Le journaliste français, Gilles Jacquier a été tué à Homs en Syrie

0
17

Le journaliste occidental tué mercredi à Homs, dans le centre de la Syrie, est Gilles Jacquier, grand reporter à France 2 et prix Albert-Londres en 2003, a indiqué la chaîne à l’AFP à Paris.

Selon un photographe de l’AFP qui se trouvait sur place, un obus est tombé sur un groupe de journalistes qui se trouvait en reportage dans cette ville, haut lieu de la contestation.

Gilles Jacquier était grand reporter à France 2 depuis 1999. Il a couvert la guerre en Irak, en Afghanistan, au Kosovo et en Israël. Il a réalisé de nombreux reportages pour Envoyé Spécial.

Il avait débuté à France 3 Lille en 1991, avant de passer à la rédaction nationale de France 3 en 1994.

Il avait obtenu le prix Albert-Londres en 2003 avec Bertrand Coq, également grand reporter à France 2, pour un reportage réalisé pendant la deuxième Intifada et l’opération Rempart menée par l’armée israélienne en avril 2002.

PARIS, 11 jan 2012 (AFP)

=================

Un journaliste français a été tué mercredi alors qu’il se trouvait en reportage à Homs, dans le centre de la Syrie, a indiqué un photographe de l’AFP qui se trouvait sur place.

Selon ce photographe, un obus est tombé sur un groupe de journalistes qui se trouvait en reportage dans cette ville, haut lieu de la contestation.

Il s’agit du premier journaliste occidental tué en Syrie depuis le début de la révolte contre le régime, le 15 mars.

Il y a également plusieurs blessés dans le groupe mais leur nombre n’a pu être précisé. L’un d’entre eux est un journaliste belge qui a été blessé à un oeil, a précisé le photographe de l’AFP.

Le ministère de l’information syrien a indiqué qu’il était au courant d’un incident impliquant des journalistes étrangers à Homs mais qu’il n’avait pas d’autres détails.

Homs est un des foyers de l’insurrection contre le régime du président syrien Bachar al-Assad. La répression de la contestation a fait, selon une estimation de l’ONU, plus de 5.000 morts.

Le groupe de journalistes se trouvait à Homs dans le cadre d’un voyage autorisé par le régime syrien qui limite les déplacements des médias étrangers en Syrie.

Selon l’Observatoire syrien des droits de l’Homme (OSDH), “des obus sont tombés entre les quartiers de Akrama et Al-Nouzha où se trouvait un groupe de journalistes. Un journaliste occidental a été tué ainsi que six Syriens. Il y a eu des blessés”.

L’OSDH a demandé l’ouverture d’une enquête indiquant qu’il ignorait l’origine de ces tirs, alors que les militants dans la ville ont accusé les autorités.

DAMAS, 11 jan 2012 (AFP)

1 COMMENT

  1. On ne peut qu’avoir de la compassion pour un homme qui meurt ,dont la vie est terminée, quel qu’il soit .

    Pourtant , ces journalistes ou reporters français du “service public ” de la T.V. française ne cessent pas de faire les zorros dans un monde agité et compliqué mettant leurs caméras ou leurs reportages au service de causes politiques plus que contestables .

    Les affaires du monde musulman sont très enchevêtrées . La démographie de cette aire de civilisation est telle que les dirigeants des pays arabo-musulmans , avec la meilleure volonté du monde (qu’ils n’ont certes pas , corrompus et dogmatiques comme ils le sont ) ne peuvent organiser les pays dont ils ont la charge , les mener au niveau de développement où nous Européens sommes parvenus .

    Alors toutes sortes de forces centrifuges agissent , en particulier , l’islamisme évincé ,mis à l’écart par les tenants du pouvoir politique

    Mais toujours en embuscade .

    Les journalistes occidentaux ne peuvent ignorer que le “printemps arabe “qui prend d’ailleurs des couleurs inquiétantes , n’est qu’un soubresaut, un de plus des velléités incessantes , renouvelées des groupes islamistes de prendre le pouvoir :Tunisie , Lybie ,Egypte qui viennent d’ailleurs à la suite de l’islamisme montant depuis 30 ans dans le monde (Iran, Turquie , Algérie , Maroc , Irak…).

    Et Assad , suivi en cela par les Alaouites et les Chrétiens syriens ne fait que se défendre contre l’assaut de la rue sunnite , islamiste (j’ai eu l’occasion de présenter largement mon analyse sur d’autres blogs de J.Forum ) appuyé par la Russie , la Chine ,le Brésil l’Inde et d’autres pays émergents

    Inquiets à juste titre par la montée de cet islam radical (qui assassine en Egypte , à Gaza ou au Nigéria ).

    Pourquoi ces journalistes français viennent ils jeter de l’huile sur le feu, inciter par la présence de leurs caméras , on l’a vu en Judée Samarie ,les populations à une révolution qui est un échec de partout .

    Cette entreprise de provocation est criminelle ;ainsi les nombreux morts en Lybie ou en Syrie .

    Et il faut que les journalistes et reporters fassent leur travail objectivement et cesser de mettre leur idéologie en avant .

    Voilà me semble t il la leçon utile que l’on peut tirer de la mort de ce reporter .

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here