Les forces d’Assad à l’offensive sur la frontière du Golan syrien avec Israël.

0
10

Deux brigades blindées syriennes ont quitté Damas, lundi 7 octobre, dans la nuit, pour rejoindre des forces qui combattent déjà, dans le sud de la Syrie et atteindre Quneitra, en face de la frontière israélienne du Golan. Les sources du renseignement militaire de Debkafile décrivent de longs convois d’environ 200 tanks, véhicules blindés et d’artillerie autopropulsée, qui se dirigent vers un point de rassemblement, au sud de Dera’a, dans le sud.

De vastes forces syriennes ont renforcé leur siège durant la soirée de mardi soir, 8 octobre, autour de la ville de Khan Arnabeh, qui est un point-clé pour contrôler la principale autoroute allant de la capitale, Damas au Golan syrien. On s’attend à ce que la ville tombe dans un court laps de temps. Sa conquête fournit aussi la clé des carrefours centraux autour de la ville de Quneitra dans le Golan et permettra à l’armée syrienne de reprendre ses anciennes positions, le long de la zone de désengagement divisant l’enclave entre la Syrie et Israël, où patrouillent des casques bleus de l’ONU.

L’armée syrienne sature Khan Arnabeh de tirs concentrés de tanks, d’avions et d’artillerie autopropulsée.

Lundi soir, les forces aériennes syriennes ont bombardé les villages frontaliers détenus par les rebelles, pour les affaiblir en vue de l’offensive.

Le volume et la rapidité de mouvement des forces syriennes en progression indiquent que le régime de Damas est déterminé à éradiquer toute présence rebelle dans toutes les zones de la frontière syrienne avec Israël – du Mont Hermon, dans le nord, jusqu’à la jonction des frontières israélo-jordano-syriennes, en face de la partie sud du Golan israélien.

.
Le gros des troupes est, actuellement, en train de faire route, dans la zone entre le fleuve Yarmouk, qui marque la frontière jordano-syrienne, et Quneitra.

Les forces rebelles syriennes, qui s’accrochent à de petites localités, le long de la frontière israélienne, sont de petite taille et on ne s’attend pas à ce qu’elles puissent faire long feu, sous les coups de boutoir d’un assaut militaire de cette importance, dont l’un des objectifs est, sans doute, de réduire les relations entre les positions rebelles sur le Golan et Tsahal.

Le seul signe extérieur de ces échanges reste le transfert régulier de rebelles et de civils blessés vers les hôpitaux israéliens, pour bénéficier de soins médicaux – dont on estime qu’environ 200 ont été soignés, jusqu’à présent.

Jusqu’à présent, le haut-commandement syrien s’est abstenu de toute opération militaire d’envergure dans la région, par crainte de s’attirer une contre-offensive israélienne ou jordanienne. Cependant, après avoir consenti au démantèlement de certaines de ses armes chimiques, le régime Assad se sent suffisamment en confiance, se disant que ni Israël, ni la Jordanie n’oseront répliquer. Les dirigeants ont même, cerise sur le gâteau, obtenu un bien plus grand sens de leur immunité, dans les paroles rares sorties de la bouche du Secrétaire d’Etat américain, John Kerry, lundi, qui leur a tressé des couronnes de louanges pour avoir autorisé les experts de l’ONU à démanteler les équipements de production et les stocks d’armes chimiques, même s’il s’est avéré, brusquement, dimanche 6 octobre, que les experts de l’OPIAC (organisme pour l’interdictions des armes chimiques) avaient délégué ce travail à… l’Armée Syrienne.

La Jordanie a répliqué aux mouvements massifs de troupes syriennes, en étroite proximité de son territoire, en mettant deux divisions de son armée sur le pied de guerre. Il s’agit des divisions 40 et 60, qui ont mission de garder la frontière avec la Syrie.

DEBKAfile Reportage Exclusif 7 octobre 2013, 10:25 PM (IDT)

debka.com Article original

Adaptation : Marc Brzustowski.

1 COMMENT

  1. ” les infos, les trucs, les révolutions , tout cela ne change rien a ta vie… Après cette vie: Personne ne va te demander pourquoi tu regardais pas les infos? Mais on va te demander si tu as vécu?!”
    “Dans l’aéroport , on est la pour prendre un avion , pas pour flâner au Duty free”
    “Tomber pour aller chercher de la lumière… Trop dur , donnes nous un rapport indirecte a toi mais sans chute.Moyen.”
    “Prendre l’habitude de maîtriser son imaginaire”
    ” Trouver une source qui m’alimente sans fin jusqu’à devenir une nouvelle personne complètement!”
    youtu.be/gO9FdADMh2o
    breslev.fr/avraham-ifrah-La-plus-grande-des-revolution,-MOI-,5473.html

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here