Londres ne compte pas fournir d’armes à l’opposition syrienne

0
18

Le Royaume-Uni n’a pas l’intention de fournird’armes à l’opposition syrienne, a affirmé jeudi le ministre britannique des Affaires étrangères William Hague, qui a de nouveau demandé au président syrien Bachar al-Assad de quitter « immédiatement » le pouvoir.
« Le Royaume-Uni n’est pas engagé dans cela (…) Nous n’avons certainement
pas de projets de le faire », a déclaré M. Hague à la télévision britannique
Sky News, au sujet d’une éventuelle livraison d’armes à l’opposition syrienne.

« Nous intensifions nos contacts avec les groupes de l’opposition,
principalement en dehors de la Syrie », a-t-il encore dit.

« Nous soutenons aussi de plus en plus des organisations pour fournir de la nourriture et du matériel médical aux personnes qui sont terriblement touchées par cette situation. »

« Le Royaume-Uni peut faire beaucoup sur tous ces fronts, mais nous ne
sommes pas engagés dans un conflit avec la Syrie », a insisté M. Hague. « Nous
ne prévoyons certainement pas une intervention militaire. »

Concernant le président Bachar al-Assad, il a estimé qu’il serait
« bénéfique qu’il s’en aille immédiatement ».

« La meilleure chose pour son pays serait qu’il s’en aille parce que tant de sang a été versé sous ses ordres et ceux de ses acolytes que je ne pense pas qu’il puisse retrouver sa crédibilité dans son pays et dans le monde », a-t-il estimé.

Les troupes syriennes ont pilonné avec acharnement jeudi Homs, au sixième
jour d’un assaut destiné à faire plier cette ville rebelle du centre du pays.

Le mouvement de contestation entamé en mars 2011 est violemment réprimé par
le régime de Bachar al-Assad. Selon des militants, plus de 6.000 personnes ont
été tuées en près de onze mois.

LONDRES, 9 fév 2012 (AFP)

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here