Les Shebab annoncent avoir tué deux de leurs chefs

0
10

Du rififi chez les Shebab. Depuis qu’ils ont enregistré des défaites cinglantes à Mogadiscio et Kismayo, les factions jihadistes somaliennes règlent leurs comptes entre elles.

Les Shebab affirment avoir tué samedi deux de leurs chefs historiques en Somalie. Ces derniers étaient entrés en dissidence pour des désaccords avec le chef du mouvement islamiste, Ahmed Abdi Godane.

Les Shebab ont annoncé samedi 29 juin avoir tué deux de leurs chefs historiques. Les deux responsables tués, Ibrahim Haji Jama Mead, dit Al-Afghani (l’Afghan), et Abul Hamid Hashi Olhayi, étaient les co-fondateurs du mouvement islamiste allié à Al-Qaïda. Tous deux avaient récemment critiqué de manière ouverte le chef du mouvement islamiste, Ahmed Abdi Godane.

Selon des membres de leurs familles, les deux hommes ont été arrêtés et puis exécutés. Une version contredite par les Shebab, qui affirment qu’ils ont trouvé la mort pendant l’arrestation. “Les deux hommes ont été tués lors d’un affrontement alors qu’ils tentaient de résister à leur arrestation, suite aux ordres de la cour” islamique, a précisé le porte-parole Abu Musab.

Dissensions

Al-Afghani, dont la tête était mise à prix 5 millions de dollars par les États-Unis, était auparavant à la tête des Shebab dans la région de Juba (sud), dont la capitale régionale est le port stratégique de Kismayo .

NDRL JForum : L’armée kényane, galvanisée par des conseillers israéliens, a mené un assaut décisif contre Kismayo et repris la ville portuaire, clé de l’influence d’al-Shebab en Mer Rouge”>Article original.

En avril, Al(Afghani aurait adressé un courrier au chef d’Al-Qaïda, Ayman al-Zawahiri, critiquant le commandement d’Ahmed Abdi Godane . Cette lettre avait alors circulé sur les sites internet islamistes. Courant juin, Ahmed Abdi Godane avait ordonné son arrestation.

Depuis qu’ils ont été chassés de Mogadiscio en août 2011, les islamistes ont perdu la totalité de leurs bastions du sud et du centre et sont divisés en plusieurs factions rivales. Certaines factions ont une sensibilité plus nationaliste, contrairement au groupe dirigé par Ahmed Abdi Godane, à l’agenda djihadiste mondial.

M. B Avec dépêches

Par FRANCE 24 Article original

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here