Meyer Habib critiqué pour son silence sur les pluies de roquettes

0
10

Pluie de roquettes sur Israël : le silence du député Meyer Habib. Certes, on ne peut être partout à la fois. Mais, il est des moments dramatiques où les électeurs apprécient de se sentir soutenus… Faire moins que le Quai d’Orsay, en ces circonstances, paraît à contre-emploi.

Depuis vingt-quatre heures, près d’une centaine de roquettes tirée par l’organisation terroriste palestinienne du Djihad islamique palestinien se sont abattues sur plusieurs localités israéliennes, l a plus grave explosion de violence en provenance de Gaza depuis l’opération “Pilier de Défense” en 2012. Les autorités françaises ont condamné ces attaques, seul le député de la 8e circonscription des Français de l’étranger, Meyer Habib, n’a pas réagi.

La France condamne les attaques visant des populations civiles israéliennes conduites hier par le mouvement du Jihad islamique depuis Gaza. Elle rappelle son rejet du terrorisme sous toutes ses formes et son attachement indéfectible à la sécurité d’Israël.”, a déclaré jeudi dans un communiqué, le ministère français des Affaires étrangères.

L’ambassadeur de France en Israël, Patrick Maisonnave , a indiqué jeudi se rendre à Sderot pour être présent aux côtés des nombreux Franco-israéliens qui habitent la région du Sud d’Israël. “Ces tirs indiscriminés visant des civils israéliens sont évidemment inacceptables. Ce fléau nous rappelle combien la sécurité d’Israël demeure une préoccupation légitime et indispensable.”, a-t-il déclaré.

Omniprésent dans les médias lors de l’affaire Dieudonné en janvier, le député de la 8e circonscription des Français de l’étranger, Meyer Habib, n’a toujours pas réagi publiquement aux tirs de roquettes contre la population civile israélienne. Pourtant, en fin d’après-midi mercredi, un statut sur sa visite en Turquie en janvier dernier, a été publié sur sa page Facebook.

Élu en grande partie grâce à l’électorat des ressortissants français en Israël, cette absence de réaction et de prise d’initiatives politiques pour attirer l’attention des médias sur la situation difficile que vivent ses administrés, constitue un sérieux raté politique et un manquement grave aux devoirs de sa fonction.

Pour celui qui a occupé en janvier dernier le terrain très médiatisé de l’affaire Dieudonné et qui veut pénaliser le geste de la quenelle par un projet de loi visant à l’interdire en tant que “geste d’incitation à la haine raciale”, il serait peut- être aussi préférable qu’il se déplace sur un tout autre terrain, celui du Sud d’Israël, là où pleuvent les roquettes, là où les sirènes retentissent, en soutien et solidarité avec les très nombreux ressortissants français qui y vivent et dont il est censé représenter les intérêts.

Maryline Medioni © Le Monde Juif .info Article original

© Photo : DR

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here