Le manuel d’éducation sexuelle des ultra-orthodoxes

0
34

Une sorte d’abécédaire « pour les Nuls » traduit en hébreu vise à enseigner aux Juifs ultra-orthodoxes d’Israël tout ce qui a pour sujet le sexe.

Un choix de thématique qui s’adresse à un public particulièrement muet sur ce brûlant sujet. Le livre, “Le Guide de l’intimité physique du jeune marié», a été publié en anglais il ya plus d’un an aux Etats-Unis.

La version en hébreu sera disponible en librairie dans le courant du mois de mai.

Destiné aux juifs ultra-orthodoxes d’Israël, cet ouvrage s’inscrit comme étant le premier du genre.

Un nombre record de jeunes filles religieuses surfent sur des sites à caractère sexuel.

Des recherches indiquent que le pourcentage de ces adolescentes visitant des sites pornographiques est plus élevé que celui des filles non-pratiquants au même âge; «Il semble que l’interdit a un rôle amplificateur»

Chez les ultras-orthodoxes, les rapports sexuels ne sont admis qu’après le mariage et les manifestations publiques ayant trait à la sexualité sont tabous.

Beaucoup de Juifs ultra-orthodoxes ne touchent pas les personnes du sexe opposé, à l’exception de leur conjoint et de leurs enfants.

Mais le sexe n’est pas considéré comme honteux et la procréation élevée au rang de “mitzvah”, ou commandement de Dieu.

Pour cette raison, les familles nombreuses sont monnaie courante dans les communautés ultra-orthodoxes.

Pourtant, pour beaucoup de jeunes mariés, les notions de romance et d’intimité restent des mystères.

Le co-auteur du livre, David S. Ribner explique que son ouvrage a pour objectif de fournir des informations utiles aux couples avant leur nuit de noces, étape au cours de laquelle les protagonistes sont amenés à faire face à des défis inconnus.

“Si vous n’avez jamais la moindre photo, si vous n’avez jamais évoqué le sujet, si vous n’avez jamais vu un quelconque film, ou eu une simple conversation avec parents ou amis, comment êtes-vous censé connaître les tenants de cette activité particulière? ” questionne Ribner, un sexologue américain née à Jérusalem et dont la clientèle est composée de Juifs ultra-orthodoxes.

A la différence des israéliens laïques, les juifs pratiquants ne connaissent que rarement une éducation sexuelle antérieure aux semaines qui vont précéder leur mariage.

Durant cette courte période, les futurs mariés seront conseillés séparément sur un ensemble de sujets aussi variés que la logistique du rapport sexuel, l’importance de la communication et des exigences religieuses concernant la chambre à coucher et autres rituels.

Ribner explique que ces conseils manquent parfois de cohérence et les couples ne reçoivent pas toute l’information dont ils auraient besoin pour profiter d’une vie sexuelle saine.

Son livre tente d’aborder, dans des termes clairs, le vif du sujet : du stade des préliminaires et des baisers à celui de l’acte final.

L’ouvrage est conçu en particulier à destination de jeunes adultes qui connaissent une transition entre une vie où le sexe est sujet tabou à une vie conjugale propre au mariage.

Il aborde les préoccupations principales comme les problèmes érectiles ou les rapports sexuels douloureux mais aussi les questions spécifiques à l’univers ultra-orthodoxe, avec par exemple la période mensuelle des femmes pendant laquelle l’homme n’est pas autorisé à toucher son épouse.

Le livre en lui-même n’a pas de photos, mais une enveloppe scellée attachée à la couverture contient de simples illustrations décrivant trois positions sexuelles et les organes génitaux.

Un avertissement sur l’enveloppe prévient le lecteur du caractère explicites des illustrations et garantit ainsi sa liberté de choix.

La version originale en anglais du livre a reçu des critiques positives, mais les ventes ont été réalisées principalement en ligne en raison de la réticence des librairies religieuses à distribuer un ouvrage aussi sensible.

L’éditeur, Gefen Publishing House annonce des ventes s’apprécier en milliers d’exemplaires.

Ribner ignore encore comment les librairies israéliennes et plus encore le public ultra-orthodoxe accueilleront le livre.

Les auteurs n’ont pas cherché à obtenir d’approbation rabbinique préférant viser un public aussi large que possible et ainsi ne pas limiter les enseignements aux disciples d’un rabbin ou d’un autre.

Jonathan Rosenblum, un critique juif ultra-orthodoxe de Jérusalem, estime que le livre ne se frayera pas de chemin dans les bibliothèques des communautés juives les plus strictes en Israël.

« Au sein des communautés les plus conservatrices, même un terme tel que la grossesse n’est pas utilisé : les enfants pourraient demander à leur mère comment elle est tombée enceinte”.

Les juifs ultra-orthodoxes considérés comme plus modernes pourraient cependant accepter un tel ouvrage.

Avner Myers / Israel Valley Article original

TAGS : Haredim Ultra-Orthodoxes Livre Edition Gefen Publishing

David S. Ribner Education Sexuelle

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here