Livni veut bloquer un projet de loi sur Jérusalem

0
20

La loi exigerait que 66% des députés de la Knesset approuvent les négociations sur le statut de JérusalemLa ministre israélienne de la Justice Tzipi Livni, négociatrice en chef avec les Palestiniens, va s’opposer à une motion rédigée par une commission gouvernementale et destinée à empêcher que l’avenir de Jérusalem soit discuté lors des négociations.

Le projet de loi vise à empêcher toute tentative de céder le contrôle israélien sur la ville de Jérusalem au cours des pourparlers de paix avec les Palestiniens.

Une commission gouvernementale de droite à approuvé dimanche le projet, intitulé « Sauvegarde de Jérusalem », qui exige que 80 membres du parlement israélien -soit une majorité des deux tiers- approuvent les négociations avec toute entité étrangère avant que le gouvernement puisse négocier la division de la capitale.

Jérusalem « ne doit pas être divisée, ou des parties de celle-ci remises à quiconque », peut-on lire dans la partie explicative du projet de loi. « La sainteté de Jérusalem ne sera pas livrée à des étrangers », est-il également écrit.

« Ce projet de loi permet d’éviter la possibilité qu’à toute étape du processus de paix »>Article original politique, il n’y aura aucune discussion sur le statut de la ville de Jérusalem », est-il déclaré dans le document.

Livni va demander l’ensemble du gouvernement de bloquer le projet de loi afin d’éviter de compromettre les discussions directes avec les Palestiniens, qui ont reprises en juillet après une impasse de trois ans.

En dépit de sa propre idéologie personnelle, il est également attendu que Netanyahou se prononcera en faveur de l’appel de Livni, en raison des conséquences que le projet de loi pourrait avoir sur les négociations.

Si le projet devient une loi, il aura fort probablement des effets négatifs sur les pourparlers de paix avec les Palestiniens.

Le statut de Jérusalem est l’une des questions les plus controversées qui empêchent les Israéliens et les Palestiniens de parvenir à un accord.

La loi en question signifierait que les négociateurs ne seraient pas autorisés à commencer les discussions jusqu’à ce que la parlement rende sa propre décision sur la question.

Dans le cadre du projet de loi, si Israël parvient à un accord sur la division de Jérusalem sans d’abord obtenir l’approbation des deux tiers du parlement, l’accord ne sera pas contraignant.

Livni, qui représente Israël dans les pourparlers de paix tenus sous la tutelle du secrétaire d’Etat américain John Kerry, a une semaine pour déposer un recours qui retarderait le transfert du projet de loi à la Knesset, où il devra passer quatre autres votes avant de devenir loi.

Israël considère Jérusalem comme sa capitale éternelle et a annexé la partie est – arabe – de la ville. Les Palestiniens, quant à eux, veulent faire de Jérusalem-Est la capitale de leur futur Etat.

Israéliens et Palestiniens sont également divisés sur l’avenir des implantations juives de Cisjordanie, sur le tracé des frontières d’un éventuel État palestinien et sur pour le « droit au retour » des réfugiés palestiniens et de leurs descendants.

I 24 NEWS Article original

1 COMMENT

  1. Sans vouloir adopter la conclusion d’Elie, je suis complètement de son avis concernant le statut de Jérusalem : celui-ci n’est pas négociable. Jérusalem est et doit rester une et indivisible, la capitale d’Israël, l’Etat hébreu. Maintenant, reste à savoir si les propos rapportés par i-24 sont dignes de foi, car pour le moment, il véhicule pas mal d’idées complètement inexactes…

  2. Védrine est à la retraite.
    Fabius est {« responsable mais pas coupable ».}

    Pour l »instant ne comptez pas sur la France : Elle est en perdition avec « ces gens là ».

  3. ON NE DISCUTE PAS DE JERUSALEM !!!!

    ON NE DISCUTE PLUS AVEC LA RACAILLE !!!

    QUE LES MEMBRES DU GOUVERNEMENT QUI VEULENT EN DISCUTER QUITTENT CE

    GOUVERNEMENT.

    , ISRAEL EST UN PAYS JUIF , JERUSALEM EN EST LA CAPITALE UNIE ET INDIVISIBLE

    LE RESTE C’EST DE LA M………………………………………………………………..

  4. Cette phrase d’i-24 est bien plus qu’une simple erreur, c’est un véritable mensonge historique ! Un mensonge qui s’appuie sur un déni de la chronologie historique de la région et le coeur d’une propagande antisémite qui sévit à travers le monde et qui dépeint les Juifs (et, donc, leur Etat) comme des voleurs (voleurs de pouvoir, voleurs d’argent, voleurs de terres) et des menteurs. C’est cette même propagande monstrueuse qui participe à l’explosion du phénomène antisémite en Europe (même si, pour fonctionner, elle doit trouver aussi des gens prédisposés à la croire et à la répandre, donc déjà antisémites).

  5. Voilà maintenant bien longtemps que j’ai décidé de me passer des torchons publiés sur i-24… La raison ? Parce que ce qui y est développé est le plus souvent truffé d’erreurs, d’omissions, etc…

    « Israël considère Jérusalem comme sa capitale « éternelle » et {{a annexé la partie est – arabe – de la ville}}. »

    Qui dit cela ? Ma’hmoud Abbas ? Barak Obama ? Hubert Védrine ? Laurent Fabius ?

    Non, c’est i-24 !

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here