Liban/Hariri: l’ONU prolonge de trois ans le mandat du Tribunal spécial

0
8

Le secrétaire général de l’ONU Ban Ki-moon a prolongé pour trois ans, à compter du 1er mars, le mandat du Tribunal spécial pour le Liban (TSL), chargé de juger les responsables de l’assassinat de l’ancien Premier ministre libanais Rafic Hariri en 2005.
Par cette décision, souligne un communiqué de l’ONU, M. Ban « réaffirme
l’engagement des Nations unies à soutenir les efforts du TSL pour découvrir la
vérité » sur l’attentat du 14 avril 2005 à Beyrouth, « de façon à poursuivre en
justice les responsables et à bien montrer que l’impunité ne sera pas tolérée ».

Créé à la demande du Liban par les Nations unies, le TSL a ouvert ses
portes dans la banlieue de La Haye le 1er mars 2009.

C’est le premier tribunal pénal international qui permet la tenue d’un procès par défaut au cours duquel l’accusé est représenté par un avocat.

Les juges du TSL avaient ordonné début février que les quatre auteurs
présumés de l’attentat, membres du Hezbollah
, soient jugés en leur absence.

Les quatre hommes font l’objet de mandats d’arrêt du TSL transmis en juin
2011 aux autorités libanaises et de notices rouges d’Interpol.

Mais le Hezbollah, majoritaire avec ses alliés au sein du gouvernement libanais, a
exclu leur arrestation.

NEW YORK (Nations unies), 22 fév 2012 (AFP) –

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here