Le Quai d’Orsay ne sait pas où se trouve Jérusalem !

0
69

Faut-il en rire, en pleurer, ou rester indifférent à la bêtise du Quai d’Orsay. Toujours est-il que ce ministère devrait renvoyer ses cadres dans des écoles “normales”, et non à celles du Hamas, ou du Fatah.Ils apprendront ainsi sur Jérusalem que

Les premiers souverains

En l’an -1000 (avant notre ère) David conquiert Jérusalem et la forteresse de Sion. Elle devient “IR DAVID”, la cité de David et capitale d’Israël

En l’an -967-928 Règne du roi Salomon.

En l’an -960 Salomon bâtit le Premier Temple.

Le royaume de Juda.

En l’an -922 Scission du royaume d’Israël. Désormais Jérusalem est la capitale du royaume de Juda.

En l’an -701 Échec de la tentative de conquête de Jérusalem par San’hériv, roi d’Assyrie, à l’époque du roi Ezéchias.

En l’an -597 Campagne de Nabuchodonosor contre le royaume de Juda et exil de Joachin, roi de Juda.

L’exil de Babylone.

En l’an -586 Jérusalem est conquise, le Temple détruit par les troupes de Nabuchodonosor, roi de Babylone.

En l’an -538 Le retour de Sion

En l’an -536 Après l’édit de Cyrus, Zorobabel et d’autres Juifs exilés à Babylone reviennent à Jérusalem.

En l’an -516 Le Second Temple est inauguré en grande pompe à Jérusalem

En l’an –458 Immigration en Judée. Ezra à Jérusalem

En l’an -445 Néhémie à Jérusalem. Reconstruction du mur d’enceinte de la ville.

La domination grecque

En l’an -332 Alexandre le Grand conquiert l’Égypte.

En l’an -312 Jérusalem est attribuée au roi d’Égypte Ptolémée 1er

En l’an -198 Antiochus III de la dynastie séleucide conquiert Jérusalem et encourage l’hellénisation à outrance.

En l’an -167 Antiochus IV profane le Temple. La révolte des Maccabées enflamme le pays.

En l’an -165 Juda Maccabée délivre Jérusalem et purifie le Temple.

En l’an -164 Inauguration du Temple restauré.

En l’an -164 -163 Royaume juif asmonéen.

Le pouvoir romain

En l’an -63 Lutte entre Hyrcan II et Aristobule II, tous deux de la dynastie asmonéenne. Conquête de Jérusalem par les légions de Pompée. Jérusalem devient un protectorat romain.

En l’an -37 -4 Règne du roi Hérode. Le Second Temple est agrandi et embelli.

De -4 à 66 Pouvoir romain direct. La ville est administrée par des procurateurs de la dynastie d’Hérode.

En l’an 33 “Crucifixion de Jésus”. Fondation du christianisme par les Apôtres .

En l’an 66 à 70 Guerre des Juifs contres les Romains. Siège de la ville par l’armée de Titus. Massacres et déportations massives. Le Deuxième Temple est détruit.

En l’an 132 à 135 Révolte de Bar-Kokhba. Il gouverne Jérusalem pendant 3 ans. Échec du soulèvement et répression. Hadrien fonde Aelia Capitolina sur les ruines de Jérusalem. Le séjour des Juifs y est interdit.
Période byzantine

En l’an 326 Visite de la reine Hélène et de l’Empereur Constantin à Jérusalem. Pouvoir chrétien à Jérusalem.

En l’an 361 à 363 Julien l’Apostat permet aux Juifs la reconstruction du Temple .

Première conquête arabe

En l’an 638 Jérusalem est conquise par les musulmans. Fin du 7ème et 8ème siècle : Les Juifs sont de nouveau autorisés à demeurer à Jérusalem.

En l’an 750 Les Abbassides, dynastie de califes arabes, remplace en Orient les omeyyades. Fondation d’une nouvelle capitale : Bagdad.

En l’an 969 La dynastie fatimide d’Égypte conquiert Jérusalem : essor du judaïsme égyptien.

La domination des croisés

En l’an 1099 Jérusalem est conquise par les croisés. Massacre de la population juive. Les Juifs sont interdits de séjour.

En l’an 1187 Saladin reprend Jérusalem aux croisé. Les Juifs peuvent y revenir.

La domination des Mamelouks

En l’an 1229 à 1244 Les croisés réoccupent Jérusalem. Les Juifs sont interdits de séjour.

En l’an 1260 Les Mongols prennent Jérusalem, massacrent une partie de la population, chassent l’autre. Les Mamelouks battent les envahisseurs mongols (dans la vallée de Jezréel).

En l’an 1267 Nahmanide (le Ramban) arrive d’Espagne et redonne vie à la communauté juive de la ville. Il fonde une synagogue qui existe toujours.
La conquête ottomane

En l’an 1516 Selim I, sultan des Turcs ottomans, conquiert la ville. Il encourage la venue des réfugiés juifs expulsés d’Espagne et du Portugal.

En l’an 1520 à 1566 Règne de Soliman 1er le Magnifique. Période de prospérité.

En l’an 1537 à 1541 Soliman le Magnifique fait rebâtir la muraille actuelle de Jérusalem .

En l’an 1622 Rabbi Horowitz (Hashla Hakadosh), un cabaliste venu de Bohême, fonde la communauté juive ashkénaze de Jérusalem.

En l’an 1700 Arrivée à Jérusalem de rabbi Yéhouda Hahassid. Il tente d’édifier un synagogue.

En l’an 1742 Rabbi Haïm Ben Atar venu du Maroc par Livourne s’installe à Jérusalem. Il y fonde une yéchiva.

En l’an 1812 Arrivée des ‘Hassidim disciples du Baal-Chem-Tov ainsi que des Mitnagdim disciples du Gaon de Vilna.

En l’an 1832 Ibrahim Pacha, maître de l’Égypte, conquiert la Palestine occupée par les Turcs. Il favorise l’essor de la ville et se montre bienveillant vis-à-vis des juifs.

En l’an 1841 Jérusalem redevient turque. Des Juifs d’Afrique du Nord viennent également s’établir dans la ville.

En l’an 1860 Début de la construction de “Mishkenot Shaananim”, le premier quartier juif en dehors de la Vieille Ville.

En l’an 1898 L’empereur d’Allemagne, Guillaume II, se rend à Jérusalem. Visite mémorable dans ce qui était alors une bourgade délaissée de l’immense empire ottoman. Il y rencontre Théodor Herzl.

1914 1918 Première guerre mondiale. La population juive souffre de la faim et de privations faisant de nombreuses victimes.5
La mandat britannique

En l’an 1917 Le général Allenby entre à Jérusalem.

En l’an 1920 Premières émeutes arabes à Jérusalem.

En l’an 1925 Inauguration solennelle de l’Université Hébraïque de Jérusalem .

1929 1930 Vagues d’émeutes arabes à Ramât Rahel, Motza, Hébron . Les rescapés du massacre de Hébron sont évacués à Jérusalem.

En l’an 1937 A la suite de ces émeutes, la commission Peel propose un plan de partition de la Palestine .

En l’an 1946 Explosion de l’hôtel King David, siège de l’état-major britannique.

29 nov 1947 L’Assemblée générale de l’ONU vote le plan de partage de la Palestine. Des émeutes éclatent à Jérusalem. Début de la guerre d’Indépendance.

L’État d’Israël

15 mai 1948 Fin du mandat britannique en Eretz Israël. David Ben-Gurion proclame la fondation de l’État d’Israël. Cinq armées arabes attaquent le nouvel État d’Israël.

28 mai 1948 Le quartier juif de la Vieille Ville est conquis par la légion jordanienne.

13 dec 1949 Jérusalem proclamée capitale de l’État d’Israël.

1948 1967 Jérusalem est divisée entre Israël et la Jordanie. Le Kotel n’est pas accessible aux Juifs

Juin 1967 Guerre des Six Jours . Reconquête de la Vieille Ville par l’armée israélienne et réunification de la ville. Après 19 ans d’occupation jordanienne, Jérusalem redevient une ville libre pour toutes les religions.

1987 1992 Première Intifada .

Sept 2000 Début de la seconde Intifada.

Et depuis l’origine des temps à ce jour, nul état palestinien n’a existé, et à ce titre Jérusalem n’a jamais pu appartenir à un état qui n’a jamais existé, sauf à celui d’Israël qui depuis son origine en a fait sa capitale aujourd’hui unifiée et indivisible.

Dans ces conditions, nous pouvons nous étonner que Jérusalem, ne figure pas parmi les villes de l’État d’Israël sur le site du Quai d’Orsay, comme le montre la capture d’écran ci-dessous.

Tandis qu’elle figure parmi les villes d’un état “Jérusalem – territoires palestiniens” comme le montre l’autre capture d’écran ci-dessous.

A ces diplomates qui ne connaissent ni l’histoire, ni la géographie, nous offrons donc une carte de l’État d’Israël. Ils sauront ainsi que Jérusalem est au cœur d’Israël, comme elle est dans le cœur des juifs du monde entier.

JForum.fr

1 COMMENT

  1. ” Le Quai d’Orsay ne sait pas où se trouve Jérusalem ! ”

    Qu’ils retournent à l’école et qu’ils apprennent l’Histoire du Peuple Juif . Quant à Lalou , allez vous reposer , vous êtes fatiguée .

  2. {{Vive les Tuns. l’Ariana a été détruite par les barbares ! Mais, heureusement il y a des tuns (arabes) qui sont censés et intelligents qu’il faut soutenir:}}

    Tunisiens, ne trahissez pas les nobles idéaux de votre révolution !

    Point de vue | | 18.01.12 | 14h08 • Mis à jour le 18.01.12 | 14h18

    par Hélé Béji, écrivaine.

    (Le titre de l’article est celui du journal. Le titre initial de
    l’auteur était : « Nous sommes tous des Juifs tunisiens »
    Tunisiens, vous vous êtes levés contre la tyrannie et l’injustice avec
    des cœurs vrais, vous étiez les Justes. Vous avez éclairé le monde de
    la flamme de votre dignité, vous étiez l’humanité. Vous avez fait
    retentir vos rues d’une clameur généreuse, vous étiez la fraternité.
    Vous avez ranimé le sens valeureux du prochain, vous étiez la bonté.
    Vous avez conquis l’estime de tous par votre panache, vous étiez la
    fierté. Vous avez souri par millions à vos visages divers, vous étiez
    la tolérance.
    Le 5 janvier, à l’aéroport de Tunis-Carthage, vous n’avez été ni
    justes, ni fraternels, ni dignes, ni grands, ni bons, ni humains. En
    martelant de vos poings levés “Mort aux juifs !”, pis encore “Tuer les
    juifs est un devoir !”, vous avez offert le spectacle d’une phalange
    démente qui nous plonge dans la stupeur et l’affliction. Non seulement
    vous avez failli à votre œuvre, mais vous avez outragé la cause
    palestinienne, en l’accablant de slogans aussi funestes que ceux de
    ses ennemis. Vous avez trahi le message de votre foi.
    Quoi ? En l’espace de quelques mois à peine ? Votre nature pacifique
    est devenue fanatique ? En quelques mois vous avez changé de caractère
    ? Dans le monde des sentiments, ce sont quelques secondes. En quelques
    secondes, la morsure contagieuse de la méchanceté humaine vous a
    gagnés, la basse grégarité des pulsions racistes. Soudain, vos visages
    affables ont pris un aspect lugubre. Vos yeux clairs se sont tendus de
    noir. Vous êtes peu nombreux
    Une infime minorité, me dit-on ? Peut-être, mais je ne veux pas le
    savoir, je m’en fiche. Vous avez rendu possible l’insoutenable, par la
    seule idée du meurtre collectif des juifs de Tunis. Cela suffit à nous
    avilir tous. Vous avez commencé à distiller un poison funèbre dans
    l’âme crédule d’un peuple débonnaire et bienveillant.
    Je ne vous reconnais pas, Tunisiens, je ne vous reconnais plus. Vous
    avez glacé dans mes veines l’admiration que vous aviez fait naître,
    vous m’avez ôté le goût du pays natal, vous m’avez rendu indifférente
    à sa lumière, vous m’avez gâché l’image de votre héroïsme, vous avez
    éteint dans mon cœur la musique de la patrie. Etes-vous les mêmes,
    Tunisiens ? Etes-vous ceux-là qui criaient en chœur :”Musulmans,
    juifs, chrétiens, nous sommes tous tunisiens” ?
    Entre cette troupe joyeuse et l’autre, quelle ressemblance ? Qui
    êtes-vous, des humanistes ou des intégristes ? Lequel de ces portraits
    est le plus vrai ? Lequel des deux va l’emporter ? Vous avez fait la
    première révolution romantique du XXIe siècle, avec cet art inimitable
    de déjouer la violence par des moyens espiègles et tolérants, vous
    n’êtes pas tunisiens pour rien. Et maintenant vous voilà en train de
    glorifier la violence par des besognes obscures dont vous avez connu
    les tourments.
    Victimes victorieuses
    Vous avez fait tomber un régime, guidés par une inspiration plus haute
    que l’ethnie, que l’identité, que la religion, que la tribu. Vous vous
    étiez placés au-dessus du chauvinisme et des préjugés. Votre liberté
    s’était délivrée de l’identité. Ou plutôt, c’était ça votre identité,
    s’affranchir des derniers vestiges de la décolonisation. Vous n’avez
    pas fait votre révolution contre la culture occidentale, contre
    l’impérialisme, contre le sionisme, contre les infidèles, contre les
    juifs. Non. Vous vous êtes révoltés contre vous-mêmes.
    Et maintenant que faites-vous ? Derrière le mur de la peur que vous
    avez brisé, vous dressez des sentinelles féroces, qui scandent des
    appels odieux. N’êtes-vous entrés dans le règne de la dignité que pour
    vous en rendre aussitôt indignes ? N’avez-vous embrassé l’égalité que
    pour mieux l’étouffer ? Avez-vous gravi les marches de la liberté pour
    la traquer sous les colonnes d’une meute ? Le despotisme, concentré en
    un seul, a quitté la tête du corps politique pour parcourir les nerfs
    de tout l’organisme, en lui imprimant des secousses effrayantes. Le
    mal était circonscrit, aujourd’hui, il court dans les ramifications de
    notre être, il est de la responsabilité de tous.
    De deux choses l’une. Ou bien vous donnez à vos minorités un droit
    aussi sacré que le vôtre, et vous vous interdisez de leur infliger le
    sort de ces proscrits que vous étiez. Vous montrez alors que vos rêves
    n’ont pas porté en vain les espoirs de ceux qui, dans le monde, ont
    reconnu en vous leur conscience. Ou bien votre raison s’abandonne aux
    idolâtries du racisme, du sexisme et de la xénophobie, et vous ruinez
    votre morale sous les égarements les plus frustes de la société, dans
    une cacophonie primitive.
    Je sais que les victimes victorieuses peuvent un jour passer du côté
    des bourreaux.
    “”C’est ce qu’on reproche aux Israéliens””!!!!!!!.Mais vous, ne
    vous laissez pas aveugler par la rage de revanche historique. Soyez à
    la hauteur des Lumières de votre révolution. N’endossez pas la peau de
    coupables en chasse d’innocents à avilir et à persécuter. Ne conduisez
    pas la révolution à l’envers, ni vos minorités en enfer. Vous qui avez
    connu la police, ne soyez pas ces commissaires du Ciel armés des
    sabres de l’inquisition et du châtiment pour épouvanter vos frères.
    Les journalistes, les universitaires, les femmes, les francophones,
    les juifs…, ça fait beaucoup de monde que vous prenez à partie, que
    vous dénoncez, agressez, frappez, molestez. Ça fait trop.
    Rappelez-vous qu’il a suffi qu’un seul paria ambulant périsse pour que
    tous les Tunisiens renaissent. Maintenant il suffit qu’un seul juif
    tunisien soit insulté pour que nous en supportions tous l’injure, sans
    exception. L’offense est collective, la réponse est unanime : “Nous
    sommes tous des juifs tunisiens.”
    Hélé Béji est aussi l’auteure de “Nous, décolonisés” (Arléa, 2008) et
    d'”Islam Pride : derrière le voile” (Gallimard, 2011).
    Article paru dans l’édition du 19.01.12

    Il faut faire des réserves sur l’allusion aux victimes qui deviennent des bourreaux c’est de la propagande destinée à l’intérieur. Et puis c’est tellement ressassé que cela devient plus du tout crédible. Shavoua Tov à tous, juifs et amis des juifs

  3. Juive et non sioniste, personne ne vous demande de l’être, vous êtes gavée par les Médias tendancieuses qui assimilent les sionistes à des racistes, la désinformation est en plein essor, soit par soif de pétrole soit par antisémitisme (pardon c’est remplacé par anti-sioniste), l’histoire juive est parsemée de gens comme vous qui pensent qu’il faut s’écraser pour plaire à ses ennemis au lieu de les combattre, tu t’es exclue de la communauté, surtout ne viens pas te plaindre quand tu seras en difficulté à cause de ton origine.
    Le Sionisme est enfin quand le Juif dit cela suffit comme ça, je rends coup pour coup

  4. Reponse a Lalou

    Cher Monsieur, je doute que vous etes juif mais je veux bien le croire.
    Vous avez un tres gros probleme:
    Ce que vous devriez faire est d’apprendre votre histoire, votre Torah, relever la tete au lieu d’avaler les mensonges ANTISEMITES perpetres contre Israel. Ces MENSONGES , vous les repetez sans verifier les faits. Sinon, je vous conseille poliment et avec respect de la fermer.

    ETRE JUIF, C’EST ETRE SIONISTE, C’EST ECRIT CLAIREMENT DANS NOTRE TORAH

  5. Loutchia Salut, j’apprecie enormement vos commentaires ils, sont tellement Moi Même, que l’idée m’a envahit l’esprit de vous intervieuwer en différé sur Radio Shalom Montreal……..oui nous somme une radio independante Juive a MONTREAL, l’unique, et vos commentaires seront les bienvenus voila donc http://www.radiao-shalom.ca et donne-nous vos coordonnées, afin que l’on puisse faire une emission ensemble Merci…..je suis Guy (Guido) Haddad (Tunisien Juif de l’Ariana banlieue de Tunis).MERCI …..

  6. Et en la bêtise de “AliLalou” : Bonne lecture!

    Séquences de l’antisémitisme-antisionisme 1/3
    Posted on February 7, 2012 by Olivier YPSILANTIS

    ‘‘On ne construira pas le bien vivre ensemble en Europe sur la délégitimation de la noble idée du Sionisme et l’exigence faite aux Juifs de renier leur droit imprescriptible à disposer, eux aussi, d’un État. Mais on aura certainement contribué à construire le bien vivre ensemble quand, partout, de l’est à l’ouest et du nord au sud de notre espace européen, les synagogues et les écoles juives n’auront enfin plus besoin de cette protection policière qui, depuis que j’ai ouvert les yeux sur le monde, défigure leurs abords et marginalise ceux qui y prient ou y étudient.” Joël Rubinfeld

    Il n’y a pas d’antisémitisme d’État en France. On peut toutefois noter que les médias y exercent une censure plus ou moins appuyée. Les émissions jugées trop en faveur d’Israël ne sont pas les bienvenues, je fais usage de l’euphémisme. Certes, les émissions et les compte-rendus de publications sur la Shoah sont nombreux, la victime juive est honorée ; mais le Juif bien vivant — l’Israélien — est poussé de côté lorsqu’il n’est pas tout bonnement dénoncé sur un mode tantôt explicite tantôt implicite. Les victimes palestiniennes ont maintenant droit à la compassion concédée aux victimes de la Shoah, ce qui permet un discret transfert de culpabilité. Ni vu ni connu !

    Il n’est jamais question, ou si discrètement, des victimes juives du terrorisme palestinien, qu’elles soient déchiquetées par des explosifs ou poignardées, comme la famille Fogel, en mars 2011. Les médias français (pour ne citer qu’eux) ont abondamment fait usage du mot colon, laissant ainsi entendre que les assassinés n’avaient que ce qu’ils méritaient ou, tout au moins, qu’il fallait comprendre les assassins…

    Israël est volontiers regardé comme une parenthèse dans l’Histoire, une erreur historique, une parenthèse qu’il s’agit de refermer au plus vite, une erreur qu’il s’agit de réparer au plus vite. Les médias se gardent de placer en perspective le conflit israélo-palestinien, d’expliquer ce qu’est le sionisme et d’en exposer l’histoire si riche. Ainsi le mot ‘‘sionisme’’ et ses dérivés sont-ils devenus pour beaucoup des injures. Ni plus ni moins !

    Parmi les productions emblématiques de l’antisémitisme-antisionisme, on évoque généralement ‟Mein Kampf’’ ou les ‘‘Protocoles des Sages de Sion’’. On oublie trop souvent l’ouvrage de Roger Garaudy, ‟Les mythes fondateurs de la politique israélienne’’, traduit en arabe et très publié dans les pays du Moyen-Orient. Ce livre a joué et joue encore un rôle non négligeable dans la propagation de l’antisémitisme et du négationnisme dans cette région du monde. Roger Garaudy, ce puissant 4×4, catholique converti au protestantisme avant de rejoindre l’ouma, est toutefois resté fidèle à sa foi communiste. J’ai vécu plusieurs années à Cordoue qui, il y a peu, était la seule capitale de province avec une municipalité communiste (IU). Je me suis d’ailleurs promis d’écrire un article sur l’importance du communiste pro-musulman Roger Garaudy dans cette ville qui fut capitale d’un califat et de l’utilisation à des fins de propagande d’un passé rose bonbon parfumé au jasmin.

    En France, l’antisémitisme — le nouvel antisémitisme — est peu cohérent, ce qui permet aux médias de le distiller. On est antifasciste… et antisioniste. L’extrême-gauche et l’extrême-droite se rejoignent lorsqu’il est question d’Israël. Elles s’accouplent et dans toutes des positions. Les arguments de l’extrême-gauche au sujet d’Israël sont décourageants : elle s’indigne au nom de l’anti-racisme, de l’anti-nationalisme et j’en passe. La solitude des Juifs est grande ; mais sitôt qu’ils en font part, on les accuse de ‘‘communautarisme’’, une accusation grave — l’air de rien — dans un pays où l’esprit républicain est chatouilleux, où le Juif est tout en tant qu’individu mais rien en tant que nation — que peuple. On craint d’importer le conflit israélo-palestinien dans notre bonne France. Soit ! Mais, à ce que je sache, il est déjà importé, et plus par le manque de courage des autorités nationales que par la communauté juive elle-même qui, jusqu’à présent, n’a jamais agressé un seul musulman.

    Dans sa contribution au colloque “Le sionisme face à ses détracteurs”, Alain Finkielkraut que d’aucuns traitent de ‘’néo-réactionnaire’’ (à ce propos, le mot ‘‘réactionnaire’’ devrait être chargé d’une énergie positive, le réactionnaire est tout simplement celui qui réagit) a évoqué le caractère ‘‘épuisant’’ de toute discussion ayant trait à l’antisémitisme — un puits véritablement sans fond. Cette fatigue est en partie due au caractère volontiers ingénu de l’antisionisme, de ‘‘l’enthousiasme de l’innocence” qu’il véhicule, un enthousiasme qui fait le lit de la haine.

    En 2000, Dyab Abou Jahjah fondait à Anvers l’Arab European League (AEL) dans le but de “promouvoir et défendre les intérêts des communautés immigrées arabes et islamiques en Europe, et d’établir avec les autres une interaction positive basée sur le respect mutuel et la tolérance”. Belle déclaration de principe derrière laquelle se tient un mouvement influencé par le panarabisme qui a organisé les manifestations les plus antisionistes et antisémites qu’ait connu la Belgique depuis le début de la seconde Intifada. Le site de l’AEL véhicule les pires poncifs sur les Juifs et Israël : Israël y est accusé d’apartheid, de génocide et de nettoyage ethnique. Dyab Abou Jahjah milite à Anvers car “Anvers est le bastion du sionisme, et c’est pourquoi cette ville doit devenir la Mecque de l’action pro-palestinienne”. Il y a beaucoup de drôles d’oiseaux en Belgique. Outre ce dernier, citons le fondateur, à Bruxelles, du Centre islamique belge (CIB), Bassam Abou Ata Ayachi. Le site Internet lié au CIB prône la haine du Juif et d’Israël ; on y trouve notamment ce jeu de mot vaseux, Israheil. Citons aussi Jean-François Bastin qui rejoignit le CIB en 1997. Converti à l’Islam depuis 1972, il avait ajouté à son nom : Abdullah Abu Abdulaziz. En 2003, il utilisa la plateforme du CIB pour lancer un parti islamiste, le Parti Citoyenneté Prospérité (PCP). Citons encore Pierre Galand, président de l’Association belgo-palestinienne (ABP) et de diverses ONG. Trop court en voix mais coopté par les instances socialistes aux élections législatives de 2003, il put siéger au Sénat. L’un de ses premiers actes politiques — grandiose ! — fut d’étiqueter dans un supermarché, sur des agrumes en provenance d’Israël : STOP – Fruits de l’occupation. En octobre 2001, Pierre Galand avait déclaré : ‟Je suis fils de terroriste. C’est sous ce mandat-là que mon père a été arrêté pendant la guerre par les nazis. Que veut dire terroriste quand on parle du peuple palestinien qui se bat contre une occupation ?” On sait que la rhétorique anti-israélienne aime comparer l’État juif — pardon Monsieur Juppé, je sais que vous n’aimez pas cette désignation ! — aux nazis. Quelques jours après l’assassinat de Rehavam Zeevi (le fondateur du Parti Moledet, abattu alors qu’il venait de démissionner de son poste de ministre du Tourisme du gouvernement Ariel Sharon), Pierre Galand rassembla quelque six cents personnes pour une manifestation anti-israélienne au cours de laquelle un invité, Michel Warschawski, rendit hommage au FPLP pour avoir débarrassé le monde de ‟ce pourri de Zeevi”. Et me faudrait-il évoquer le site Internet Indymedia, acteur online alter-mondialiste où la porosité entre l’antisémitisme et l’antisionisme est mise en évidence sur fond de négationnisme ? Pouah !

    En novembre 2002, David Berman, enseignant à l’Athénée royal Marcel Tricot de Bruxelles, se fit insulter par quelques-uns de ses élèves de confession musulmane : ‘‘Toi et les tiens tuez nos frères palestiniens. Hitler n’a pas tué assez de Juifs. On te fera la peau…’’ David Berman avait pourtant donné des gages de ‟bonne conduite’’ en tant que membre de l’Union des Progressistes Juifs de Belgique. Je rappelle qu’entre autres ‟bonnes” actions, cette association rendait des visites de courtoisie à Yasser Arafat et qualifiait Ariel Sharon de ‘‘criminel de guerre’’. Beurk !

    On supporte le Juif lorsqu’il est faible, lorsqu’il se montre discret et qu’à l’occasion il donne des gages d’antisionisme. Lorsqu’il se montre discret, ai-je écrit… Mais on lui reprochera alors sa discrétion. Le Juif discret ne manœuvrerait-il pas ? Le Juif fort — l’Israélien — perturbe l’économie mentale de nombre de non-Juifs… et même de quelques Juifs qui servent à l’occasion de Juifs alibi aux antisémites-antisionistes non-juifs. Avant 1967, l’État juif — une fois encore, je vous demande pardon Monsieur Juppé, j’ai appris que cette désignation vous dérangeait — bénéficiait d’une certaine sympathie. Après la victoire israélienne contre sept armées arabes, changement de ton. Le Juif fort, victorieux, commença à sérieusement perturber les mécanismes mentaux de nombre de braves citoyens, à commencer par la gauche pantouflarde, style ‟Touche pas à mon pote”, succédané de ‟L’Internationale sera le genre humain.” Yasser Arafat devint l’une des figures de proue de la Révolution qui, cette même année, venait de perdre le Che. Bref, petit à petit, et par l’entremise d’idéologues, les opinions publiques en vinrent à considérer qu’Israël était un danger pour le monde entier et perturbait le quotidien du citoyen.

    Observez donc la manière dont est annoncé le conflit à venir avec l’Iran ! Si les États-Unis et leurs alliés interviennent militairement, ce sera pour empêcher Israël de commettre l’irréparable (!?) Elles sont bizarrement préparées nos opinions publiques. Ne s’arrangerait-on pour faire retomber sur le dos d’Israël tout le poids moral d’une guerre annoncée ?

    Étrange monde. Le conflit israélo-palestinien est de ‟basse intensité”, de ‟très basse intensité” même. Mais regardez l’espace qu’il occupe dans les médias, tant à l’écran que sur le papier ! Comparez l’espace que lui accordent les médias par rapport au génocide rwandais ou à la guerre civile au Soudan qui a fait plus de deux millions de victimes ! Et le Tibet ? Et le Sahara occidental ? L’omission, l’euphémisme, la périphrase, les gros titres, le courrier des lecteurs (entre autres trucs) sont mis en œuvre pour discréditer toujours plus Israël.

    Sergio Romano, ancien ambassadeur d’Italie à Moscou et éditorialiste du plus important quotidien national, ‟Corriere della Sera”, refuse ce jugement selon lequel l’antisémitisme est l’activateur de l’opposition à la politique de l’État d’Israël. Sergio Romano est par ailleurs un opportuniste, il sait qu’un antisémitisme ‟décent”, recouvert d’un verni antisioniste, peut favoriser la réussite professionnelle. Son livre ‟Lettre à un ami juif” (‟Lettera a un amico ebreo”) doit être lu avec attention. Ce texte diffamatoire a connu un beau succès. C’est un texte superficiel et virulent, concocté à l’attention du grand public. Il offre une particularité : la religion juive y est explicitement ridiculisée. Sergio Romano présente les thèses fascistes comme ayant droit de cité. Il s’en réfère copieusement au livre de Paolo Orano, ‟Les Juifs d’Italie” (publié en 1937), dont la publication prépara le terrain à la promulgation des lois raciales. Avec Sergio Romano la mauvaise foi met les pleins gaz. Il évoque la place privilégiée qu’occupe l’État d’Israël, alors que n’importe quel observateur neutre peut noter que sur la cinquantaine de résolutions approuvées chaque année par l’Assemblée générale de l’ONU, toutes condamnent unilatéralement Israël. Sergio Romano laisse par ailleurs sous-entendre qu’il faut cesser toute allusion à la Shoah afin de ne pas exciter l’antisémitisme (?!) Au passage, il accuse l’État d’Israël d’utiliser la Shoah afin d’asseoir une ‟légitimité internationale”. La Shoah est pour Israël une ‟extraordinaire arme diplomatique” peut-on encore lire dans ‟Lettre à un ami juif”. Bref, on ne cesse de dire à Israël : ‟Tout ce que vous direz sera retenu contre vous”.

    L’universitaire italien Alberto Asor Rosa partage avec Sergio Romano sa critique de l’État d’Israël. Ce sont des partis-pris sur fond d’ignorance. Plus généralement, les détracteurs d’Israël l’accusent de tout et de son contraire. Il est vrai qu’Israël est un pays à multiples facettes et que les amateurs d’idées simples sont amenés… à faire simple. Israël est un État-nation, une invention européenne fort récente dont les Juifs ont adopté la forme mais pas le fond pour l’interpréter d’une manière originale qui conjugue le respect de la tradition la plus ancienne au sein d’un État moderne.

    Ci-joint, un lien du site Iran-Resist intitulé ‟La main de Moscou a modelé la situation actuelle au Moyen-Orient”, publié le 6 septembre 2006. Il permet de prendre connaissance d’une certaine généalogie :

    http://www.iran-resist.org/article2554

  7. Surtout l’esplanade des Mosquées avec le Dôme du Rocher et al-Aqsa , troisième lieu saint de l’islam, après La Mecque et Médine. Quand on pense à la 2ème intifada après la visite d’Ariel Sharon….. les nazislamistes iraniens auraient de quoi craindre……

    Mais rassurez-vous ils ne savent que menacer! Ils prennent Israël pour les Gouvernements Occidentaux qui, à la moindre menace islamiste se muent en carpettes!

  8. Le Quai d’Orsay et l’Élysée ne devraient pas trop se réjouir dans leur antisémitisme, qu’ont-ils réellemnt fait pour la France lors de 1939-1945? À part le Vel d’Hiv et d’autres prouesses pareilles? Si ce n’était pour les Anglais e t les Américains, la France aujour’hui marcherait au pas de l’oie…. Lalou, il n’existe plus aveugle que celui qui ne veut pas voir et non plus plus sourd que celui qui ne veut pas écouter.

  9. Vidéo:

    “Le HAMAS pour les nuls” – Vidéo : la stratégie bien rodée de la machine terroriste
    10 février 2012, source blogtsahal
    Texte intégral sur http://www.desinfos.com
    Extrait :
    Le Hamas, ainsi que d’autres organisations terroristes comme le Jihad Islamique ou les factions du PRC, cachent leurs armes, rampes de lancement et munitions dans les zones d’habitations civiles, sous les écoles et jusque dans les mosquées du territoire, forçant les soldats de Tsahal à s’aventurer au plus profond de la bande de Gaza pour faire cesser les attaques de roquettes sur le sud d’Israël. Cette vidéo montre l’utilisation cynique des civils par le Hamas.

  10. Lesl muslmans Lalou? Mais c’est pas possible que vous fassiez ce genre de déclaration si vous connaissiez un tout petit peu l’histoire des Juifs et des Musulmans.. dont les évennements de 2eme Guerre mondiale avaient produit à travers du Grand Moufti Husseini un régiment d’environ 23.000 hommes, Musulmans Bosniens (ex Jugoslavie) engagés dans la Waffen SS -la Handshcar- et organsiés spécialement pour (a) aider les nazis en Europe et (b) aider a éliminer les Juifs d’Israel si les nazis avaient réussi à y entrer. Allez Lalou, faites un examen de conscience, étudiez votre héritage, mettez dans la balance les tueries que arabes ont promu, et les morts provoquées par Israel en se défendant de ces assassins. Lisez aussi l’Al Quran pour apprendre ce que les dogmes enseignent à ces crottes d’arabes à travers de leurs mullahs!

  11. Vous n’avez pas répondu à mon commentaire et vous éludez les questions par des pirouettes de danseuse pour ne pas dire d’islamiste avec votre insistance lourde à diaboliser Israël!

    Je vous invite à visionner cette vidéo. Cela vous occupera car vous ne semblez pas au courant de beaucoup de choses, notamment de s’est et se passe à Tunis!

    “oui des fois je me rend à Djerba et je retrouve bien la même synagogue.”

    Vous avez-du vous tromper d’île!

    “…mais je constate le contraire.”

    Là aussi vous confondez avec le hamas et ses acolytes. Comme l’emploi de “violence” vous confondez Israël avec la Syrie! Pour vous, Israël est un Etat “sioniste”? Y avez-vous seulement mis les pieds?

  12. @ Dany, Cher ami,
    vous êtes complétement à l’ouest ! Vous non plus, ne savez pas où se trouve Jérusalem !
    “Nice”, “Hollywood” c’est tout ?

    Son passé ne parle-t-il pas assez de sa véritable identité ? Esaïe ch 2 nous dit :

    1La parole qu’Ésaïe, fils d’Amots, vit, touchant Juda et Jérusalem.
    2Et il arrivera, à la fin des jours, que la montagne de la maison de l’Éternel sera établie sur le sommet des montagnes, et sera élevée au-dessus des collines; et toutes les nations y afflueront;
    3et beaucoup de peuples iront, et diront: Venez, et montons à la montagne de l’Éternel, à la maison du Dieu de Jacob, et il nous instruira de ses voies, et nous marcherons dans ses sentiers. Car de Sion sortira la loi, et de Jérusalem, la parole de l’Éternel.
    4Et il jugera au milieu des nations, et prononcera le droit à beaucoup de peuples; et de leurs épées ils forgeront des socs, et de leurs lances, des serpes: une nation ne lèvera pas l’épée contre une autre nation, et on n’apprendra plus la guerre.
    5Venez, maison de Jacob, et marchons dans la lumière de L’Éternel !

    Amicalement,

  13. @ Lalou
    Vous parlez de la syna de Djerba et occultez qu’elle a fait l’objet d’un attentat qui a causé la mort de plusieurs personnes. Nous verrons dans le futur avec Hannadah et les cris de “mort aux juifs” à l’aéroport de Tunis. Reveillez-vous !

  14. Je pense que vous êtes de bonne foi mais que votre connaissance historique de la région est insuffisante , c’est pourquoi votre jugement sur Israël est sévère car vous estimez que ces pauvres Palestiniens ont le droit d’avoir leur Etat; c’est un devoir pour moi de tenter de vous expliquer les raisons du désaccord d’Israël en quelques mots pour vous amener à réaliser l’injustice de la situation; à l’origine, il y avait cet immense territoire , la Palestine Ottomane, démantelé au Traité de Sèvres , à la suite de la défaite des Turcs qui étaient les alliés des Allemands pendant la guerre de 1914-1918; c’est alors que la Conférence des Alliés de SanRémo (Italie) avait donné Mandat aux Britanniques de créer sur ce territoire de la Palestine “le foyer national Juif” promis par la Déclaration de Lord Balfour (au nom de la Reine d’Angleterre) pour le service rendu par le Congrès Juif Mondial d’avoir fait entrer les Américains dans la guerre en 1917 pour vaincre les Allemands car les Britanniques, en perdition, étaient sur le point de signer un armistice séparé; mais, en violation de leur mandat, au lieu de créer un Etat Juif en Palestine, les Britanniques ont créé “le Royaume de Jordanie” sur les 72% du territoire promis aux Juifs; or, les “Palestiniens”, qui possèdent déjà un Etat (La Jordanie) établi sur la majeure partie de la Palestine, voudraient encore réduire la portie congrüe réservée aux Juifs en s’emparant de la Cisjordanie (Judée-Samarie) alors que cette terre appartient aux Juifs depuis la plus haute antiquité (Judée veut dire Juif).
    Par ailleurs, il faut savoir que les Arabes de Palestine ont une lourde responsabilité dans l’extermination des Juifs d’Europe pendant la 2ème guerre mondiale; en effet, en 1943 le Grand Mufti de la Mosquée de Jérusalem est allé rencontrer Hitler en personne à Berlin pour lui demander d’empêcher les Juifs d’Europe de venir en Palestine, c’est ainsi que “la solution finale” a été mise en place par les nazis et que 6 millions de Juifs ont été gazés et brulés dans les fours crématoires.
    Voilà , j’espère que maintenant vous savez de quoi sont capables les Arabo-Musulmans de Palestine, et j’espère que votre jugement sur les Juifs sera modifié; bon Shabbat et que D..vous protège.

  15. Je le sais! et suis parmi ceux, sinon la première, qui pensent qu’elle a vendu son âme au diable!

    Quel est l’Homme qui la sauvera de cette débâcle? A moins que les Français ne se réveillent….. je ne vois personne à l’horizon. Pour se reprendre, la “f”rance a besoin de sang neuf!

  16. Le 11 Septembre n’aurait pas existé si la France n’a pas déjoué, et bien caché au monde, l’attentat d’envergure à la bombe par des terroristes d’Al Quaïda* à Noël 2000 qui visaient la cathédrale de Strasbourg et le marché de Noël! Cela a été divulgué BIEN APRES le 11 septembre 2001…… Cela n’a pas fait la UNE ni grand bruit dans les médias!

    *Mirouane Ben Ahmed, un Franco-Alégrien de 29 ans, lié au groupe dit de «Francfort», démantelé alors qu’il préparait un attentat contre la cathédrale de Strasbourg en 2000. Cet homme, déjà bien connu des services de renseignement, a suivi toutes les étapes de formation d’un militant d’Al Qaïda, séjour en Afghanistan et formation religieuse compris. Il a aussi été en relation avec des responsables islamistes en Europe…..

    Procès d’un projet d’attentat à Strasbourg – Mis en ligne le 7 Octobre 2004……

    (Reuters)

    LE PROCÈS SOUS HAUTE SURVEILLANCE de dix membres présumés du «groupe de Francfort», soupçonnés d’avoir préparé en décembre 2000 un attentat contre la cathédrale et le marché de Noël de Strasbourg, s’est ouvert mercredi devant le tribunal correctionnel de Paris. Le procès doit durer jusqu’au 2 décembre. Les dix suspects, pour la plupart Algériens ou d’origine algérienne, auraient imaginé le projet d’attentat en 1999 en Afghanistan avec l’entourage du chef d’al Qaeda, Oussama Ben Laden, dont ils auraient notamment consulté l’adjoint Abou Zoubeïda. Ils encourent jusqu’à dix ans de prison pour «association de malfaiteurs en relation avec une entreprise terroriste»……

    © La Libre Belgique 2004

    Et ils n’ont pris que DIX ANS pour «association de malfaiteurs en relation avec une entreprise terroriste»…… Ben voyons! Des assassins en puissance qui remettront cela dès que…….

    La Justice française a besoin de se recycler!

  17. “Vous insistez tellement sur votre Judéité que je doute de la réalité de vos propos” On me la déjà faite à croire encore une fois que juif = sioniste. Je refuse ce raccourci.
    “devenues nos synagogues dans les pays que nous avons fuit, notamment au Maghreb” oui des fois je me rend à Djerba et je retrouve bien la même synagogue.
    “Le SIONISME veut la Paix” j’aimerai bien y croire mais je constate le contraire.

  18. Les juifs ont toujours vécu en état de dhimmis dans les états arabes. Si vous ne savez pas ce qu’est un dhimmi renseignez-vous.Renseignez-vous sur les pogroms dans les Etats arabes et en Israel du temps de l’occupation anglaise. C’est de l’histoire. Comment pouvez-vous parler de la sorte des juifs ou des israeliens alors qu’aujourd’hui quand les arabes disent abas Israel cela signifie “mort aux juifs”, Informez-vous et ne vous laissez pas désinformer par la propagande arabe et les alters juifs.

  19. Les musulmans, non plus, ne savent pas où est Jérusalem, sur laquelle ils prétendent avoir des droits:
    En effet l’Iran dans son programme de destruction en 9 minutes à prévu de rayer Israël de la carte, en commençant par Tel-Aviv, Jérusalem et Haïfa , puis tout le reste…
    voir sur http://www.express.be/fr/joker/israel-peut-etre-detruit-en-neuf-minutes/161190.htm

    Cela m’a rappelé l’épisode biblique des deux mères qui se disputaient un enfant, et on a reconnu la vraie mère à celle qui préférait y renoncer, plutôt que de le voir mourir.
    Cela n’a pas l’air de gêner l’Ayatollah Ali Khamenei de bombarder Jérusalem, alors que les Israéliens ont fait des sacrifices comme le retrait de Gaza… pour la préserver.

    Oui, tout Israël appartient bien au peuple Juif.

  20. Je ressens une profonde tristesse en vous lisant Lalou;
    Je comprends qu’il soit difficile d’admettre à quel point les médias mentent sur Israël mais c’est pourtant la vérité; le monde entier est à l’affut de la moindre histoire qui pourrait incriminer Israël sur n’importe quel sujet; et les quelques personnes (toutefois de plus en plus nombreuses) qui osent nous défendre ne passeront jamais à la télévision;
    Il y a 2 types d’individu dans votre cas: soit le poids des “accusations” du monde entier est trop lourd à porter et il vous est plus facile d’attaquer Israël si vous voulez rester vivre en France, soit vous ne savez réellement pas ce qui se passe ici, et je vous invite à vous informer de la réelle situation; Jforum par exemple peut être un bon outil d’information.
    Je vis ici depuis 2 ans, et je peux vous dire que nous avons une démocratie à faire pâlir les plus envieux.
    Jamais aucun pays, aucune armée au monde et à n’importe quelle date de l’histoire n’a pris autant de précautions avec un ennemi qui n’a strictement aucune intention de paix;
    Si vous avez envie d’oeuvrer en faveur des palestiniens, alors c’est une idée louable, à condition que vos intentions soient honnêtes; car effectivement ce sont des victimes, mais vous vous trompez de bourreaux!
    Vous viendrez tenir main forte à ces courageuses musulmanes qui osent affronter leurs dirigeants sanguinaires, les politiques devraient courber la tête devant elles, et alors, vous pourrez vous regarder fièrement dans une glace, et croyez moi, il est bon de se regarder fièrement dans une glace….

  21. C’est quoi être “sioniste” pour vous? Savez-vous seulement ce qu’il signifie?

    Apprenez que ce sont des SIONISTES qui ont donné une terre aux Juifs! Et cette terre – ISRAËL – est celle de leurs ancêtres! Apprenez l’Histoire avant de déblatérer sur le “sionisme”!

    On s’en tape qu’en tant que “Juif ” – gauchiste ou arabomusulman dont le nouveau sport serait de vous faire passer comme tel…. – vous ne vous reconnaissiez plus dans l’état d’Israël …. qui serait plus “sûr” s’il employait les mêmes méthodes terroristes que les “Palestiniens” – arabes de Palestine – car “Palestiniens” est un mot inventé par le terroriste Arafat.
    Ce n’est pas le “sionisme” qui nourrit la haine croissante mais l’antisémitisme larvé des Occidentaux et des nazislamistes qui se nourrit de la haine des Juifs et d’Israël! Si le Juif que vous prétendez être n’a pas compris cela c’est que vous n’en êtes pas un!

  22. “les seul à les avoir protégé sont bien les musulmans” De quelle campagne reculée des Carpathes ou du Quartier Latin sortez-vous? Voudriez-vous vous donner la peine de lire “L’exclusion des Juifs des pays arabes” par Shmuel Trigano, ou “Histoire de chiens” par Nathan Weinstock pour mesurer l’immensité de votre ignorance du sort des dhimmis en général, des Juifs en particulier, en terre d’Islam. Quant à “Construire sur les ruines d’autrui”, doit-on vous rappeler que le pays où coulaient le lait et le miel, qui abritait 2 à 3 millions de Juifs il y a 2.000 ans, 14 siècles d’occupation par les chèvres bédouines en ont fait un désert lunaire qui ne comptait, au recensement turc du milieu du 19° siècle, que 194.000 pauvres hères, dont 144.000 Musulmans. De quelles ruines parlez-vous? Israël est un état de droit en pleine croissance, qui compte 20% d’Arabes parmi ses citoyens, et qui se sentent tellement mal à l’aise que les Arabes de Jérusalem, 70.000 en 1967, ont vu leur nombre quintupler par l’afflux de squatters,que 130.000 Palestiniens (dont le célèbre Mahmoud Darwish) ont acquis plus ou moins frauduleusement le passeport israélien. Ce serait une mitzva de votre part de leur expliquer qu’ils sont malheureux et qu’ils devraient chercher fortune ailleurs, comme leur compatriote Carlos Slim Helou, l’homme le plus riche du Mexique et du monde.

  23. LALOU….
    Vous insistez tellement sur votre Judéité que je doute de la réalité de vos propos.
    Vous parlez à la manière de ces islamistes qui veulent faire de la propagande à 3 centimes.
    Vous parlez de ces religions qui construisent sur les ruines des autres ??? Alors, regardez ce que sont devenues nos synagogues dans les pays que nous avons fuit, notamment au Maghreb !!!

    Le SIONISME est un idéal. Le SIONISME est constructif. Le SIONISME veut la Paix

    Les SIONISTES sont des Batisseurs. Les SIONISTES rentrent A LA MAISON !!! Les SIONISTES ont JERUSALEM pour capitale de leur Etat : ISRAEL !!!

    Ancrez bien ça dans votre tête…

  24. Juive et non sioniste je constate qu’en effet les agresseurs d’hier était plutôt chrétiens que musulman merci pour la chronologie.Les juifs en somme ont toujours était une cible et jusque là les seul à les avoir protégé sont bien les musulmans.

    Je vous explique ainsi comment aujourd’hui je ne peux plus me reconnaitre dans l’état d’Israël tel qu’il est. Israël est devenu un état violent qui ne respectent plus la vie de ses voisins dans cette situation ce ne serra jamais un état sure. Construire sur les ruines d’autrui je n’ai pas été élevé ainsi. Le sionisme nourrit une haine croissante dans le monde en occident en orient mais aussi à ma grande surprise en extrême orient.

    Et moi en tant que juive je subit cet amalgame juif = sioniste.

  25. Bonjour

    Je ne trouve pas du tout scandaleux que le Quai d’Orsay ne sache pas où se trouve Jérusaem !
    Habitant la région bordelaise , j’assiste depuis plus de 12 ans aux réactions et à la désinformation distillée par la droite et l’UMP en particulier sur Israel .
    Comment ne pas réagir et c’est mon cas , lorsque le ministre des affaires étrangères , Alain Juppe , répète ce que son mentor prône depuis des lustres à savoir un territoire pour les palestiniens et Jérusalem partagée en 2 ! Comme jeune officier de marine marchande j’avais été à la suite d’accords avec la France embarqué sur le paquebot”SHALOM” de la Cie ZIM , et ensuite sur un porte-containers , dont la destination était Le Havre Ashdod , nous avions des containers dont la destination étaient Jérusalem , Etat d’Israel !
    Faire admettre à nos politiciens , à part Lionel Jospin dont on sait ce qu’il est advenu aprés avoir traité de mouvement terroriste le hezbollah lors de sav isite en Israel , je disais donc faire admettre à nos politiques qu’Israel est un état , et que la capitale est Jérusalem ce sera trés difficile .

  26. et GALLIMARD alors ?? à propos du Moyen Orient et dans son ” Atlas de l ‘Antiquité” ” GEO Jeunesse” écrit par Peter Crisp et Philippe Parker ….?

  27. Bonjour

    La France ne veux pas reconnaître que Jérusalem est la Capitale d’Israël ? Pour remédier efficacement à cette situation, il faut créer un évènement médiatique planétaire pour contrecarrer cette attitude négative en demandant à tous les cinéastes, producteurs et artistes juifs ou sympatisants de créer un festifal du Cinéma à Jérusalem qui viendrait supplanter celui de Cannes.

    Je demande à tous ceux qui savent organiser ce genre de manifestation de faire le nécessaire dès maintenant pour que le prochain festival du Cinéma se déroule chez nous à Jérusalem en Israël devant les caméras du monde entier.

  28. Quoi qu’il en soit, sur le passeport Français de mon épouse, il est bien écrit : “Lieu de naissance JÉRUSALEM – ISRAËL” !!!
    N’en déplaise aux démagogues de tout poils !!!

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here