Leonarda: une « humiliation »

0
10

L’ex-ministre Bruno Le Maire (UMP) a vu aujourd’hui dans l’affaire Leonarda une « humiliation pour tous les Français » et a souhaité une remise à plat de la politique migratoire, visant d’abord regroupement familial et droit d’asile.
Sur i-TELE, le député de l’Eure, qui avait déjà accusé le président Hollande d’avoir agi en « chef de parti », a assuré que sa décision concernant l’adolescente resterait « comme une tache sur le quinquennat ».

« Partout où je vais, les Français le vivent comme une humiliation personnelle », a déclaré le député d’opposition à propos de ce qu’il a appelé une « grâce présidentielle », l’offre faite à la collégienne rom de revenir, seule, en France.

« Que vont penser ceux qui sont réellement menacés sur leur sol, qui n’ont pas menti à la République française et ne l’ont pas abusée pendant quatre ans comme l’a fait la famille de Leonarda, avec une fille à moitié scolarisée », « des parents qui se moquent de la République et du président de la République », a-t-il martelé. « C’est une humiliation ».

« Le débat qu’il faut mettre sur la table, c’est la politique migratoire », selon l’élu normand. « La nôtre n’est plus du tout adaptée à la mondialisation et aux conflits dans les pays sources ».

Quant à la réforme du droit du sol souhaitée par le président de l’UMP, Jean-François Copé, Bruno Le Maire est prêt à « ce qu’on regarde tous les sujets, mais qu’on les trie par ordre d’importance ».

Pour lui la priorité doit aller à « durcir les règles du regroupement familial » et raccourcir les délais d’instruction des demandes de droit d’asile, passant de deux ans à six mois.

23-10-2013/ Le Figaro.fr avec AFP Article original

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here