Maroc : vers une loi contre le racisme envers les Noirs ?

0
12

Si elle passe, cette loi sera une première au Maroc. Le groupe parlementaire du PAM a déposé à la Chambre des représentants un texte sur le racisme anti-noir.Au Maroc, le Parti authenticité et modernité (PAM, opposition) a proposé, le 15 juillet, une loi visant à sanctionner le racisme contre les Subsahariens. Un débat autour de ce projet de loi sera ouvert dans les prochains jours à la Chambre des représentants. La discrimination envers les Noirs est un véritable fléau dans le nord de l’Afrique et tout particulièrement en Tunisie où leurs conditions de vie sont des plus désastreuses pour beaucoup d’entre eux.

Au Maroc, même si la situation est moins grave qu’en Tunisie, il règne une atmosphère délétère entre les populations locales et celles du subsahara. C’est pourquoi le PAM souhaite que des sanctions soient prononcées contre toute personne qui adopterait un comportement raciste face aux Subsahariens.

Mehdi Bensaid, député au PAM, affirme que « le racisme contre les Subsahariens doit être combattu. Nous voulons aussi lutter contre les expressions racistes à l’encontre des Marocains de peau noire. Le Maroc est un pays africain, non ? », se demande-t-il sur le portail de Menara.ma.

La proposition de loi intègre également l’égalité des chances, la répression du délit de faciès et le droit à utiliser les prénoms amazighs. Le PAM propose des condamnations allant de 3 mois à 2 ans de prison et/ou une amende allant de 10 000 à 100 000 dirhams (environ 1000 à 10 000 euros).

Maroc, terre d’accueil

D’après les dernières estimations du ministère marocain de l’Intérieur, le Maroc accueille actuellement pas moins de 10 000 Subsahariens, pour la plupart étudiants et travailleurs, mais aussi clandestins ou encore réfugiés. Selon le ministère, le Maroc est une terre d’accueil pour les migrants subsahariens estimés à 30 000 personnes.

Selon les dernières estimations du ministère marocain de l’Intérieur, le royaume accueille actuellement, pas moins de 10. 000 Subsahariens répartis sur tout le territoire. Ils sont étudiants ou travailleurs pour la plupart mais parfois aussi réfugiés ou clandestins. A noter que le Maroc est devenu une terre d’accueil pour les migrants subsahariens estimés à 30 000 personnes.

En juin dernier, l’association « Bladi Bladek » (mon pays est ton pays, ndlr) a lancé une campagne de sensibilisation pour pointer du doigt la discrimination envers les populations subsahariennes qui vivent au Maroc. Cette initiative aussi est la première du genre, outre les alertes données par HRW ou l’Association marocaine des Droits humains (AMDH), dans le royaume.

Fouad Harit/ Afrik.com Article original


Des subsahariens victimes de violences au Maroc

Autre source intéresante, sur le sujet : Dans la peau d’un noir au Maroc Article original

TAGS : magrheb Maroc Afrique subsaharienne Racisme Migrants

PAM Melila Ceuta Bladi Bladek

1 COMMENT

  1. Pas mal… Ce sera mieux encore quand le Maroc votera une loi contre TOUTE FORME DE RACISME ET DE DISCRIMINATIONS, punissant celui-ci sévèrement, car il ne s’agit pas d’interdire 1 racisme pour autoriser tous les autres.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here