Pourquoi le Front national soutient les dictateurs arabes

0
24

Par la voix de son fondateur, Jean-Marie Le Pen et de sa fille, Marine Le Pen, candidate à la présidentielle, le Front national continue de soutenir le régime syrien. Sylvain Crépon, spécialiste de l’extrême droite française décrypte cette position.Le président d’honneur du Front national (FN), Jean-Marie Le Pen, a une nouvelle fois défendu le régime du président syrien Bachar al-Assad. Dimanche, dans le cadre de l’émission Radio France Politique, il s’est refusé à condamner la répression qui se déroule depuis plus de 11 mois en Syrie, arguant que le président syrien “est aux prises avec une guerre civile”. Par ailleurs, “il regrette la paix qui régnait” en Libye avant la chute du colonel Kadhafi. En son temps, le fondateur du parti avait également soutenu le président irakien Saddam Hussein.

Sa fille Marine Le Pen, candidate du FN à la présidentielle, peine de son côté à prendre clairement position. Interrogée plusieurs fois sur la question syrienne, elle refuse pour l’instant de demander le départ du président syrien. Contacté par FRANCE 24, Sylvain Crépon, spécialiste de l’extrême droite française et chercheur à Sophiapol, Université Paris Ouest Nanterre La Défense, décrypte ce positionnement.

FRANCE 24 : La sympathie du fondateur du Front national pour les régimes autoritaires arabes n’est pas nouvelle. Comment expliquez-vous ses soutiens successifs à Saddam Hussein, au colonel Kadhafi et plus récemment au président Assad ?

Sylvain Crépon : Pour comprendre ce positionnement, il faut notamment revenir à la fin des années 1980, au moment de la chute du mur de Berlin. Le Front national de Jean-Marie Le Pen, alors en phase avec l’axe anticommuniste, se pose comme le défenseur de l’Occident chrétien et prétend incarner la véritable droite en se réclamant du président américain Ronald Reagan. Or, après la chute du mur de Berlin et l’éclatement de l’URSS (Union des républiques socialistes soviétiques), l’extrême droite française, désormais orpheline du communisme, n’a plus d’ennemi à l’Est. Elle doit par conséquent revoir sa politique internationale. Pour ce faire, le FN va puiser dans les pensées de groupes, tels que le GRECE (club de pensée anti-égalitariste), qui développent la pensée du différencialisme culturel et s’opposent au métissage qui, selon eux, constitue un danger contre l’identité des peuples. Désormais, l’ennemi est à l’Ouest et il est américain car son hégémonie, culturelle et politique, menace justement les identités.

Le revirement du Front national, qui s’inscrit dans une logique contestataire, s’opère au début des années 1990 lorsqu’il s’oppose à la première guerre du Golfe, après l’invasion du Koweït par les troupes de l’Irakien Saddam Hussein. Depuis, le FN a défendu quasi-systématiquement les dictatures arabes contre les pays occidentaux, au nom du différencialisme, arguant que la démocratie et les valeurs occidentales sont inadaptées à ces populations. Un positionnement qui leur permet de légitimer leur opposition aux arabes et aux musulmans présents sur le territoire français.

F24 : Marine Le Pen, elle-même, rechigne à condamner le régime syrien. Mais elle semble moins à l’aise avec ce choix. Qu’en est-il réellement ?

S.C : Je ne suis pas sûr qu’elle ait des convictions fermes sur cette question. Elle semble mal à l’aise car ce genre de dossiers gêne son entreprise de dédiabolisation du parti. Son pragmatisme la conduit à composer avec une partie de son entourage qui, par antisionisme radical, affiche son soutien au président Bachar al-Assad. Certains d’entre eux sont même très proches du régime syrien. Marine Le Pen ne veut pas se couper de cette puissante frange pro-arabe et antisioniste. Elle lui donne donc des gages en ne condamnant pas le régime des Assad, alors que paradoxalement elle n’a de cesse de tenter de normaliser ses relations avec la communauté juive et de se rapprocher de l’État d’Israël.

F24 : Un tel positionnement sur la Syrie est-il en phase avec l’électorat de Marine Le Pen et le Front national ?

S.C : Il n’y aura pas, à mon humble avis, d’impact sur son électorat. D’autant plus que pour justifier cette politique, la candidate frontiste développe son argumentaire classique. Elle affirme que la chute des “dictatures arabes laïques” pourrait favoriser l’instauration de dictatures islamistes aux portes de l’Europe. Un propos qui peut paraître parfois paradoxal puisque son parti entretient des relations plutôt cordiales avec des régimes islamistes tels que l’Iran. Toutefois, en agitant cette menace, elle limite l’impact de son positionnement en faveur des dictatures. De plus, ses électeurs ne font pas des relations internationales leur priorité.

1 COMMENT

  1. Davidex, bonjour ,je suis complètement d’accord ou …presque avec vous en particulier sur ces gens de “gauche ” bidon . J’en sais personnellement quelque chose . Idem sur votre doute concernant l’antisémitisme supposé des Le Pen .

    Il y a toutefois un élément , c’est la participation du père au mouvement Poujade dans les années 50 , mouvement de commerçants et artisans qui, au cours de l’histoire européenne ,étaient la base sociale du fer de lance de l’antisémitisme et ce de partout mais cela , les gens médiocres de la gauche n’en parlent même pas (électoralisme par ailleurs oblige ). mais il devait bien y avoir des commerçants juifs à l’ U.D.C.A.et ce malgré les qualificatifs donnés à Mendes France par Poujade .

    D’autre part , si ML.P. devait , si elle est élue , prendre d’énergiques mesures , elle ne le fera pas pour nous . Bien sûr .

    Mais si elle devait être le catalyseur d’un sursaut d’une partie des Français , pourquoi pas . Du moment qu’elle ne peut pas, pour 36 raisons installer un régime totalitaire ni entraîner un coup d’état , alors pourquoi pas ? Après tout si ses thèses s’avéraient inapplicables , elle ne ferait que retourner à l’opposition .Donc que ces gens ne nous aiment pas ,et alors? Ce qui compte , c’est que la sécurité soit rétablie , que les flics retournent à la rue , c’est à dire au travail , qu’un minimum d’ordre soit rétabli …

    Je ne crois pas vous avoir croisé ou alors sur le site . Vous pouvez demander mon adresse mail à l’administrateur .

    Joyeux Pourim à vous et aux vôtres ainsi qu’aux Havérim du site .

    http://kefisrael.com/2012/03/02/le-carnaval-de-pourim-ladloyada-a-tel-aviv/

  2. Jean, nous avons tellement d’ennemis. Le peuple juif fait face à une deuxième tentative de destruction massive. L’antisémitisme traditionnel – peuple déicide, nez crochu, double-queue et autres joyeusetés – est loin d’avoir disparu. Son meilleur score en Europe : Shoah 1.

    Le marché conclu entre les vendus de la planète et les petro-dollars a conduit à la diabolique invention d’un peuple programmé pour s’approprier la terre des Juifs et leur histoire. Shoah 2 est désormais en préparation dans les laboratoires. Contrairement à nos parents, nous savons que l’homme civilisé est un barbare masqué. Qu’il soit tenté par la récidive ne choque pas grand monde.

    Le ‘la’ français ayant été donné en 67, nous avons découvert que Shoah ou pas, nous n’obtiendrons jamais quitus aux yeux des non-juifs. Je ne sais pas si c’est avec la même révolte que nous affrontons cette mise au ban du genre humain mais pour ce qui me concerne, ce sont les idiots utiles qui me donnent le plus de boutons. Leur suréquipement en œillères est désespérant. Ils sont souvent de gauche et parfois même, prétendument juifs malgré leurs syndromes caractérisés. N’oublions pas de citer les plus voyants parce que moins nombreux mais ô combien dévastateurs : les Israéliens de confession post-sioniste.

    Je ne perds pas de vue que la France laïque est en train de se métamorphoser et que, sur le plan sécuritaire, les retombées du conflit Israélo-arabe menace ma tranquillité au quotidien. On crie de nouveau ‘mort aux Juifs’ en France et les dirigeants de ce pays, toutes sensibilité confondues, ne s’en émeuvent que du bout des lèvres, trop occupés qu’ils sont à donner des gages pour des raisons évidentes.

    JMLP antisémite ? Je n’en sais strictement rien parce que au-delà des apparences, il y a probablement bien des choses que j’ignore. Ce que je sais c’est que ceux qui hurlent avec les loups en se fichant de la justice comme de la vérité ne peuvent rien pour moi. J’ai accordé à MLP la considération que l’on accorde aux honnêtes gens (ou supposés tels) qui ne demandent qu’à faire leur preuve. Je pense qu’elle ne se mouillera pas pour nos beaux yeux mais il est encore trop tôt pour préjuger du reste. Ce n’est évidemment pas un crime d’avoir un a-priori sympathique, l’essentiel étant de ne baisser sa garde sous aucun prétexte.

    Shavouah tov Jean, nous sommes-nous déjà croisés ?

  3. Davidex , les mots ou jeux de mots faits par J.M.L.P. sont exécrables . C’est certain .Mais ça ne suffit pas pour dire qu’il est ou était un antisémite d’autant qu’il dit avoir été Résistant alors que rien ne l’y oblige s’il faisait vraiment sienne fondamentalement l’idéologie collaborationiste ou vichyste .

    C’est l’un ou l’autre, faut savoir.

    Quand on se fait traiter pendant des années par des gens de gauche ou par des notables juifs de gauche ou bien travaillés par l’idéologie de gauche , elle même travaillée par les Gauchistes “Halte à la peste brune , Le Pen facho “,on ne peut pas ne pas réagir un jour ou l’autre

    Lors d’un moment émotif provoqué par des journalistes pervers et véreux qui font la chasse à la petite phrase qu’ils provoquent eux mêmes d’ailleurs .

    Excédé , quand on se sent traqué et pressé , tout peut être dit voire …pire que ce qu’il a dit . la part de l’émotivité est immense .

    Ce qui importe , c’est la ligne politique de son parti

    Et la ligne ne comporte pas elle de thème antisémite ou bien montrons le .

    Shabbat chalom

  4. Dénoncer la diabolisation de quelqu’un qui donne l’impression d’en redemander, c’est refuser aux médiocres toute chance de s’améliorer. Jusqu’à preuve du contraire, l’antisémitisme n’est pas un concept idéologique qu’on peut impunément introduire en politique. A force d’allusions, JMLP a construit l’illusion que…

    Rien ne le forçait à se maintenir sur sa planche à surfer. Sa fille dont l’ambition présidentielle est légitime s’efforce de couper le cordon ombilical. Ce qui intéresse les Français-Juifs est en prise directe avec les moyens qu’elle se donne pour y parvenir.

    Il est évident que notre préoccupation première en tant que Français est de vouer à la France républicaine un inconditionnel attachement. Mais il n’échappe à personne, “paradoxe heu… “ que l’importation du conflit Israélo-arabe est une source de graves préoccupations pour la communauté juive. Il est donc normal que tout ce qui tend à l’encourager par des appels du pied ou d’ailleurs éveille notre suspicion.

  5. D’accord avec vous Jankel,

    Ne pourrions nous pas dire que quand on est diabolisé de toutes parts , en particulier par des médiocres , eh bien ,peut être ne peut on pas se permettre le luxe de rejeter une main tendue et est on amené à avoir des liens avec des régimes rejetés ;ainsi , J.M.L.P. a t il certes soutenu ,ça ne coûte pas toujours très cher en démocratie , Saddam Hussein . Mais n’a t il pas soutenu aussi Milosévic qui , lui, combattait l’islamisme balkanais ?

    Et puis Israel que nous admirons , n’a t il pas continué ses livraisons de pièces de rechange militaire aux dirigeants khomeinistes , malgré le départ du Shah ,( lors de sa guerre contre l’Irak )et ce malgré les positions très anti sionistes des nouvelles autorités islamistes de ce pays ?

    Ou bien généralement de vendre des armes à de grandes dictatures sud-américaines et même un temps à l’Afrique du sud

    Ceci en vertu du sacro saint principe : pour faire rentrer de l’argent dans les caisses d’un Etat , en particulier en proie à des agressions ininterrompues, on a toujours besoin d’argent et peu importe sa provenance

    Si on prend de l’argent d’où qu’il vienne , eh bien d’autres , isolés , peuvent accepter la rare main tendue qui leur est offerte.

  6. lA LUMIeRE EN EFFET SE FAIT RARE et je crains que sa source soit tarie en politique…
    Tous menteurs même ceux qui disent tous menteurs…paradoxe sophiste…
    Ni Elle,ni les Autres, hélas!

  7. Article interessant sauf que mettre l’emphase sur le positionnement de MLP par rapport à la Syrie en négligeant quasiment les propos que cette dernière a tenus sur le nucléaire Iranien équivaut, même si ce n’est pas l’effet recherché, à créer une zone d’ombre pour que la lumière ne diffuse pas partout.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here