Lieberman dénonce l’hypocrisie palestinienne Par JPOST.FR

0
11

Avant même que ne commencent les négociations de paix indirectes, le ministre des Affaires étrangères Avigdor Lieberman accuse. Pour lui, les Palestiniens sont “hypocrites” et “inflexibles”. Il a, en outre, condamné la communauté internationale pour son incapacité à faire face à leur intransigeance.

Avigdor Lieberman.
PHOTO: ÄP , JPOST

Et finalement de rappeler : Israël ne fera aucun compromis quant à ses intérêts vitaux. Dans une tribune du Jerusalem Post (qui paraîtra dans l’édition anglaise du 30 avril), Lieberman accuse, par ailleurs, les Palestiniens et les Syriens de “rejeter chaque geste” de l’Etat hébreu et blâme l’attitude des Palestiniens qui consiste à “glorifier le meurtre en nommant des parcs et des rues en souvenir de terroristes qui ont tué des centaines d’innocents”.

Il reproche également à la communauté internationale de “constamment attaquer la droite israélienne pour défendre la terreur meurtrière”. Selon lui, un tel climat “assure nos voisins de l’impunité de leurs actions et les encourage à être plus violents et extrémistes”.

“Nous ne céderons pas”

Le gouvernement de Netanyahou espère une rapide reprise des négociations directes avec les Palestiniens. Après des mois d’efforts et de diplomatie américaine, l’heure semble toutefois être aux échanges indirects.

Lieberman insiste sur le fait que “la paix réelle ne peut être légiférée ou imposée de l’extérieur. Elle ne peut être obtenue qu’à travers des négociations directes, et une confiance mutuelle”, dit-il.

L’Etat hébreu est “prêt à payer le prix pour parvenir à la paix avec ses voisins”, ajoute le ministre. “Le désengagement unilatéral du Goush Katif, lors duquel des milliers de Juifs ont été évacués et des douzaines de communautés ont été détruites, a seulement mené à une augmentation du nombre de roquettes et à l’élection du gouvernement extrémiste du Hamas”, rappelle-t-il toutefois.

En guise de conclusion, Lieberman insiste fermement : “Nous ne céderons pas aux pressions internationales qui pourraient compromettre nos intérêts.”

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here