Présidentielle 2012 : Quel candidat est le plus fortuné ?

0
14

Alors que le patrimoine des candidats avait fait l’objet de virulentes attaques interposées en 2007, le sujet n’a pas encore fait irruption dans la campagne. Slate.fr a souhaité faire le point sur la fortune des prétendants à l’élection présidentielle. Alors, sur quel cheval faut-il miser ?Villepin, Lepage, Sarkozy : tous les trois dans le même bateau

S’il est difficile d’établir un classement des fortunes de nos chers candidats à la présidentielle, voici le tiercé gagnant qui semble se distinguer.

Avec un appartement à 3.2 millions d’euros à Paris, une SCI codétenue avec son ex-épouse et de très juteux revenus provenant de son cabinet d’avocat, on comprend mieux pourquoi Dominique de Villepin s’est lancé dans la campagne alors qu’il n’est crédité que d’1% d’intentions de vote (les frais de campagne ne sont remboursés que pour les candidats qui atteignent les 5%).

Nicolas Sarkozy, dont la dernière déclaration date de 2007, aurait contracté 4 assurances-vie pour un montant de 2 millions d’euros. Il disposerait également de 5 plans épargne logement d’une valeur de 75 000€, de deux Codevi, d’un compte courant crédité de 20 000€, d’une mini Austin et de 34% de parts dans le cabinet d’avocat Arnaud Claude Nicolas Sarkozy.

Enfin, Corinne Lepage affiche un coquet patrimoine puisqu’elle co-détient avec son mari un appartement d’une valeur d’1.2 million d’euros, et une maison à Cabourg d’une valeur de 650 000€. Elle possède aussi deux copropriétés familiales d’un montant respectif de 135 000€ et 115 000€, et dispose d’un fond de placement de 36 000€.

Morin, Hollande, Joly, Le Pen, Dupon-Aignan : pas d’ISF mais un joli patrimoine

S’il a déclaré ne pas payer l’ISF en 2011, Hervé Morin possède malgré tout une propriété dans l’Eure à St-Sylvestre des Corneilles d’une valeur de 900 000€. Il a également créé une société d’élevage de chevaux évaluée à 1.1 million d’euros. Selon Paris-Match, il détient aussi 130 000€ sur un compte épargne, et 20 000€ en bourse

Alors que François Hollande avait déclaré payer l’ISF en 2007 avec sa femme Ségolène Royal, le candidat PS à la présidentielle ne serait pas concerné par l’impôt en 2011. Selon Paris-Match, il posséderait une maison d’une valeur de 800 000€ à Mougins dans les Alpes-Maritimes. Il n’aurait aucun objet d’art.

La candidate EELV, Eva Joly, possède quant à elle un appartement d’une valeur de 590 000€ à Paris (acquis majoritairement à crédit), et une propriété sur l’île de Groix dans le Morbihan. Elle précise aussi détenir deux vélos, une Renault-espace d’occasion et un kayak en carbone.

Contrairement à son père en 2007, Marine Le Pen déclare ne pas payer l’ISF. Difficile de savoir quel est le montant exact de son patrimoine, mais elle détient des parts dans trois SCI…

De son côté Nicolas Dupont-Aignan affirme posséder une maison d’une valeur de 150 00€ en Essonne, et un appartement de 430 000€ à Paris sur lequel il doit encore rembourser 200 000€.

Bayrou et Mélenchon : un patrimoine confortable

François Bayrou a confié à Paris Match détenir une résidence principale d’une valeur de 450 000€, et un patrimoine mobilier de 133 000€ grâce à son exploitation d’élevage. Quant à Jean-Luc Mélenchon, il possède un appartement à Paris estimé à 470 000€, acheté 360 000€.

Nihous, Arthaud et Poutou : le trio en fin de classement

Le patrimoine immobilier de Frédéric Nihous, le candidat CPNT, s’élève à 270 000€. Il s’agit en outre de la valeur de son habitation principale en Pyrénées-Atlantiques. Il déclare aussi détenir un livret A d’une valeur de 350€.

Nathalie Arthaud, la candidate de Lutte ouvrière, possède la moitié d’un appartement d’une valeur de 200 000€ sur lequel elle doit encore rembourser personnellement 65 000€. Elle dispose aussi d’un compte épargne logement crédité de 2350€, et une Citroën C3.

Enfin, Philippe Poutou, candidat du NPA, est le moins fortuné de ce palmarès, succédant ainsi à Arlette Laguiller. Il ne possède aucun bien immobilier, pas d’assurance-vie, et a déclaré 22 000€ de revenus aux impôts en 2011.

Notons enfin le silence radio de Christine Boutin et de Jean-Pierre Chevènement qui n’ont pas tenu pour l’heure à s’exprimer sur leurs patrimoines respectifs. On sait juste que la candidate a dû hypothéquer sa maison proche de Rambouillet pour pouvoir financer sa campagne.

Crédit photos / vidéos : SIPA

AuFéminin.com Articles similaires

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here