Le chef du Pentagone à Bahreïn pour rassurer ses alliés du Golfe sur l’Iran

0
9

Le chef du Pentagone Chuck Hagel était à Bahreïn vendredi afin d’assurer aux pays du Golfe, alliés des Américains, que l’armée américaine resterait présente en force dans la zone, malgré un accord avec l’Iran sur son programme nucléaire. Le secrétaire américain à la Défense, arrivé tard jeudi, doit s’adresser à des dirigeants du Golfe lors du “Dialogue de Manama”, un forum annuel sur la sécurité régionale, pour leur dire que Washington reste un partenaire fiable et ne projette pas de réduire son déploiement militaire ni ses ventes d’armes aux monarchies arabes du Golfe, ont indiqué des responsables américains.

“C’est une période plutôt tendue pour la région. Il y a beaucoup de questions sur la stratégie américaine, notamment au sujet des suites de l’accord intérimaire avec l’Iran” a déclaré un haut responsable américain aux journalistes accompagnant M. Hagel.

Lors de rencontres privées et dans un discours prévu samedi, M. Hagel va tenter de “rassurer nos partenaires ici que rien n’a changé dans notre positionnement en terme de défense après (…) la signature” de l’accord, a-t-il ajouté, sous couvert de l’anonymat.

L’Iran et les grandes puissances, dont les Etats-Unis, ont conclu le 24 novembre à Genève un accord qui limite pour six mois les activités nucléaires iraniennes en échange d’une levée partielle des sanctions économiques internationales.

Cet accord, ainsi que la réticence de Washington à intervenir contre le régime syrien soutenu par Téhéran, ont déclenché l’inquiétude des monarchies sunnites du Golfe, qui considèrent l’Iran chiite comme une menace sérieuse pour leur sécurité.

“C’est l’occasion idéale pour le secrétaire Hagel (…) d’avoir un dialogue solide (…) avec nos partenaires du Golfe pour dire clairement que les Etats-unis ne vacillent pas dans leurs engagements (…) qui n’ont jamais été aussi forts”, a indiqué un autre responsable de la défense américaine, lui aussi sous couvert d’anonymat.

Lors de sa visite, qui comprend une étape au Qatar, M. Hagel doit également aller voir les troupes américaines, et rencontrer la famille régnante de Bahreïn, ainsi que le vice-ministre saoudien de la Défense et les ministres des Affaires étrangères d’Egypte et des Emirats arabes unis, selon des responsables.

M. Hagel est le premier responsable américain de la Défense à se rendre en plus de deux ans à Bahreïn, qui abrite le commandement de la stratégique Ve flotte américaine. Washington a en effet exprimé à maintes reprises ses inquiétudes sur la façon dont la monarchie sunnite réprime les manifestations menées par la majorité chiite du pays.

06-12-2013/AFP

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here