Le pape ne rencontrera pas Netanyahou à Rome

0
11

Le Premier ministre israélien dans l’embarras, le Vatican a annoncé qu’aucune rencontre n’avait été prévueLa réunion entre le pape François et le Premier ministre israélien Benyamin Netanyahou annoncée la semaine dernière par le Bureau du Premier ministre n’aurait en réalité jamais été planifiée et envisagée par le Vatican, selon le quotidien israélien Haaretz.

L’annonce de la visite de M. Netanyahou a été faite mercredi dernier, à la veille de la rencontre entre le président palestinien Mahmoud Abbas et le souverain pontife à Rome.

Jeudi dernier, Mahmoud Abbas a rencontré le chef de l’Eglise et a reçu en cadeau du Vatican un stylo. Il avait ensuite déclaré qu’il espérait l’utiliser “pour signer un accord de paix avec Israël”.

Netanyahou avait également manifesté son désir de rencontrer le pape notamment pour discuter de sa possible prochaine visite en Israël au printemps 2014.

Des responsables israéliens à Jérusalem ont affirmé que l’annonce de cette rencontre par le Bureau du Premier ministre a été faite mercredi dernier, sans qu’aucun rendez-vous avec le Vatican n’ait en réalité été fixé.

Le Vatican a été informé de l’arrivée de Netanyahou à Rome et a appris par les médias la nouvelle de sa “rencontre planifiée” avec le pape. Le Bureau du Premier ministre s’est efforcé de brouiller les pistes ces derniers jours afin d’éviter l’embarras et de faire en sorte que la réunion ait bien lieu.

Pour arriver à ses fins, le Bureau du Premier ministre aurait sollicité l’aide du conseiller israélien à la Sécurité Yaakov Amidror, qui a fait pression sur le directeur général du ministère des Affaires étrangères israélien Raphael Barak et sur l’ambassadeur d’Israël au Vatican Zion Evrony, sans obtenir de résultat.

Ce dimanche, le Vatican a officiellement informé l’ambassadeur israélien Zion Evrony que Netanyahou ne rencontrerait pas le pape.

Evrony a expliqué que le protocole du Vatican est complexe et qu’une demande d’entretien dans un délai d’une semaine ne peut pas être acceptée, et peut être considérée comme insultante.

Le Bureau du Premier ministre a affirmé dans un communiqué que “contrairement à ce qui a été dit, une rencontre était bien planifiée cette semaine entre le Premier ministre et le pape durant son séjour en Italie, mais elle a été repoussée en raison d’un problème de planning”.

Le président israélien Shimon Peres avait pour sa part rencontré le souverain pontife au printemps dernier et l’avait invité à se rendre sur les lieux saints du christianisme.

Cet incident intervient alors que le pape a fait part à son ami proche, le rabbin argentin Abraham Skorka, de son intention de se rendre en Israël et à Bethléem, en mars prochain.

Le pape François souhaiterait effectuer cette visite avant la fin du mandat de M. Peres, lauréat du Prix Nobel de la paix, en juillet 2014, selon l’AFP.

Ses deux prédécesseurs, Jean-Paul II et Benoît XVI se sont rendus en Israël et dans les Territoires en 2000 et 2009 respectivement.

21-10-2013/I 24 NEWS

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here