Nucléaire : l’Iran pourrait produire 4 bombes

0
10

Le chef des renseignements militaires israéliens a affirmé jeudi que l’Iran pouvait d’ores et déjà produire quatre bombes atomiques. « Aujourd’hui, les services de renseignements internationaux sont d’accord avec Israël pour dire que l’Iran a accumulé près de 100 kilos d’uranium enrichi à 20%, soit suffisamment pour produire quatre bombes », a expliqué le général Aviv Kochavi. « L’Iran poursuit très activement ses efforts pour développer ses capacités nucléaires, et nous avons la preuve qu’ils (les Iraniens) cherchent à disposer d’armes nucléaires », a-t-il ajouté lors d’une conférence internationale annuelle sur la sécurité à Herzliya, près de Tel-Aviv.

Selon le général, « il faudra un an pour que ce soit chose faite, lorsque l’ordre en ce sens sera donné (par les autorités iraniennes) ». Israël accuse l’Iran, qu’il considère comme son principal ennemi stratégique, de vouloir se doter de l’arme nucléaire sous couvert d’un programme civil, ce que Téhéran dément. Israël est présumé détenir un important arsenal nucléaire –entre 100 et 300 ogives, selon les experts internationaux– mais maintient le flou et n’a jamais confirmé ou démenti cette information. Le général Kochavi a par ailleurs indiqué qu’Israël est menacé par « quelque 200.000 roquettes et missiles, pour la plupart d’une portée de 40 kilomètres, et plusieurs milliers d’une portée de centaines de km ».

Selon lui, ces engins constituent « une dimension stratégique que l’armée israélienne doit prendre en compte « car, à partir du Liban, de la Syrie et évidemment de l’Iran, ils peuvent frapper au coeur de nos villes, et toute la région de Tel-Aviv est dans leur rayon d’action ». Il a précisé que selon ses services, « une maison sur dix au Liban sud abrite soit un entrepôt de missiles ou roquettes, soit une position de lancement de ces engins de plus en plus précis et destructeurs car leurs ogives contiennent non plus des dizaines mais des centaines de kg d’explosifs ». Le Liban sud est contrôlé par le Hezbollah.

Par Europe1.fr avec AFP

1 COMMENT

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here