Nous ne nous excuserons jamais d’être libres

    0
    14

    Voici en exclusivité pour Tatamis la traduction du discours historique donné par Geert Wilders à la Chambre des Lords le 5 mars dernier. Merci à Yann pour ce formidable travail.

    Jean Robin, éditions Tatamis »Merci. C’est un honneur d’être à nouveau à Londres. Et c’est un honneur que de profiter cette fois de cette merveilleuse ville sous un autre angle que sous celui du centre de détention de l’aéroport d’Heathrow…

    Aujourd’hui je suis dans cet endroit extraordinaire. Un lieu sacré. Il s’agit, comme le rappelle Malcolm Lord Malcolm Pearson, président du UKIP, un parti eurosceptique »>Article original, de la mère de tous les parlements et c’est avec modestie que je souhaite m’adresser à vous. Je remercie Lord Pearson et Lady Cox pour leur invitation et la projection de mon film Fitna. Merci à vous de m’avoir invité.

    J’ai de bonnes nouvelles. Mercredi dernier, les élections municipales ont eu lieu aux Pays-Bas. Et pour la première fois mon parti, le Parti pour la liberté, s’est présenté lors de ces élections. A Almere, l’une des plus grandes villes de Hollande. Et à la Haye, la 3e ville plus grande ville, siège du gouvernement, du Parlement et de la Reine. Et nous avons fait un carton ! Instantanément, mon parti est devenu le premier parti d’Almere et le deuxième à la Haye. Bonne nouvelle pour le Parti pour la liberté et pour les habitants de ces deux villes.

    J’ai encore de bonnes nouvelles. Il y a deux semaines, le gouvernement hollandais s’est effondré. En juin viennent les élections parlementaires. L’avenir du Parti pour la liberté s’annonce radieux. Selon certains sondages, nous allons devenir le premier parti hollandais. Je tiens à garder les pieds sur terre mais, qui sait, peut-être serais-je premier ministre dans quelques semaines.

    Mesdames et messieurs, je n’ai rien contre et mon parti n’a rien contre les musulmans en tant que tels. Il y a de nombreux musulmans modérés. La grande majorité des musulmans est composée de citoyens respectueux des lois et veulent avoir la paix comme vous et moi. J’en ai la conviction. C’est pourquoi je distingue toujours les individus de l’idéologie, l’islam des musulmans. Il y a de nombreux musulmans modérés mais il n’existe pas d’islam modéré.

    L’islam a vocation à dominer le monde. Le coran impose aux musulmans d’appliquer le jihad. Le coran impose aux musulmans d’appliquer la charia. Le coran impose aux musulmans de propager l’islam au monde entier.

    Comme l’a dit l’ancien premier ministre Erbakan : « le monde entier deviendra islamique. Nous allons conquérir Rome ». Fin de citation. Kadhafi le dictateur libyen a dit : « Il y a aujourd’hui 10 millions de musulmans sur le continent européen et ce chiffre est en augmentation. Ceci montre que le continent européen est en passe de se convertir à l’islam. L’Europe sera un jour un continent islamique ». Fin de citation.

    En effet, pour une fois dans sa vie, Kadhafi dit vrai. Parce que ne l’oubliez pas : l’avenir est à l’immigration de masse et la démographie. L’islam n’est tout simplement pas une religion. C’est principalement une idéologie totalitaire. L’islam s’immisce dans le contrôle de tous les aspects de la vie quotidienne, du berceau jusqu’à la tombe. La charia contrôle chaque aspect de la vie dans une société islamique. Du civil et familial jusqu’au pénal. Elle détermine la manière par laquelle on doit manger, s’habiller et même utiliser les toilettes. L’oppression des femmes est bonne, boire de l’alcool est mal.

    Je crois que l’islam n’est pas compatible avec notre mode de vie occidental. L’islam est une menace pour les valeurs occidentales. L’égalité entre homme et femme, l’égalité entre homosexuels et hétérosexuels, la séparation des églises et de l’Etat, la liberté d’opinion, tout cela est soumis à la pression de l’islamisation. Mesdames et messieurs, l’islam et la liberté, l’islam et la démocratie sont incompatibles. Ce sont des valeurs opposées.

    Voilà pourquoi Winston Churchill qualifiait Mein Kampf de « nouveau coran de foi et de guerre, ampoulé, verbeux, informe, mais fertile par son message ». Comme vous le savez, Churchill fait cette comparaison entre le coran et Mein Kampf dans son livre La deuxième guerre mondiale, un chef d’œuvre couronné du prix Nobel de littérature. La comparaison que fait Churchill entre le coran et Mein Kampf tombe sous le sens. Le cœur du coran est l’appel au jihad. Jihad signifie de nombreuses choses et signifie combat en arabe. Kampf signifie la même chose en allemand. Jihad et kampf signifient la même chose.

    L’islam signifie soumission, il ne peut y avoir aucune erreur quant à son objectif. C’est un fait. La question est de savoir si nous, en Europe, et vous, en Angleterre, avec votre passé glorieux, allons nous soumettre ou défendre notre héritage.

    Nous voyons l’islam décoller en Occident à une vitesse grand V. L’Europe s’islamise vite. Beaucoup de villes européennes ont de fortes concentrations islamiques. Paris, Amsterdam, Bruxelles et Berlin par exemple. Dans certains endroits de ces villes, les normes islamiques sont appliquées. Les droits des femmes sont abolis. Burqas, voiles, polygamie, mutilations génitales des femmes, crimes d’honneur. Les femmes vont dans des piscines séparées et ne serrent pas la main.

    Dans de nombreuses villes d’Europe, il y a déjà l’apartheid. Les juifs, en grand nombre fuient l’Europe. Comme vous le savez sans doute mieux que moi, dans votre pays aussi l’immigration de masse et l’islamisation ont grimpé rapidement. Cela a entrainé d’énormes tensions au sein de votre société britannique. Regardez ce qui se déroule à Birmingham, Leeds, Bradford et ici à Londres. Les hommes politiques anglais qui ont oublié Winston Churchill ont maintenant choisi la voie de la moindre résistance. Ils ont abandonné. Ils ont capitulé.

    L’an passé, mon parti a demandé au gouvernement hollandais de faire une analyse de rentabilité de l’immigration de masse. Le gouvernement a refusé de nous répondre. Pourquoi ? Parce qu’ils ont peur de la vérité.

    Les indices sont mauvais. Un hebdomadaire hollandais, Elsevier, a évalué le coût à 200 milliards d’euros. L’an passé, ils ont avancé 13 milliards d’euros. D’autres calculs ont été faits en Europe : selon la banque nationale danoise, chaque immigrant danois issu d’un pays islamique coûte à l’Etat plus de 300 000 euros. La même chose en Norvège et en France. La conclusion à tirer de tout ceci : l’Europe s’appauvrit de jour en jour. Plus de précarité grâce à l’immigration de masse. Plus de pauvres grâce à la natalité. Et la gauche est tétanisée.

    Je ne sais pas si cela est vrai, mais dans bon nombre de quotidiens anglais, les travaillistes ont ouvert la porte de l’immigration de masse dans le but délibéré de modifier les structures sociales anglaises. Andrew Neather, un ancien conseiller gouvernemental et rédacteur des discours de Tony Blair et Jack Straw, a avancé que la stratégie de la politique d’immigration travailliste était, je cite « de mettre le nez de la droite dans le multiculturalisme et de rendre leur propos archaïque ». C’est un fait symptomatique de la gauche.

    Mesdames et messieurs ne vous trompez pas : la gauche facilite l’islamisation. Les gauchistes et libertaires se félicitent de la création de nouvelles banques islamiques, de nouveau prêts immobiliers conformes à la charia, de nouvelles écoles islamiques, de nouvelles cours de justice islamiques. La gauche considère l’islam comme l’égal de notre culture. Charia ou démocratie ? Islam ou liberté ? Cela n’a aucune importance à leurs yeux. Pour nous, si. Toute la gauche est coupable de relativisme culturel. Universités, écoles, syndicats, médias, politiques. Ils trahissent tous nos libertés chèrement acquises.

    Pourquoi je me demande, pourquoi la gauche et les libertaires ont cessé de se battre pour elles ? Naguère ils trônaient sur les barricades pour les droits des femmes. Mais où sont-ils aujourd’hui ? Où sont-ils en 2010 ? Ils regardent en arrière. Parce qu’ils sont soumis au relativisme culturel et dépendant du vote musulman. Ils dépendent de l’immigration de masse.

    Grâce à Dieu, Jackie Smith n’est plus en poste aujourd’hui. C’est une victoire pour la liberté d’expression qu’un juge anglais ait rejeté sa décision de me refuser l’entrée de votre territoire l’an passé. J’espère que les juges de mon pays seront aussi sages cette année et m’acquitteront des charges qui pèsent sur moi.

    Malheureusement, jusqu’à présent, ils n’ont pas été aussi inspirés. Car ils ne veulent pas entendre la vérité sur l’islam, pas plus qu’ils ne veulent entendre l’opinion d’experts sur le terrain de la liberté d’expression. Le mois passé, dans une session préliminaire, la cour a rejeté une quinzaine d’experts requis par ma défense. Seulement 3 ont été autorisés à s’exprimer. Heureusement, mon héroïque amie psychiatre Dr. Wafa Sultan est l’une d’entre eux. Mais leur témoignage sera donné à huis-clos. Apparemment, la vérité sur l’islam doit être tue.

    Mesdames et messieurs, je suis persécuté pour mes opinions politiques. Nous connaissions les poursuites politiques du Moyen-Orient, comme en Irak ou en Arabie Saoudite, mais pas en Europe, pas aux Pays-Bas. Je suis poursuivi pour avoir comparé le coran à Mein Kampf. Ridicule. Je me demande bien si les Anglais intenteront un jour un procès à Winston Churchill. Mesdames et messieurs, le procès politique à mon endroit doit cesser.

    Mais tout ne tourne pas autour de moi. Autour de Geert Wilders. La liberté d’expression est mise à mal. Laissez-moi vous donner quelques exemples. Comme vous le savez probablement une personne que j’admire, l’italienne Oriana Fallaci vécut dans la peur d’une extradition en Suisse pour son livre La rage et l’orgueil. Le dessinateur hollandais Nekshot a été interpellé à son domicile d’Amsterdam par 10 policiers pour ses traits de crayon contre l’islam. Ici en Angleterre, l’écrivain Rachel Ehrenfeld a été inculpé par un homme d’affaire saoudien pour diffamation. Aux Pays-Bas, Ayaan Hirsi Ali et en Australie, deux prêtres ont été poursuivis. La liste est longue. Mesdames et messieurs, dans tout l’Occident les défenseurs de la liberté doivent de fait faire face à un jihad légal. C’est une juridiction islamique. Et, mesdames et messieurs, il y a peu le caricaturiste Westergaard a été presque assassiné pour ses dessins.

    Mesdames et messieurs, nous devons défendre le droit à la liberté d’opinion. De toute notre force. De toute notre volonté. La liberté d’expression est la plus haute de nos libertés. La liberté d’expression est le pilier de nos sociétés modernes. La liberté d’expression est le souffle de nos démocraties ; sans liberté d’expression, notre mode de vie et notre liberté disparaitront.

    Je pense qu’il est de notre devoir de protéger l’héritage des courageux soldats qui ont débarqué en Normandie. Qui ont libéré l’Europe de la tyrannie. Ces héros ne sont pas morts en vain. Il est de notre devoir de défendre la liberté d’expression. Comme le disait George Orwell : « si la liberté a jamais un sens, c’est bien celui de dire aux gens ce qu’ils n’ont pas envie d’entendre ».

    Mesdames et messieurs, je crois en une autre politique. Le temps du changement est venu. Nous devons agir dans l’urgence. Nous ne pouvons attendre davantage. Le temps nous manque. Si je devais citer un de mes présidents américains favoris, Ronald Reagan, je dirais « Nous devons agir aujourd’hui pour préserver l’avenir ». Voilà pourquoi je propose les mesures suivantes. Je n’en indique qu’une poignée pour préserver notre liberté.

    D’abord, nous devons défendre la liberté d’expression. Il s’agit de la plus importante de nos libertés. En Europe, et certainement aux Pays-Bas, nous avons besoin d’un Premier Amendement à l’américaine.

    Deuxièmement, nous devons mettre fin et nous débarrasser du relativisme culturel. Aux relativistes culturels et autres socialistes de la charia, je réponds avec fierté : notre culture occidentale est bien supérieure à la culture islamique. N’ayez pas peur de le dire. Vous n’êtes pas raciste en disant que votre culture est meilleure.

    Troisièmement, nous devons arrêter l’immigration de masse en provenance de pays islamiques. Parce que davantage d’islam implique moins de liberté.

    Quatrièmement, nous aurons à expulser les immigrants criminels et, suite aux naturalisations, nous devrons expulser les criminels ayant la double nationalité. Et ils sont nombreux dans mon pays.

    Cinquièmement, nous devrons stopper la construction de mosquées. Il y a assez d’islam en Europe. Précisément depuis que les chrétiens de Turquie, d’Egypte, d’Irak, d’Iran, du Pakistan et d’Indonésie sont persécutés, nous devons mettre un point d’arrêt à la construction de mosquées en Occident.

    Enfin, nous devons nous débarrasser de ces soi-disant dirigeants. Je le répète : moins de Chamberlain, plus de Churchill. Élisons de vrais dirigeants.

    Mesdames et messieurs, pour la précédente génération, celle de mes parents, le mot « Londres » était synonyme de liberté et d’espoir.

    Quand mon pays était occupé par les nazis, la BBC constituait un brin d’espoir journalier, dans la noirceur de la tyrannie. Des millions de concitoyens l’écoutaient en cachette. Les mots « Ici Londres » étaient le signe d’un monde meilleur à venir.

    Quel programme à la radio dans 40 ans ? Entendra-t-on « Ici Londres » ? Ou bien « Ici Londonistan » ? Transmettra-t-on l’espoir ? Ou les valeurs de la Mecque et Médine ? L’Angleterre apportera-t-elle la soumission ou la persévérance ? Liberté ou esclavage ? Le choix est devant vous. Et aux Pays-Bas aussi.

    Mesdames et messieurs, nous ne nous excuserons jamais d’être libres. Nous ne nous coucherons jamais. Et comme un de nos anciens dirigeants disait : nous ne nous rendrons jamais. La liberté doit l’emporter et la liberté l’emportera. »

    Geert Wilders

    2 vidéos présentées sur le site Bivouac

    grande-bretagne-gwilders-presente-son-film-fitna-a-la-chambre-des-lords/

    grande-bretagne-gwilders-presente-son-film-fitna-a-la-chambre-des-lords/

    http://www.ripostelaique.com/Nous-ne-nous-excuserons-jamais-d.html

    LEAVE A REPLY

    Please enter your comment!
    Please enter your name here