ONU: l’Arabie saoudite refuse son siège

0
9

L’Arabie saoudite, élue membre du Conseil de sécurité par l’Assemblée générale des Nations unies, refuse de prendre son siège pour protester contre une politique de deux poids deux mesures qui empêche selon elle les Quinze de résoudre les conflits.
“Le royaume estime que la méthode et le mécanisme de travail du Conseil et sa politique de deux poids deux mesures l’empêchent d’assumer convenablement ses responsabilités concernant la paix mondiale”, a déclaré aujourd’hui le ministère saoudien des Affaires étrangères.

Ryad réclame des réformes du fonctionnement de l’instance dirigeante des Nations unies.

Le Conseil de sécurité est divisé sur la guerre civile en Syrie, Moscou et Pékin ayant bloqué à trois reprises des résolutions condamnant la répression du soulèvement contre le président Bachar al Assad. L’Arabie saoudite soutient les rebelles.

L’Assemblée générale des Nations a élu hier cinq nouveaux membres au Conseil de sécurité dont l’Arabie saoudite, le Tchad et le Nigeria, critiqués par plusieurs ONG pour leur bilan en matière de droits de l’homme, ainsi que le Chili et la Lituanie.

Le Conseil de sécurité compte quinze membres dont cinq permanents dotés d’un droit de veto: les Etats-Unis, la Chine, la Russie, la France et la Grande-Bretagne. Les cinq pays élus hier doivent remplacer à partir du 1er janvier prochain et pour deux ans l’Azerbaïdjan, le Guatemala, le Pakistan, le Maroc et le Togo.

18-10-2013/AFP

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here