Les pays du Golfe réclament le retrait des “forces étrangères” de Syrie

0
13

Les monarchies arabes du Golfe ont réclamé
mercredi le retrait de “toutes les forces étrangères” de Syrie dans une
allusion aux combattants du mouvement chiite libanais Hezbollah et des
conseillers de l’Iran qui soutiennent le régime de Bachar Al-Assad.Dans un communiqué au terme de leur sommet annuel à Koweït, les dirigeants
des six pays du Conseil de coopération du Golfe (CCG) affirment en outre que
“les piliers du régime qui ont le sang du peuple syrien sur leurs mains ne
doivent avoir aucun rôle dans le gouvernement de transition et l’avenir
politique de la Syrie”.

Les pays du CCG, conduits par l’Arabie saoudite qui soutient fermement la
rébellion syrienne contre le régime de Bachar al-Assad, ont apporté leur
soutien à une participation de l’opposition à la conférence internationale de
paix sur la Syrie, dite Genève 2, prévue le 22 janvier.
Dans leur communiqué, les dirigeants arabes du Golfe annoncent “soutenir la
décision des forces de la révolution et de l’opposition syriennes,
représentants légitimes du peuple syrien, à participer à la conférence de
Genève 2”.

Cette conférence, appelée à réunir représentants du régime de Damas et de
l’opposition pour un règlement politique du conflit, doit aboutir “à la
formation d’un gouvernement de transition doté de pleins pouvoirs conformément
à la déclaration de Genève-1”, adoptée en juin 2012, précise le communiqué.

KOWEIT, 11 déc 2013 (AFP)

1 COMMENT

  1. Ils ne sont pas claires. Que tous les soient disant djihadistes se retirent aussi mais la fin totale du soutien de tout autre aide à l’opposition armée dont on n’ignore leurs motivations

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here