Le ministre turc des Affaires étrangères en Irak

0
10

Le ministre turc des Affaires étrangères Ahmet Davutoglu est arrivé dimanche à Bagdad pour une série d’entretiens destinés à donner un “nouveau départ” aux relations plutôt fraîches entre les deux voisins.Les relations entre Ankara et Bagdad, encore bonnes en 2011, se sont détériorées à cause des divergences sur la guerre en Syrie, des liens que la Turquie entretient avec la région autonome du Kurdistan irakien et d’échanges à distance tendus entre les deux Premiers ministres.

Mais un rapprochement progressif s’est dessiné ces dernières semaines, et selon Ankara, la visite de deux jours de M. Davutoglu, après celle de son homologue irakien Hoshyar Zebari en octobre à Ankara, est destinée à promouvoir un “nouveau départ”, tout en abordant la question des violences en Syrie.

Cette visite “marque la reprise de relations normales, et une fin des tensions”, a assuré le porte-parole du Premier ministre irakien Nouri al-Maliki, Ali al-Moussawi, avant l’arrivée de M. Davutoglu. “Nous espérons que les relations vont reprendre leur cours normal”.

“Les deux pays ont des intérêts, une histoire et des défis en commun”, a-t-il ajouté, toute en précisant que des “relations chaleureuses” ne signifiaient “pas un accord sur toutes les questions régionales”.

En tête de ces questions se trouve la Syrie: la Turquie soutient l’opposition alors que l’Irak se déclare neutre malgré des soupçons de soutien implicite au régime de Bachar el-Assad.

10-11-2013/AFP

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here