Le dirigeant palestinien Mahmoud Abbas maintenant prêt à reprendre les pourparlers de paix

0
16

Président de l’Autorité palestinienne, Mahmoud Abbas a déclaré lundi 26 avril qu’il est prêt à revenir à des négociations avec Israël, Sans préconditions, si la session de la Ligue arabe du comité de suivi devant se tenir le 1er mai approuve cette proposition. «Faites-moi confiance, dit-il dans une interview exclusive avec Israël Channel 2 TV Ehud Yaari.

M. Abbas semble avoir changé de direction après 15 mois de blocage malgré les efforts des États-Unis pour relancer les pourparlers sur un prétexte ou un autre. Les États-Unis ont envoyé au Moyen-Orient, George Mitchell, qui est reparti le Vendredi 23 avril, mais a annoncé qu’il retournerait dans la région pour poursuivre sa mission mardi prochain, le 4 mai, soit trois jours après la réunion de la Ligue arabe.

En réponse à une question, M. Abbas a déclaré qu’il n’avait rien contre Binyamin Netanyahou et est prêt à lui parler. Il est le Leader israélien élu, a dit M. Abbas, et dispose d’une majorité parlementaire.

Il a souligné que certaines questions avaient été résolues et avaient été réglées dans les négociations avec les prédécesseurs de Netanyahu, Ehud Olmert et Tzipi Livni, alors ministre des Affaires étrangères.

L’une de ces questions été la sécurité dans les zones remises à l’Etat palestinien. Il avait été convenu que le personnel de l’OTAN sous Commandements des États-Unis serait déployée en Cisjordanie et le long de la Jourdain. Il a ajouté que les blocs de colonies et des transferts de territoire serait l’objet de négociations entre les Palestiniens et Israël. M. Abbas a également souligné qu’une solution pourrait être trouvée pour le problème des réfugiés palestiniens.

Interrogé sur l’engagement du Premier ministre palestinien Salam Fayad pour établir un État palestinien d’ici à 2011, M. Abbas a dit clairement: « Nous sommes contre des mesures unilatérales. »

En ce qui concerne l’avenir de la bande de Gaza, a-t-il déclaré, il y a eu de bons progrès dans la recherche d’une réconciliation entre son mouvement le Fatah et le Hamas.

Vendredi dernier, le leader palestinien parlant à son parti, le Fatah a rejeté l’appel du Président Barack Obama à « imposer une solution» pour le conflit du Moyen-Orient . Il a rejeté d’emblée une nouvelle proposition israélienne de frontières temporaires pour un État palestinien sur 60 pour cent de la Cisjordanie.

Dans l’intervalle, l’administration Obama a reçu d’Israël un engagement temporaire relatif sa demande de gel de la construction à Jérusalem-Est, en admettant que Israël serait libre de suspendre les Permis de construire et d’autres autorisations administratives pendant quatre semaines, ce qui donne une chance à Mitchell pour persuader M. Abbas à reprendre les négociations directes avec Israel sous les auspices des Etats-Unis.

1 COMMENT

  1. Pourquoi que les palestiniens construisent à tout va sur leur propre territoire,et dés qu’Israel construit

    sur ses propres terres c’est la révolution au USA et en Europe et d’arréter les constructions pour etre

    agréable aux palestiniens et de les voirs demander toujours autant , pensez-vous qu’un jour en pourra faire

    se que l’on veut sans donner d’explication à qui que se soit ;

    mais que l’on nous dise ou passe tout cet argent qu’ils reçoivent,et dans quelle poche cet argent

    tombe ,pendant que le peuple a faim et qu’ils envoient leurs enfants se faire sauter pour quelques dollar

    pour nourrire le reste de la famille et les faire passer pour des martyres,c’est bien se que Sadam Hussein

    faisait………………

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here