Netanyahu prépare à Hollande un accueil digne d’un Héros.

0
9

Le Président français et son Ministre des Affaires étrangères sont sur le point d’arriver pour une visite de haut niveau, consacrée à déjouer la menace nucléaire iranienne.
Le Premier Ministre Benjamin Netanyahu rencontre le Président français Francois Hollande à Paris, le 31 Octobre 2012 (photo credit: Avi Ohayon/Flash 90)

Le Président français François Hollande doit arriver dimanche pour une visite de haut niveau en Israël et dans les territoires palestiniens, au beau milieu des délibérations qui se poursuivent concernant le programme nucléaire iranien. Les moments forts du voyage comprennent des rencontres avec le Premier Ministre Binyamin Netanyahu, au cours desquels le second cycle de pourparlers du 20 novembre avec l’Iran à Genève prendra une importance capitale, ainsi qu’un discours prévu à la Knesset.

F. Hollande, qui sera accompagné par sept membres importants de son gouvernement, peut s’attendre avec impatience, à un accueil en héros, à Jérusalem, du fait de la position ferme de Paris sur l’Iran, qui a, visiblement, empêché les puissances globales, la semaine dernière, de signer un accord intérimaire avec Téhéran, qui aurait contenu un allègement limité des sanctions en échange d’un gel partiel du programme nucléaire du pays.

“Le Président français est un ami proche de l’Etat d’Israël et je me prépare à l’accueillir, lui et sa compagne Valérie Treirweiler, en Israël, particulièrement en cette période où les principales puissances, dont la France, discutent des façons de stopper le programme nucléaire iranien », a déclaré Netanyahu, jeudi.

“Je suis aussi heureux d’accueillir son équipe et les ministres du gouvernement français, dont le Ministre des Affaires étrangères, Laurent Fabius, qui prend une part active et déterminante aux pourparlers entre ces puissances mondiales, actuellement en cours. Ensemble nous travaillerons à améliorer et approfondir les relations bilatérales, sur le plan stratégique et économique », a ajouté le Premier Ministre.


Le Président Francois Hollande salue le Premier Ministre Benjamin Netanyahu et sa femme Sara, lors de la cérémonie de Novembre 2012 à l’Ecole Juive de Toulouse où un terroriste a tué 4 personnes, en mars 2012. (Avi Ohayon/GPO/Flash90/JTA)

Netanyahu et Hollande signeront un communiqué commun qui fait l’éloge “de l’augmentation continue des relations bilatérales” et exprime “la détermination de poursuivre et d’approfondir la cooperation dans de nombreux domaines d’importance stratégique et le renforcement des liens économiques, scientifiques, éducatifs et culturels entre les deux pays », a annoncé le Bureau du Premier Ministre.

“ La France définit la promotion de son statut politique et économique au Moyen-Orient comme un objectif prioritaire pour sa politique de sécurité nationale”, a écrit, dans un article publié jeudi Tsilla Herscho, experte en relations franco-israéliennes du Centre Begin-Sadat des Etudes Stratégiques de l’Université Bar-Ilan. .

“Dans ses interviews accordées aux medias, Fabius mentionne l’attention de la France aux inquiétudes d’Israël et d’autres pays de la région, concernant la menace nucléaire iranienne. La France maintient un dialogue stratégique constant avec Israël et apprécie les évaluations israélienne, menées de manière très professionnelle, sur l’Iran ».

Netanyahou et le Président Shimon Peres salueront les dignitaires français à l’Aéroport Ben Gurion aux environs d’1h de l’après-midi, dimanche. Comme lors de la visite du Président américain Barack Obama, en mars, les trois dirigeants participeront à une cérémonie sur le Tarmac, avant de prendre la route de la Capitale Jérusalem« >Article original.

A Jérusalem, Hollande plantera un arbre dans le jardin de la résidence du Président et commencera par une première rencontre avec Peres.
L’étape suivante du Président français aura lieu au Mt Herzl, où il déposera une gerbe sur la tombe de Théodore Herzl et placera une pierre sur la tombe du Premier Ministre défunt Yitzakh Rabin et de son épouse Léah.

Accompagné de Peres et de Netanyahu, Hollande se rendra en visite à Yad Vashem, au Musée de la Shoah et déposera une gerbe dans le Hall du Souvenir.

A environ 6h pm, Hollande arrivera au Bureau du Premier Ministre pour un tête-à-tête avec Netanyahu qui est prévu pour durer environ une heure et demie. Au menu : l’Iran, l’Iran et encore l’Iran.

Netanyahu, qui s’est montré inflexible sur sa position vis-à-vis de l’accord intérimaire que la communauté internationale envisage de signer avec l’Iran, fera l’impossible pour convaincre Hollande de s’en tenir fermement à sa position, au cours des prochains cycles de négociation.

Après leur rencontre, les deux dirigeants tiendront une conférence de presse commune, puis iront diner ensemble.

Non loin de la Résidence du Premier Ministre, les Ministres français, dont Fabius et le Ministre des Finances Pierre Moscovici, seront conviés à un diner avec leurs homologues israéliens à l’Hôtel King David.

Lundi matin, Hollande rencontrera les Prêtres de l’Eglise Ste Anne, dans la Vieille Ville de Jérusalem, que les Ottomans ont offert à la France en 1856.

De là, Hollande et Fabius poursuivront leur route pour Ramallah et des réunions avec le Président Mahmoud Abbas, de l’Autorité Palestinienne.
Le Président français devrait alors devoir sacrifier au rituel du dépôt de gerbe sur la tombe du dirigeant palestinien Yasser Arafat, mort en 2004, dans un hôpital français et dont les restes ont récemment été examinés par deux équipes suisses et russes qui divergent sur leurs conclusions, en quête de traces de Polonium dont la radioactivité disparaît au bout de 128 jours Article original.

A la fin de l’après-midi, Hollande s’adressera devant l’assemblée plénière de la Knesset, qui sera conviée à une session spéciale en son honneur. Il est prévu que Netanyahu, le porte-parole de la Knesset, Yuli Edelstein et la cheffe de l’opposition, Shelly Yachimovich, s’y expriment également.

Un peu plus tard, dans la journée de mardi, Hollande aura une nouvelle rencontre avec Peres, avant d’assister à un diner d’Etat à la Résidence Présidentielle, en compagnie du Premier Ministre, du Ministre des Affaires étrangères Avigdor Lieberman et du Ministre des Finances, Yaïr Lapid.

Mardi matin, Hollande déposera des pierres, marquant le souvenir intergénérationnel, sur les tombes des victimes de l’attentat de mars 2012, à l’école juive de Toulouse : le Rabbin Jonathan Sandler, 30 ans, ses deux enfants Gavriel et Arieh, âgés de 5 et 4 ans et de Miriam Monsenego, âgée de 7 ans.

Depuis le Cimetière Har Hamenuchot de Jérusalem, où sont enterrés les Sandler et Miriam, les invités de Paris seront conduits à Tel Aviv pour des évènements relatifs aux affaires commerciales. Peres, Hollande et Netanyahu feront des discours pour promouvoir la coopération et l’innovation commerciale et économique.

Hollande rencontrera ensuite des membres de la Communauté française de Tel Aviv à l’Université de Tel Aviv, lors d’un évènement qui marquera l’achèvement de sa visite.


Prime Minister Benjamin Netanyahu meets with the Foreign Minister of France, Laurent Fabius, at the Prime Minister’s office in Jerusalem, 25 August 2013
(photo credit: Marc Israel Sellem/Pool/Flash90)

Cette visite s’effectue à un moment crucial : juste quelques heures après qu’ils auront quitté le pays, mardi après-midi, les cinq membres permanents du Conseil de Sécurité de l’ONU et l’Allemagne –le fameux P5+1 – se réuniront à Genève pour négocier un accord nucléaire qu’Israël rejette catégoriquement.

La semaine dernière, Fabius avait déclaré : “Nous voulons aboutir à un accord, mais pas à un accord de dupes”.

Selon l’Ambassadeur de France en Israël, Patrick Maisonnave, les puissances mondiales ont adopté la position française d’un accord possible avec Téhéran, qui exigerait des concessions plus significatives de la part des Iraniens.

S’exprimant mercredi face aux reporters à Tel Aviv, Maisonnave a déclaré que les cinq autres nations négociant avec l’Iran à Genève avaient accepté la position de Fabius, quand il avait exprimé ses réserves. Les six nations sont d‘accord sur le fait que l’Iran ne doit pas acquérir ‘armes nucléaires, mais c’est Paris qui a exigé de meilleures garanties, a affirmé Maisonnave. C’est alors que la position française a été adoptée par les Etats-Unis et les autres puissances mondiales.

Maisonnave a déclaré que le 5+1 était très proche d’un accord, lors du dernier cycle de négociations à Genève, mais que Fabius « a senti que les conditions posées par la France ne trouvaient pas satisfaction » dans le proet qui lui a été présenté, selon le Ha’aretz.

L’Ambassadeur français a ensuite dit que Paris exigeait des garanties iraniennes supplémentaires, dans trois domaines. Fabius s’inquiète du développement du réacteur d’eau lourde d’Arak, qui doit produire du plutonium, et requiert des garanties qui puissent interdire à Téhéran de l’utiliser pour progresser vers des capacités nucléaires militaires.

Deuxièmement, Fabius arguait que Téhéran continuait d’augmenter son stock d’uranium enrichi et qu’on devait obtenir des garanties dans ce domaine.

Bien que la France soutienne le droit de l’Iran à utiliser l’énergie nucléaire pour des objectifs civils et pacifiques, le pays n’a pas besoin de développer des installations d’enrichissement d’uranium pour ce faire, a ajouté Maisonnave dans une citation produite par le Ha’aretz.

L’ambassadeur a précisé que la question consistant à savoir si l’Iran a le droit d’enrichir de l’uranium sur son propre territoire est en enjeu majeur et une pomme de discorde entre les pays du P5+1, à Genève, qui nécessite un cycle supplémentaire de négociations.

PAR RAPHAEL AHREN 14 Novembre 2013, 8:11 pm 12

Raphael Ahren

Raphael Ahren est le correspondant diplomatique du Times of Israel.

timesofisrael.com Article original

1 COMMENT

  1. Il va falloir m’expliquer ce qu’il y a d’héroïque chez notre pépère 1er.

    Certes l’intérêt d’Israël est de soutenir la position de la France mais notre économie a besoin de la sienne.

    Marchants de tapis ou véritable amitié ?

  2. {{Le temps de la visite chantons en choeur la Hatikva et la Marseillaise en nous bouchant les oreilles et en fermant les yeux .}}

    {{Ouvrons les dans quelques jours pour voir les résultats .}}

    {{J’ai bien peur que le héros se transforme en 0 avec Fabius comme complice .}}

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here