Lire, Relire, Lire, Relire : J’irai cracher sur vos tombes.Boris Vian 1946

0
22

C’est en fait l’actualité qui me donne envie de vous parler aujourd’hui, pour vous faire part de mon étonnement indigné devant les questions autour de l’enterrement du tueur.Je dois vraiment vivre en dehors de la réalité, car je pensais en toute innocence, qu’il existait pour les criminels, un espace à part dans lequel il trouvaient place avant de rendre des comptes à l’Éternel, et que tout était prévu pour que les pensionnaires de la terre, et leurs visiteurs ne soient pas dérangés par des personnages aussi triviaux.

Je pensais qu’il était prévu que ceux qui vivaient dans la peine, puissent trouver le respect dans l’oubli, jusqu’au nom même de l’assassin.

Or, visiblement il n’en est rien, et il n’existe pas de « carré des suppliciés », pour ceux qui ont échappé à la justice par leur lâcheté.

Peu ragoutant ce débat, ce pseudo choix, de la terre devant l’accueillir, de la crainte de voir une tombe souillée par la mère, et le ridicule d’un père incapable de considérer que son incurie peut avoir contribué à la médiocre pathologie de son fils.

Mais qu’ils se rassurent, nous ne jouons pas dans la même cour qu’eux, et notre revanche appartient à un autre monde, un autre temps.

Nous ne sommes pas des lâches, et nous n’attaquons jamais les personnes désarmées, ou les enfants, ou ceux qui n’ont plus les moyens de se défendre…

Et nous savons que les victimes ne reviendront pas, même s’il est écrit quelque part qu’elles reviendront sur les ailes de l’aigle.

Yann Martin.

Mots-clés : Boris Vian Vernon Sullivan Tuerie de Toulouse

1 COMMENT

  1. Le pied-noir d’Alger , que je suis, ne porte pas dans son cœur le corrompu gouvernement algérien actuel , héritier du terrorisme F.L.N. : ces gens sont parvenus à s’emparer d’un immense et beau pays sans victoire militaire , sont parvenus aussi à faire partir autorités françaises et habitants non-musulmans .Pourtant leur victoire est une victoire à la Pyrrhus car les populations pour lesquelles ils étaient sensées se battre ,se sacrifier, afin de construire une République socialiste et fraternelle , fuient le pays

    Fuient un pays en courant derrière les Français qu’ils se sont efforcés de chasser .

    Honteux!

    Pourtant en refusant d’accepter la dépouille du monstre de Toulouse ,émule, “petit frère” de Khaled kelkal , monstre sanglant , héritier des terroristes de la bataille d’Alger , des poseurs et poseuses de bombes du Milk Bar et du Casino de la Corniche, les dirigeants algériens Boutef et consorts se sont , me semble t il , enfoncés dans l’abjection , dans le non-sens , dans l’hypocrisie , rompant le pacte implicite de la Umma ,ce rêve d’une communauté intercontinentale des enfants de Mohammad et de Aïcha . Cette rupture annonce de grandes fractures prochaines dans l’iceberg musulman dont les massacres de Chiites en Syrie ne sont qu’ un autre signe annonciateur.

    Négliger ainsi un combattant du Dahr El Harb , rejeter la dépouille mortelle d’ un patriote du Djihad , qui est allé jusqu’au sacrifice suprême , cela, la conscience collective salafiste ne l’oubliera pas et les rancunes sinon la haine , contre cette attitude de mépris , d’impiété avérée , contre l’embourgeoisement des “chiens ” musulmans occidentalisés , ne resteront ni abstraites ni sans suites .

    Attendons nous, chers amis, à des lendemains de youyous non joyeux mais …lugubres .

    Place , désormais , aux pleureuses .

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here