Les Israéliens préfèrent une attaque contre l’Iran à la bombe

0
6

Près de deux-tiers des Israéliens juifs estiment qu’une attaque contre l’Iran serait moins dangereuse que de laisser la République islamique se doter de l’arme nucléaire, selon un sondage publié lundi dans le quotidien Haaretz.Quelque 65% des personnes interrogées sont d’accord avec l’hypothèse que le
prix qu’Israël aurait à payer pour vivre avec un Iran nucléaire est plus
important que celui d’éventuelles représailles suite à une attaque israélienne
contre les installations nucléaires iraniennes.

En outre, la majorité – 60% – des personnes interrogées, partagent
l’opinion que seule une opération militaire contre l’Iran serait en mesure de
stopper le programme nucléaire iranien.

Ce sondage a été réalisé par le professeur Camille Fuchs pour le Jerusalem
Center for Public Affairs, marqué à droite, auprès de 505 Israéliens juifs,
représentant les différentes catégories de la population.

Dans un sondage précédent, mené en novembre pour Haaretz, les Israéliens
étaient divisés pratiquement à égalité entre partisans et opposants à une
attaque contre les installations nucléaires iraniennes.

Une millier de personnes ont manifesté samedi soir à Tel-Aviv contre
l’éventualité d’une frappe contre l’Iran, première manifestation importante du
genre, ont rapporté les médias israéliens.

Israël considère le programme nucléaire iranien comme la principale menace
pour sa sécurité et répète que toutes « les options sont sur la table » au cas
où l’Iran franchirait le point de non-retour.

Le gouvernement israélien s’est dit circonspect sur l’efficacité des
sanctions contre Téhéran et sur les chances de succès des négociations qui
doivent reprendre prochainement entre les puissances du groupe 5+1
(Etats-Unis, Russie, Chine, France, Grande-Bretagne et Allemagne).

JERUSALEM, 26 mars 2012 (AFP)

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here