Poutine dément avoir volé une bague à 25.000 dollars

0
13

Robert Kraft, le PDG du groupe agro-alimentaire américain Kraft, a déclaré jeudi dernier, que le président russe Vladimir Poutine lui avait volé une bague à 25 000 dollars, lors d’une rencontre entre les deux hommes à Saint-Pétersbourg en 2005. Le groupe Kraft est revenu sur ces accusations dimanche à la veille du G8 qui se tient en Irlande du nord. Le Kremlin a démenti lui aussi , affirmant que l’homme d’affaires avait bel et bien donné la bague au président.

Une chose est sûre, il ne la portera certainement pas ce soir au diner du G8, qui réunira les chefs d’Etat des huit pays les plus riches du monde, dans un luxueux hôtel de Lough Erne, en Irlande du Nord. Le président russe Vladimir Poutine est accusé d’avoir volé une bague d’une valeur de 25 000 dollars au patron du groupe agro-alimentaire Kraft. L’homme d’affaires en question, Robert Kraft, a déclaré, jeudi dernier, à l’occasion d’un gala à New-York, que le chef du Kremlin lui avait subtilisé sa Super Bowl Ring, alors qu’il lui montrait le bijou lors d’une rencontre entre les deux hommes à Saint-Pétersbourg, en 2005. Des propos rapportés par le tabloïd américain New-York Post : « J’ai enlevé la bague pour lui montrer. Il l’a prise, l’a mise, puis il est parti », a raconté Robert Kraft. Les Super Bowl Rings sont remises chaque année aux vainqueurs de la Ligue nationale de football, le « Super Bowl ».

“Cette bague avait une valeur sentimentale”

Le PDG du groupe Kraft, grand fan de football américain, avait fait graver son nom à l’intérieur du bijou. En 2005, Robert Kraft avait déclaré avoir donné la bague à Vladimir Poutine de son plein gré : ” Le président Poutine est un grand fan de sports (…). J’ai décidé de lui donner ma bague pour montrer tout le respect et l’admiration que je porte pour le peuple russe et ses dirigeants “, avait-il alors affirmé.

Kraft certifie désormais qu’il avait subi des pressions de Washington pour ne pas réclamer le bijou. George W. Bush, le président de l’époque, souhaitait en fait éviter tout incident diplomatique avec la Russie. “Je ne voulais pas lui donner. Cette bague avait une valeur sentimentale. Il y avait mon nom dessus. Je ne voulais pas qu’elle soit vendue sur E-bay “, a-t-il raconté lors du gala new-yorkais.

Au chaud dans la bibliothèque du Kremlin

Dimanche pourtant, Stacey James, le porte-parole du groupe agro-alimentaire, a affirmé que Robert Kraft avait l’habitude de raconter cette histoire ” pour rire “. ” Il aime l’idée que cette bague soit au Kremlin, et comme il l’avait déjà dit en 2005, il continue d’éprouver un grand respect pour la Russie et pour son président Poutine”. Coup de fil d’Obama ou mea culpa ?

Le porte-parole du Kremlin a en tout cas démenti les accusations de l’homme d’affaires comme le rapporte CNN. “Ce que dit M. Kraft est étrange. Je me tenais à 20 centimètres d’eux (NDLR, Robert Kraft et Vladimir Poutine). Je l’ai entendu et vu donner la bague à M. Poutine”, a affirmé Dmitry Peskov. La bague, estimée récemment à plusieurs dizaines de milliers de dollars, a quitté la poche du président russe pour rester bien au chaud dans la bibliothèque du Kremlin… à l’abri des pickpockets.

Hélène Haus – La Tribune Article original

1 COMMENT

  1. Qu’est ce que c’est COMMUNISTE ? C’est les gens qui confisquent les biens des autres. Les politiciens d’aujourd’hui se ressemblent aux communistes qui nous demandent de payer presque tout ce que nous avons gagné.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here