Madonna : le Rav Berg était un rayon de lumière dans sa vie

0
39

La passion de la diva de la pop mondiale pour le spiritualisme juif a contribué à propulser le Gourou du Centre de la Kabbale, décédé mardi, vers la célébrité.
Rabbi Philip Berg avec son épouse, Karen. (Screen capture: the Kabbalah Center website)

NEW YORK – Philip Berg, le Gourou auto-proclamé de la Kabbale, qui a fondé et dirigé le Centre de la Kabbale jusqu’à sa mort, lundi, s’est retrouvé sous les feux de la rampe, en grande partie, grâce à Madonna, la superstar de la pop, qui a forgé la destinée de ce mouvement vers la célébrité.

Madonna, à l’origine, est venue au Centre de la Kabbale de Berg par l’entremise de Sandra Bernhard, une actrice comique qui aime prendre des risques. Bernhard a été la première célébrité à graviter autour de la Kabbale, au milieu des années 1990. Elle a introduit Madonna au Centre de la Kabbale de Los Angeles, en 1996. A l’époque, Madonna venait juste de terminer la version cinématographique de l’oeuvre musicale « Evita », d’Andrew Lloyd Webber et elle était enceinte.

Malgré le fait de ne pas être juive, Madonna aime explorer de nouvelles expériences. En même temps qu’elle suivait des cours de mysticisme juif, elle s’était donnée le nom hébreu d’Esther. « Cela ne m’importait pas, vous savez, d’avoir été élevée en tant que catholique ou que je ne sois pas Juive, je me sentais très à l’aise et j’aimais me sentir anonyme dans l’environnement de ces cours » a-t-elle confié à Larry King, une personnalité de la télévision américaine Article original en 1999.

“Je cherchais quelque chose”, poursuivait-elle. « Je veux dire que, j’avais commencé à pratiquer le yoga et, vous savez, j’étais en quête de réponses sur la vie. Pourquoi suis-je ici ? Qu’est-ce que je fais là ? Quel est mon veritable but? Comment je me situe dans le Grand Tableau du projet divin”>Article original? Je sais qu’il y a mieux à retenir de la vie que de faire beaucoup d’argent et d’être très connue, et même, de se marier et de fonder une famille ».

L’amitié de Madonna pour Berg et sa femme, Karen n’a fait que croître, et l’icône pop a bénéficié d’un traitement de faveur, en tant que VIP, au Centre, en disposant de repas de Shabbat de bien meilleure qualité, qui lui étaient dispensés à chacune de ses visites. En retour, elle a donné le meilleur d’elle-même. Madonna a apporté un financement considérable à la filiale londonienne du Centre de la Kabbale, dans le quartier très exclusif de Mayfair et a, également, cofondé, avec Michaël, le fils de Berg, des bureaux d’assistance aux enfants dans le besoin, au Centre de Los Angeles.

Sur l’album “Rayon de Lumière” de l’artiste pop, Madonna a décerné le titre de « Guidance créatrice » au Centre de la Kabbale. Elle n’a plus jamais donné de concert le vendredi soir, elle a aussi mis de côté des billets gratuits pour ses spectacles, en faveur des membres du Centre de la Kabbale. Madonna portait en permanence le petit fil rouge autour de son poignet.


Britney Spears, avec le fameux petit fil rouge…

On l’a surnommée “le sergent recruteur des stars”, au nom du Centre de la Kabbale, entraînant dans son sillage des personnalités diverses comme Mick Jagger, Demi Moore et Britney Spears, et sa seule notoriété a attiré pas mal de nouveaux membres, connus ou moins connus.


“Tout a changé, dès que Madonna s’est mise à étudier”

“Tout a changé, dès que Madonna s’est mise à étudier” a confié au Los Angeles Times Article original, la comédienne et membre du Centre de la Kabbale, Roseanne Barr. « Madonna avait de très nobles intentions et elle a fait beaucoup de bonnes choses dans le monde, mais sa notoriété était si immense que ni D., ni la Kabbale, ni le Rav Berg”>Article original ni Karen, ni le ciel ni la terre ne seraient plus jamais perçus comme avant, en face de tout ce qu’elle dégageait ».

Au cours de sa relation avec le Centre de la Kabbale, on pense que Madonna a contribué à hauteur d’au moins 18 millions de $ au mieux-être de l’organisation.

L’association caritative en faveur des enfants, cofondée par Madonna, « Raising Malawi » a été scruté de très près, faisant l’objet d’un intense examen et d’opprobre. Le Newsweek, a considéré l’entreprise comme un « désastre » de mauvaise gestion financière et de malversation de fonds. En avril 2013, Madonna a rempli un document fédéral des impôts, déclarant que Rasing Malawi appliquait, désormais, une plus grande rigueur, dans ses relations avec le Centre de la Kabbale Article original.


Madonna, avec les deux enfants, David et Mercy, qu’elle a adoptés.

En 2004, Berg a eu une attaque cardiaque, ce qui lui a coûté d’être confiné au fauteuil roulant pour le restant de ses jours. Mais jusqu’en 2009, Madonna a préservé sa relation personnelle avec Berg, comme étant son gourou spirituel.

Madonna a porsuivi une longue série de rencontres privées et de sessions de conseil personnel, à New York, avec Berg, à la suite de son divorce d’avec le directeur artistique britannique Guy Ritchie, dans le but, a t-on supposé, de rendre la pop star moins « dominatrice ».

Une source a confié au journal anglais Daily Mirror Article original, à l’époque, que la pop star « connaissait des temps difficiles, au sein de la Kabbale, à la suite de l’échec entre elle et Guy… Dès qu’elle se retrouve à New York, elle fait en sorte de participer à des séances privées intensives avec le Rabbin Berg, pour travailler à son tikkun sa réparation”>Article original. Elle sentait que des relations antérieures s’étaient détériorées, simplement du fait qu’elle voulait toujours prendre le contrôle, en ne permettant pas à l’autre partie de s’épanouir et d’être elle-même ».

Par JORDANA HORN 17 septembre 2013, 10:04 pm 0

timesofisrael.com Article original

Adaptation : Marc Brzustowski

1 COMMENT

  1. {{@Madonna}}

    {{” le Rav Berg était un rayon de lumière dans sa vie ” .}}

    {{En retour il recevait un ” rayon laser ” exprimé en millions de dollars .}}

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here