Le pétrole évolue au-dessus des 100 dollars, dopé par l’Egypte avant les stocks US

0
9

Les prix du pétrole ont ouvert au-dessus du
seuil des 100 dollars mercredi à New York, leur plus haut niveau en plus d’un
an, sur fond de tensions en Egypte et de spéculations d’une dégringolade des
stocks de brut américains.Vers 13H20 GMT, le baril de référence (WTI) pour livraison en août
s’appréciait de 1,84 dollar, à 101,44 dollars, sur le New York Mercantile
Exchange (Nymex).
Les cours de l’or noir coté à New York ont franchi le seuil des 100 dollars
en cours d’échanges électroniques mardi soir pour la première fois depuis
septembre 2012, s’installant même à des niveaux plus vus depuis mai 2012.
“Ce seuil psychologique clef a été dépassé hier soir après la diffusion des
chiffres de (la fédération professionnelle) API qui a fait état d’un bond
énorme de 9,4 millions de barils” des réserves de brut la semaine dernière, a
expliqué Matt Smith, de Schneider Electric.
L’API publie traditionnellement ses propres statistiques à la veille de la
communication des chiffres officiels du département de l’Energie américain
(DoE) attendus dans la matinée.
Bien que les anticipations d’un net recul des stocks soient partagées par
les analystes interrogés par l’agence Dow Jones Newswires, ceux-ci tablaient
sur un recul de 2,3 millions de barils seulement.
Les stocks d’essence, très surveillés alors que la saison estivale des
grands déplacements en voiture bat son plein, auraient augmenté de 600.000
barils et ceux de produits distillés, dont le gazole et le fioul de chauffage,
de 900.000 barils, selon la même source.
Pour les analystes de Commerzbank, “il fait peu de doutes que ce plongeon
soit dû à la fermeture (…) d’oléoducs canadiens qui s’est traduite par un
recul temporaire de l’afflux de brut vers les Etats-Unis, bien que ce problème
soit désormais résolu”.
La hausse des prix était par ailleurs alimentée au Moyen-Orient par
l’escalade des tensions en Egypte, plongée en pleine crise politique, alors
que l’ultimatum de l’armée au président Mohamed Morsi expire mercredi.
L’Egypte n’est pas un pays exportateur de pétrole, mais le canal de Suez et
un certain nombre d’oléoducs en font un important pays de transit pour le
pétrole d’Afrique du Nord et de la région du Golfe.
D’autre part, sur le front de la demande, les investisseurs étaient
encouragés par “les bons chiffres ADP des créations d’emplois dans le privé
(en juin) de bon augure avant le rapport mensuel sur l’emploi vendredi”, a
ajouté Matt Smith.
Selon une enquête de la société de services informatiques ADP, les
entreprises privées ont créé ce mois-là 188.000 emplois, un chiffre supérieur
aux attentes des analystes.

NEW YORK, 03 juil 2013 (AFP)

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here