Le Parlement européen presse l’Egypte de mettre fin à la traite humaine dans le Sinaï

0
7

Le Parlement européen a demandé jeudi à l’Egypte de s’efforcer de mettre fin à la traite d’êtres humains et aux tortures dont sont victimes des migrants dans le Sinaï, et à traduire en justice les trafiquants.Dans une résolution adoptée à main levée, le Parlement « engage les
autorités égyptiennes à intervenir rapidement
afin de faire en sorte que ces
réfugiés soient secourus et à prendre les mesures qui s’imposent en arrêtant
et en traduisant en justice les membres des organisations de trafiquants ».

Il « souligne » en outre qu' »il incombe aux autorités égyptiennes et
israéliennes d’arrêter les trafiquants d’êtres humains opérant au Sinaï et de
protéger les victimes ».

Le Parlement « prie » par ailleurs « instamment » les autorités égyptiennes
d’assurer « une protection efficace » à Salomon W., un réfugié dont la tête
serait mise à prix en raison des informations dont il serait détenteur.

Selon un rapport publié en novembre par plusieurs ONG, des centaines
d’Africains sont actuellement otages dans le Sinaï.

Leurs ravisseurs, qui exigent des rançons de plusieurs milliers de dollars contre leur libération,agiraient de concert avec des complices israéliens et n’hésiteraient pas à se livrer sur eux à des tortures, des viols et des assassinats.

Fin 2010, l’Egypte avait annoncé l’ouverture d’une enquête après des
informations selon lesquelles 250 immigrants érythréens avaient été pris en
« otage » dans le Sinaï par des trafiquants.

Le Haut commissariat de l’ONU pour les réfugiés (HCR) avait réclamé leur libération.

La frontière de 240 km entre l’Egypte et Israël est une zone de transit
importante pour les migrants, les demandeurs d’asile et les trafiquants de
toute sorte (drogue, armes, argent, marchandises, etc.).

STRASBOURG (Parlement européen), 15 mars 2012 (AFP)

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here