, contre l’Iran»

0
13

Le prince saoudien Al – Walid Ben Talal Ben Abdel Aziz, petit-fils du roi Ibn Saoud, fondateur de l’Arabie saoudite. a déclaré que «l’Arabie saoudite, les Arabes et les musulmans sunnites approuvent une attaque israélienne contre l’Iran pour détruire son programme nucléaire», précisant que «les sunnites appuieraient une telle attaque car ils sont hostiles aux chiites et à l’Iran».Cette prise de position, apparemment, paradoxale, est sortie dans certains médias occidentaux, il y a quelques jours déjà. Mais, de façon assez remarquable, elle est en train de faire le tour de la planète Ouèbe arabe, en partie orchestrée par des médias affiliés au Hezbollah, comme Al-Akhbar libanais. L’opération consiste à discréditer le front sunnite anti-iranien et d’élever l’Iran et le Hezbollah comme seule source de la “résistance” : celle-ci prend, d’abord, le chemin de la destruction des Etats arabes, avant d’être en mesure de s’en prendre à “l’entité sioniste”. Obama serait-il, alors, le prophète fou de l’annihilation sunnite-chi’ite tous azimuts ?

Dans une interview accordée à la chaîne de télévision économique américaine Bloomberg, le prince Al – Walid, homme d’affaires et milliardaire, a indiqué que «l’Arabie saoudite, les Arabes et les musulmans sunnites n’affirment pas ce soutien publiquement, mais ils l’expriment lors de rencontres secrètes», insistant sur le fait que «les Arabes estiment que le danger auquel ils sont confrontés vient de l’Iran et non pas d’Israël».

“Obama, une marionnette”

Le prince saoudien a lancé des critiques acerbes contre le président Barak Obama, qu’il a qualifié de «marionnette entre les mains de l’Iran à un tel point qu’il fait honte au Premier ministre israélien Benyamin Netanyahu».

Selon le journaliste américain qui a recueilli l’interview, Jeffrey Goldberg proche d’Obama”>Article original, le prince Al – Walid aurait déclaré: «Nous et les Israéliens sommes concernés pas cette question et sommes inquiets. Les dirigeants d’Israël et d’Arabie saoudite s’inquiètent du fait qu’Obama prend de plus en plus le parti de l’Iran.

Le président américain n’a besoin que de quelques semaines pour permettre à Téhéran de fabriquer la bombe atomique. L’Iran va profiter de ses négociations avec les grandes puissances pour obtenir une levée partielle des sanctions sans qu’elle ne s’engage à mettre un terme à son programme nucléaire».

Al – Walid Ben Talal a estimé que Barak Obama est confronté à «un grave problème politique et il a besoin d’une victoire quelconque pour redresser sa présidence. Il faut que les pressions exercées sur lui se poursuivent».

Le prince s’est moqué de l’appel téléphonique qui a eu lieu entre Obama et son homologue iranien Hassan Rouhani, affirmant qu’«il ne vaut rien».

Au sujet de la Syrie, Al – Walid Ben Talal a déclaré: «Vous pensez qu’il n’y a plus d’armes chimiques en Syrie? Celui qui en a fabriqué la première fois peut en fabriquer encore». Il a par ailleurs conseillé à Israël de faciliter le processus de paix avec les Palestiniens «car cela nous aidera à isoler l’Iran et à affaiblir le Hezbollah». (Al Akhbar in Médiarama)

Par Agence | 30/11/2013 | 22:36

algerie1.com Article original

Ces commentaires se sont attirés l es foudres d’un imam koweitien Article original en furie, Abdullah Al-Nafisi, proclamant que Bin Talal n’est pas mandaté pour s’exprimer au nom de la majorité des Musulmans sunnites.

“Al Walid bin Talal n’est pas le Cheikh d’Al Azar la plus haute autorité religieuse sunnite en Egypte”>Article original pour prétendre parler au nom des Sunnites”, écrit Al Nafisi sur sa page Facebook. “Qui t’as nommé pour parler en mon nom et en celui de cette nation salafiste sunnite, sous ses diverses appellations? Qui t’a désigné pour parler à la place de quiconque déclare honnêtement qu’il n’y a pas d’autre D. qu’Allah et que Mahomet est son messager?”…

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here