Le centenaire de la Wizo à Johannesburg (Vidéo)

0
27

Malgré la domination des hommes dans les organisations sionistes sud-africaines, ne souhaitant pas voir les branches de l’Organisation Internationale des Femmes Sionistes dans le pays, les femmes ont persévéré. Cette année, la WIZO Johannesburg célèbre un siècle de soins et de soutien aux femmes et aux enfants dans le besoin en Israël.

Pour fêter son centenaire, la branche WIZO de Johannesburg a organisé un cocktail coloré et festif, ainsi qu’un spectacle de théâtre. Les invités sont venus célébrer le dévouement des membres de la WIZO Johannesburg.
.
Nava Gonen, Présidente de la WIZO Johannesburg:

“Tout ce qui est traité ici se rapporte à la femme, elle est le point culminant de cette association. Je les remercie aujourd’hui, en hébreu: “Kol Hakavod”.

Fondée en 1913, la WIZO Johannesburg, est plus ancienne que l’État d’Israël lui-même. Depuis le début, les travaux de la WIZO Johannesburg visaient à venir en aide aux femmes et aux enfants d’Israël dans la souffrance. Mais un siècle plus tard, l’attitude envers le sionisme a changé et les besoins sociaux en Afrique du Sud sont énormes.

Yvonne Jawitz, Présidente sortante, WIZO, Afrique du Sud:

“Nous continuons de changer nos objectifs en fonction des besoins là-bas. Des jeunes gens se posent la question: qu’en est-il des droits des femmes? Il y a beaucoup à faire, mais les droits des femmes en Israël ne sont pas une priorité. C’est un pays du Moyen-Orient, alors nous répondons que nous avons des installations pour les femmes victimes de violence, qu’elle soit conjugale ou autre, des femmes blessées physiquement, ayant subi des abus, ce genre de chose. Ensuite, les jeunes sont intéressés. Nous ne pouvons ignorer les difficultés et les énormes trous dans lesquels les gens tombent dans ce pays. Ainsi, un pourcentage de l’argent que nous récoltons, à savoir des sommes assez importantes, sert des causes dans ce pays.”

Michael Freeman, Vice Ambassadeur Israélien:

“Israël a beaucoup à apprendre de l’Afrique du Sud. Et j’ai la conviction que nous avons également beaucoup à apporter à l’Afrique du Sud. Je pense que le dialogue et la conversation entre Israël et l’Afrique du Sud sera un dialogue constructif et productif. WIZO a un rôle crucial à jouer à cet égard.”

Après une courte présentation sur l’histoire de la branche, les invités peuvent s’asseoir et profiter des chants et des talents d’acteurs locaux. Et même si les temps ont changé, maintenant, comme dans le passé et dans l’avenir, rien ne serait possible sans une armée de travailleurs.

Zee Bergman, Bénévole de la WIZO Johannesburg:

“Je voulais mettre mon énergie et mon travail dans quelque chose que j’aime vraiment. Je suis devenue une bénévole très active. J’aime vraiment ce que je fais. Et j’ai l’amour, l’amour d’Israël, au fond de moi.”

Dina Diamond, Bénévole de la WIZO Johannesburg:

“Je fais du bénévolat pour la WIZO parce que je pense que c’est une cause très importante. Le travail qu’ils font est incroyable. L’aide dont bénéficient les gens est fantastique et phénoménale. Et si une organisation comme la WIZO n’existait pas, je ne sais pas qui leur donnerait cette aide.”

Andrea Wainer, Bénévole de la WIZO Johannesburg:

“La WIZO est dans mon sang. Ma mère était très impliquée, et j’ai voulu faire de même. Être en contact avec Israël, avec le peuple juif et faire ma part pour aider.”

À la fin d’une soirée colorée et ludique, il est maintenant temps pour les dames de la WIZO Johannesburg de commencer un nouveau siècle de soutien pour le peuple d’Israël.

Marize de Klerk, JN1, Johannesburg

JN1 Article original

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here