Liban: des aspirantes policières voilées créent la polémique

0
12

Des aspirantes policières qui se sont présentées à un concours voilées créent la polémique au Liban, un pays multiconfessionnel où les forces de l’ordre ont interdiction de porter tout signe religieux distinctif.Près de 40 aspirantes policières, apparemment chiites, qui avaient passé
avec succès les premières épreuves de recrutement, se sont ensuite présentées
à un entraînement voilées, a rapporté un responsable, soulignant que le droit
libanais interdit aux forces de l’ordre le port de tout signe religieux
distinctif.

“Selon le règlement militaire, qui s’applique à la police, à l’armée et à
la sécurité générale, tous les symboles religieux sont interdits”, a-t-il
déclaré sous le couvert de l’anonymat.

“Tout symbole exprimant l’appartenance à une communauté ou à une religion
est interdit, que ce soit une croix, un voile ou tout autre symbole”, a-t-il
ajouté, poursuivant:

“Nous ne faisons qu’appliquer la loi”.

Un responsable gouvernemental a de son côté affirmé que certaines de ces
femmes avaient accepté d’enlever le voile qui leur couvrait les cheveux,
tandis qu’une vingtaine d’autres ont campé sur leurs positions.

Selon le responsable, la question devrait être réglée au niveau gouvernemental.

Le Liban, un pays de quatre millions d’habitants où cohabitent 18
communautés religieuses, est jugé plus libéral que la majorité des pays arabes.

BEYROUTH, 23 mars 2012 (AFP)

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here