Le sac à main, véritable nid à bactéries

0
8

MICROBES – Selon une récente étude sanitaire, certains sacs à main contiendraient tellement de bactéries qu’ils pourraient être dangereux pour la santé humaine. En cause : le peu de temps passé à récurer cet objet que l’on transporte partout.S’il est bien connu qu’un clavier d’ordinateur contient plus de bactéries qu’un siège de toilette, un autre objet utilisé au quotidien serait également un véritable foyer à microbes. Selon une étude de l’Initial Washroom Hygiene et rapportée par le Daily Mail, les sacs à main des femmes contiendraient également plus de bactéries que des cuvettes de toilettes… publiques.

L’étude précise que le contenu d’un sac sur cinq représenterait même une véritable menace pour la santé humaine. Ceux fait en cuir seraient les plus dangereux : ils sont rarement lavés pour ne pas les abîmer et leur texture spongieuse favorise la prolifération des microbes. Portefeuille, portable, livre… l’objet le plus contaminé n’est pas celui que l’on croit : la crème pour les mains se trouve à la première place, suivie de près par le tube de rouge à lèvres et le mascara.

Laver fréquemment ses affaires

“Les sacs à main entrent en contact avec nos mains et une variété de surface, donc le risque d’y transférer différents germes à l’intérieur être très élevé, en particulier pour les sacs peu lavés”, explique au Daily Mail Peter Barratt, responsable technique chez Initial Washroom Hygiene avant d’ajouter, “et une fois que ces germes sont sur nos sacs, ils peuvent facilement être transférés via nos mains sur d’autres surfaces”.

De fait, les chercheurs suggèrent de se nettoyer les mains avec des lingettes désinfectantes après avoir fouillé dans son sac, sans oublier le sac en lui-même, ainsi que les objets qu’il contient. Dans de précédentes études, l’Initial Washroom Hygiene avait également souligné l’importante présence de coliformes, des bactéries présentes dans les selles, sur les plans de travail des cuisines, les portes des réfrigérateurs ainsi que celles des micro-ondes.

Métro Article original

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here