Les images satellite pour repérer des vestiges d’anciens peuplements humains

0
18

Un archéologue américain a recouru aux images satellite et à un programme informatique pour mettre au jour des milliers de sites en Syrie ayant abrité d’anciens peuplements humains, selon des travaux publiés lundi.Jason Ur, professeur à l’Université Harvard (Massachusetts, nord-est des
Etats-Unis), a élaboré en collaboration avec des chercheurs du Massachusetts
Institute of Technology (MIT) un logiciel permettant d‘identifier sur les
images transmises par satellites des vestiges d’habitation.

Ce logiciel s’appuie sur un ensemble d’indices dont certaines décolorations
du sol et des monticules très caractéristiques résultant de l’effondrement de
maisons de briques de terre séchée.

Jason Ur a examiné des images satellite couvrant une superficie de 23.000
km2 dans le nord-est de la Syrie et mis en évidence environ 9.000 sites
archéologiques potentiels, un ordre de grandeur sans commune mesure avec ce
qui a été découvert jusqu’à présent, souligne-t-il.

« Je pourrais parvenir aux mêmes résultats sur le terrain mais cela me
prendrait le reste de ma vie pour faire un relevé topographique d’une zone de
cette superficie », ajoute l’archéologue dont l’étude est publiée dans les
Annales de l’Académie nationale des sciences (Pnas) datées du 26 au 30 mars.

« Avec les techniques de la science informatique, on peut rapidement obtenir
une gigantesque carte résultant d’une approche scientifique très intéressante
qui révèle l’étonnante étendue de l’occupation humaine au cours des 7.000 à
8.000 dernières années
 » dans cette région du monde, précise-t-il.

« Tout archéologue se rendant dans cette zone géographique pour des fouilles
saura déjà où aller », poursuit le chercheur.

« Il n’est plus nécessaire de faire un travail de reconnaissance initiale »
se réjouit-il, ce qui permet de cibler immédiatement les zones d’intérêt et
« d’optimiser le temps passé sur le terrain pour les fouilles ».

WASHINGTON, 19 mars 2012 (AFP)

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here