Otages iraniens en Syrie

0
15

Sept ingénieurs iraniens qui avaient été
enlevés fin décembre près de Homs, dans le centre de la Syrie, et dont l’Iran
avait annoncé la libération le 10 février, sont toujours détenus par des
groupes armés en Syrie, selon le ministère iranien des Affaires étrangères.
“Nous espérons qu’ils seront libérés prochainement tout comme les pèlerins
iraniens enlevés”, a déclaré Ramin Mehmanparast, le porte-parole du ministère
des Affaires étrangères, a rapporté jeudi l’agence Fars.
Il y a une semaine, le ministère des affaires étrangères avait annoncé que
les sept ingénieurs avaient été libérés.

Les sept ingénieurs travaillaient dans la construction d’une centrale
électrique à Jandar, près de la ville de Homs, haut lieu de la contestation
contre le régime syrien.
Leur employeur, Iran Power Plant Projects Management Company (Mapna), est
le principal entrepreneur en contrat avec le ministère de l’Energie.
Mais selon l’Armée syrienne libre (ASL), composée de déserteurs de l’armée
syrienne, ces Iraniens étaient en fait des militaires.

Quelque 11 pèlerins iraniens, enlevés ces dernières semaines en Syrie, sont
toujours détenus en Syrie.
A la suite de ces enlèvements, l’Iran a interdit à ses ressortissants de se
rendre par voie terrestre en Syrie.
Des centaines de milliers d’Iraniens se rendent chaque année en pèlerinage
au mausolée de Zeynab (soeur de l’imam Hussein vénéré par les musulmans
chiites), au sud de Damas.

L’Iran est le principal allié de la Syrie dans la région, et des opposants
ont accusé Téhéran d’aider Damas à réprimer dans le sang le mouvement de
révolte qui secoue le pays depuis mars 2011.

source AFP

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here