Polanski transféré vendredi dans son chalet de Gstaad

0
14

Le réalisateur doit sortir vendredi de prison pour être transféré dans le village suisse. Il y attendra, depuis le chalet qu’il y possède, son éventuelle extradition vers les Etats-Unis.

Depuis plusieurs jours, des journalistes et cameramen campent devant la résidence de Roman Polanski à Gstaad. Mais après plusieurs jours d’attente vaine dans la neige et le froid, certains avaient levé le camp. Avec l’annonce du transfert de Roman Polanski vendredi, ils devraient à nouveau s’y presser.

“Roman Polanski sera transféré vendredi dans son chalet de Gstaad”, a en effet confirmé mercredi Folco Galli, porte-parole du ministère suisse de la Justice. Une fois la caution de 3 millions d’euros payée, le réalisateur franco-polonais sera transféré de la prison de Winterthour, près de Zurich, vers son chalet situé à 200 kilomètres au sud-ouest. Il devrait arriver vers 13h dans la station de ski.

Le cinéaste devra alors attendre son éventuelle extradition vers les Etats-Unis. Pour empêcher tout risque de fuite, le réalisateur sera soumis à des obligations particulières durant son séjour à “Milky way”, le nom de son chalet. Mais il pourra passer Noël en famille et recevoir dans sa maison toutes les personnes qu’il souhaite et les héberger comme il veut.

Sa sortie de prison sous caution met fin à plus de deux mois de détention pour le réalisateur, qui avait été décrit comme très éprouvé par sa captivité. Pour autant, cet épisode judiciaire vieux de plus de 30 ans n’est pas encore fini. Selon ses avocats français, Roman Polanski s’oppose en effet à son extradition vers les Etats-Unis, où il pourrait être condamné à deux ans de prison. Ils vont réclamer sa relaxe du réalisateur lors d’une audience en appel à Los Angeles le 10 décembre.

L’extradition du réalisateur, âgé de 76 ans, est réclamée par la justice américaine pour des “relations sexuelles illégales” avec une mineure de 13 ans en 1977. Il avait à l’époque plaidé coupable pour ce chef d’accusation, puis s’était enfui. L’affaire a rebondi avec l’arrestation de Roman Polanski le 26 septembre dernier à sa descente d’avion à Zurich à la demande des Etats-Unis.

Mathilde Seigner, belle-soeur du cinéaste, s’était dite émue la semaine dernière de cette prochaine libération. “J’en ai pleuré”, avait-t-elle indiqué sur Europe 1, ajoutant qu'”Emmanuelle (sa soeur, ndlr) commençait à ne pas être très bien”.

(Source Reuters/AFP/Europe 1)

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here