Onze blessés lors d’un raid israélien sur l’aéroport désaffecté de Gaza

0
11

Quatre missiles de l’aviation israélienne se sont abattus sur l’aéroport de Gaza, blessant au moins onze personnes aux abords du site, proche de la ville de Rafah. Vendredi, Israël avait déjà bombardé plusieurs cibles du territoire palestinien.

AFP – L’aviation israélienne a effectué dans la soirée de vendredi un raid sur l’aéroport désaffecté de Gaza, blessant onze personnes, dont deux grièvement, selon des médecins palestiniens et des témoins.

Quatre missiles ont frappé l’aéroport désaffecté, ont déclaré les témoins.

Les personnes qui ont été blessées se trouvaient toutes dans les environs de l’aéroport, proche de la ville de Rafah, selon les mêmes sources.

L’aéroport est fermé depuis longtemps.

L’armée israélienne a annoncé dans un communiqué le raid sur l’aéroport, qu’elle a qualifié de « site de terrorisme »; les pilotes, a-t-elle indiqué, ont confirmé que l’objectif avait été atteint.

Vendredi matin, des avions israéliens avaient déjà bombardé plusieurs cibles dans la bande de Gaza, faisant deux blessés légers, selon des responsables des services de sécurité palestiniens et des témoins.

Ces frappes avaient eu lieu quelques heures après des tirs de roquettes palestiniens depuis Gaza sur le sud d’Israël, qui ont tué un travailleur agricole thaïlandais.

Les avions israéliens avaient notamment visé un atelier dans la ville de Gaza et trois tunnels de contrebande passant sous la frontière avec l’Egypte.

Une nouvelle roquette a été tirée vendredi en milieu de journée depuis la bande de Gaza. Cette roquette a explosé dans un terrain vague, dans la région de Shaar Hanegev (sud d’Israël), au nord de la bande de Gaza, et n’a pas fait de victimes, a indiqué l’armée.

Il s’agissait de la cinquième roquette tirée contre Israël à partir de l’enclave palestinienne depuis mercredi soir.

Le secrétaire général de l’ONU Ban Ki-moon doit se rendre au cours du week-end à Gaza, en Cisjordanie et en Israël, au moment où les Etats-Unis réclament une reprise des pourparlers entre Palestiniens et Israéliens, au point mort depuis des mois.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here