Le scandale du mont du temple

0
16

L’avocat Israël Caspi était invité jeudi matin sur les ondes de « Reshet Beth » et de la journaliste Ayala Hasson.

Israël Caspi est membre du « Comité Public contre la Destruction des antiquités sur le Mont du Temple »Il faut bien préciser que ce comité n’est pas politique puisqu’il comprend des personnalités venues de tous horizons.

On y trouve des responsables militaires tels que Giora Eiland, Itshak Hofi ou Shlomo Lahat, des juristes ou magistrats comme Meïr Shamgar, Myriam Ben-Porat, Dan Meridor ou Ouriel Reichman, des personnalités publiques telles que Haïm Gouri ou A.B. Yehoshoua et d’éminents archéologues à l’image d’Eilat Mazar, Ephraïm Stern, Ehoud Netzer, Gaby Barkaï, Israël Finkelstein et bien d’autres.

Sous l’impulsion d’Israël Caspi, ce Comité a été créé en 1999 dans un seul but: empêcher la destruction systématique du patrimoine culturel juif par le Wakf, organe musulman qui sévit en toute impunité sur le Mont du Temple.

Avec l’accord de tous les gouvernements israéliens, hélas, le Wakf et le Mouvement Islamique arabe israélien ont effectué dans les années 2000 des travaux de
« construction » autant illégales que destructrices sur le Mont du Temple, construisant une mosquée sur un site juif antique, et faisant jeter aux poubelles des tonnes de gravats contenant des richesses historiques inouïes principalement sur la présence juive à Jérusalem depuis l’antiquité.

« Crime archéologique » comme l’avait souligné avec raison Amir Drori, général de réserve et ancien directeur de l’Office National des Antiquités.

Sous la pression de ce Comité notamment, la Knesset a ordonné la rédaction d’un rapport complet sur ces méfaits musulmans, rapport qui a été achevé en 2011 mais étrangement gardé sous le sceau du secret par décision de cette Commission de la Knesset au motif « de défense nationale et politique étrangère »!!

Maître Caspi est intervenu sur les ondes jeudi matin afin d’exhorter les responsables politiques concernés, dont le Premier ministre directement responsable de ce dossier à rendre public ce rapport au nom « du droit du public à l’information », indiquant « que des dirigeants du Mossad et du Shin Bet lui avaient assuré qu’aucune considération de défense nationale n’empêchait ce rapport d’être révélé au grand public ».

Le député Roni Bar-On (Kadima) nommément accusé par Caspi d’être l’un des blocages principaux à cette publication a exigé d’intervenir un peu plus tard sur cette même station et n’a rien trouvé de plus stupide à dire « que cette commission était composée de messianistes qui ne rêvent que d’embraser le monde musulman »!!

Mais ce sont-là en fait les raisons réelles qui font que Premier ministres, gouvernements successifs, Knesset, Police et Justice laissent depuis des années se perpétrer l’un des plus grands scandales sur le lieu le plus sacré du judaïsme, à cause de ce défaut génétique juif de laisser piétiner nos droits pour ne pas « faire d’histoires ».

par Shraga Blum

Israel 7

Jeudi 23/02/2012

http://www.israel7.com/2012/02/le-scandale-du-mont-du-temple/

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here